Pollution aux particules dans plusieurs régions françaises

Pollution aux particules dans plusieurs régions françaisesUn épisode de pollution aux particules favorisé par les conditions météo affecte depuis le week-end dernier plusieurs régions de la métropole. Il couvre majoritairement les régions de l’ouest, du bassin parisien, du centre et s’étend jusqu’en Rhône-Alpes.
« Les concentrations proches du seuil d’information de 50µg/m3 en moyenne journalière en début d’épisode se renforcent actuellement et devraient affecter progressivement le nord du pays. Un épisode pluvieux prévu vendredi et samedi devrait réduire l’étendue des régions affectées par des concentrations élevées de particules. Les normes réglementaires européennes imposent que la valeur de 50µg/m3 ne soit pas dépassée plus de 35 jours par an », indique le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie dans un communiqué.
Les particules et les polluants à l’origine de la formation des particules sont émis principalement par les systèmes de chauffage et le trafic routier, les pratiques agricoles et l’industrie. L’épisode actuel de pollution s’explique par un effet combiné d’une faible dispersion due aux conditions anticycloniques et des émissions locales notamment d’origine agricole.
La mauvaise qualité de l’air due aux particules peut favoriser l’émergence de symptômes non spécifiques à court terme – tels que des manifestations allergiques ou de l’asthme, et contribuer à des effets à long terme notamment sur les personnes sensibles (déficients respiratoires et cardio-vasculaires, enfants en bas âge, personnes âgées).
Dans les régions concernées, il est demandé notamment :
– de ne pas utiliser les cheminées à bois (sauf en cas de chauffage principal),
– de limiter l’usage des véhicules automobiles, notamment les véhicules diesel non équipés de filtres à particules (antérieurs à 2011),
– de réduire les vitesses sur les voies rapides et autoroutes,
– de respecter l’interdiction de brûlage de déchets verts.
Source : Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie