Si le cancer du sein est déjà une épreuve, l’ablation du sein en est une à part entière. Si pour certaines femmes la réponse est évidente, d’autres se questionnent : dois-je opter pour une reconstruction mammaire post-cancer  ?

Pourquoi certaines femmes choisissent la reconstruction mammaire et d’autres pas ?

Pour certaines femmes, le recours à la chirurgie mammaire reconstructrice est essentiel. Il leur permet de retrouver une féminité complète. Le fait d’avoir l’impression de retrouver physiquement leur corps tel qu’il était avant la maladie fait partie intégrante de leur cheminement psychologique vers une guérison totale (plutôt que vers une rémission). Pour d’autres, l’idée de devoir se limiter à un type de vêtements leur est tout simplement insupportable. Sans compter qu’« oser » porter un maillot de bain à la plage ou à la piscine par exemple peut être ressenti comme un dévoilement de sa vie personnelle.

D’autres femmes n’éprouvent pas le besoin de recourir à la chirurgie esthétique pour retrouver un nouveau sein. Parmi elles, certaines sont lasses des soins liés à leur cancer ; elles préfèrent s’arrêter là. D’autres considèrent que leur féminité n’est pas amoindrie avec « un sein en moins ». Certaines ressentent même le besoin de conserver leur perte en l’état, comme symbole de leur épreuve et faisant partie intégrante de leur “nouvelle vie”.

La reconstruction mammaire est-elle une opération dangereuse ?

Si, comme pour toute intervention, la reconstruction mammaire ne peut afficher un véritable « zéro risque », en France, la chirurgie réparatrice est un acte médical courant et parfaitement maîtrisé. Des chirurgiens qualifiés et reconnus pas l’Ordre des médecins pratiquent ce type d’intervention aux quatre coins de l’hexagone.

Certaines règles demeurent. Votre chirurgien vous recevra plusieurs fois avant l’opération. Il vous expliquera en détails son déroulé et vous conseillera au mieux. Vous trouverez une mine d’informations (déroulé, suivi, photos, conseils pratiques …) sur le site du Dr Cohen par exemple.

La reconstruction mammaire post-cancer est-elle remboursée ?

Après un cancer, la reconstruction mammaire est prise en charge intégralement sur la base du tarif de l’Assurance Maladie. Seuls les dépassements d’honoraires pratiqués par certains établissements restent à votre charge. Vous devez alors vous rapprocher de votre mutuelle ou assurance santé pour savoir quel sera votre remboursement complémentaire.

Ainsi, demandez un devis avant l’opération ; transmettez-le à votre complémentaire santé ; celle-ci vous renverra par écrit le montant final auquel vous aurez droit dans le cadre de votre contrat.

Morgane Boileau

A Lire également

Rhinoplastie : 2 types de chirurgie du nez, esthét... La rhinoplastie est le terme approprié lorsqu’on évoque la chirurgie du nez. Il s’agit pour la plupart du temps de chirurgie esthétique ayant pour but...
Cancer du sein : quels sont les véritables facteur... La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié lundi des recommandations sur les facteurs de risque du cancer du sein et a identifié ceux nécessitant un dé...
Après un cancer du sein, les bienfaits d’une... Les cures thermales après un cancer du sein peuvent proposer des soins efficaces pour mieux récupérer. Le point. Pour montrer tous les bienfaits d'...
Reconstruction mammaire : les nouvelles alternativ... Sur les 45 000 nouveaux cas de cancer du sein en France chaque année, 15 000 subissent une ablation du sein et 5 000 bénéficient d’une reconstruction ...
Octobre rose : les CHU se mobilisent pour le dépis... A l'occasion d'octobre rose, mois international de lutte contre le cancer du sein, les CHU relaient les recommandations... Le dépistage organisé du ca...
Cancer sein: le travail de nuit, un risque pour le... Les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Inserm et publiés dans l'International Journal of Cancer, montrent que le risque de cancer du ...
Cancers du sein : leur nombre en forte hausse dans... Selon les dernières statistiques du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence spécialisée de l’Organisation mondiale de la sant...
Cancer du sein: vers une prévention médicamenteuse... Les résultats d’une grande étude internationale, MAP.3, montrent que chez les femmes ménopausées à risque élevé, l’exemestane (Aromasine®), inhibiteur...
Cancer du sein et traitement de la ménopause : com... Commencer un traitement hormonal peu de temps après l’installation de la ménopause plutôt que quelques années plus tard ne limite pas le risque de can...
Cancer du sein, cancer colorectal, mélanome : où e... Ces trois cancers sont exemplaires de la difficulté et des obstacles que rencontre la recherche. Lorsque le cancer est localement avancé ou que des mé...
Cancer du sein: le dépistage organisé en léger rec... Le taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein a légèrement baissé entre 2009 et 2010, d'après les données publiées aujourd'hui par ...
Les différents types de cancer du sein Les différents types de cancer du sein : 95 % des cancers du sein sont des adénocarcinomes ; ils se développent à partir des canaux (cancer canalaire)...
Cancer du sein : plus de 2,5 millions de femmes dé... A l’occasion d’octobre rose, Santé publique France publie une infographie sur les dernières données sur l’incidence et le dépistage du cancer du sein ...
Prédispositions génétiques au cancer du sein : un ... Un nouveau test en cours de développement pourrait être utilisé comme un complément indispensable aux méthodes actuelles de dépistage, selon les résul...
Le Ruban de l’Espoir fait son tour France co... Du 30 septembre au 12 octobre, le Ruban de l’Espoir, événement de solidarité pour la lutte contre le cancer du sein, se déroulera dans 10 villes de Fr...
Dépistage du cancer du sein : une nouvelle campagn... L’Institut national du cancer, en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, a lancé une nouvelle campagne d’information sur le dépistage ...