Environnement, alimentation, activité physique, ou encore maladies chroniques… L’Institut de veille sanitaire (InVS) lancera le 14 avril prochain Esteban, une vaste étude de santé publique. Objectif : mieux connaître l’état de santé de la population vivant en France.

Menée auprès d’un échantillon national de 4 000 adultes de 18 à 74 ans et de 1 000 enfants de 6 à 17 ans, Esteban (Etude de SanTé sur l’Environnement, la Biosurveillance, l’Activité physique et la Nutrition)fournira des connaissances essentielles pour les professionnels de santé et les pouvoirs publics dans l’orientation et la mise en place des programmes de santé publique.

Mesurer l’exposition aux substances chimiques

Esteban vise à mesurer dans le sang, les cheveux et les urines les niveaux des expositions de la population à plus d’une centaine de substances chimiques présentes dans l’environnement : métaux (cadmium, mercure, arsenic, nickel, antimoine, cobalt, aluminium), cotinine et certains polluants organiques (pesticides, perfluorés et polybromés, dioxines, composés organiques volatils, etc). Certains polluants seront à cette occasion mesurés pour la première fois dans un échantillon représentatif de la population. L’étude produira également des valeurs de référence, indispensables pour déterminer si des populations particulières présentent une surexposition à certains polluants.

L’état nutritionnel de la population

Esteban fournira, au niveau national, une description détaillée des consommations alimentaires, de l’activité physique, et des marqueurs de l’état nutritionnel (corpulence, statut en fer et en vitamines) de la population vivant en France. Pour la première fois, l’activité physique fera l’objet d’une étude objective par accélérométrie.

 Un état des lieux des maladies chroniques en France

Dans le cadre d’Esteban, la fréquence de certaines maladies chroniques majeures, ainsi que des principaux facteurs de risque cardiovasculaire, sera mesurée : le diabète, l’asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), l’hypertension artérielle, les dyslipidémies (dont l’hypercholestérolémie) et l’obésité chez l’adulte ; l’asthme, les allergies et l’obésité chez l’enfant.

En pratique, Esteban portera sur un échantillon aléatoire national d’adultes et d’enfants résidant dans des ménages ordinaires, en France métropolitaine.  Le recrutement des participants se déroulera sur une durée de 12 mois minimum dès le 14 avril 2014 et s’effectuera en quatre vagues qui prendront fin dans le courant de l’été 2015. Les premiers résultats d’Esteban seront publiés en 2016.

Pour en savoir plus : www.esteban.invs.sante.fr

A Lire également

Regarder les autres faire du sport peut être bénéf... Fini de culpabiliser devant un match de foot à la télé ? Selon des chercheurs de l'Ecole de médecine à l'université de Sydney, regarder les autres fai...
Semaine Internationale du Fitness : testez les clu... La Semaine Internationale du Fitness se déroulera du 14 au 20 mars 2011. Tous les clubs Fitness First, y compris en France, seront ouverts à tous grat...
Vacances : 53% des Français plus attentifs à leur ... Alimentation, boisson, soleil, assurance ... Selon un sondage Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter, les Français sont majoritairement plus vig...
Tiers-payant, nutrition, parcours éducatif à l’éco... Généralisation du tiers-payant d’ici 2017, mise en place d'un parcours éducatif en santé à l’école, création d'un numéro d’appel unique à 3 chiffres d...
Maladies neurodégénératives : les membres du G8 ap... Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé et Geneviève Fioraso, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, s...
Les Français sont-ils hypocondriaques ? Selon une étude Ifop/Capital Image, 32% des Français déclarent avoir peur d’être atteint d’une maladie ou d’en développer une lorsque certains signes ...
Objets connectés : 78% des Français prêts à partag... Alors que les Français sont de plus en plus nombreux à utiliser des objets connectés, une majorité d'entre eux (8 Français sur 10) se déclarent prêts ...
Santé : les soins trop chers pour 70% des Français... Selon un sondage Ipsos pour la Générale de santé publié jeudi, les Français se déclarent satisfaits de la qualité des soins prodigués en France. Pour ...
Des pendentifs « énergétiques » dangereux pour la ... La Criirad, association qui défend les droits à l’information sur la radioactivité, vient de lancer une alerte sur les pendentifs dits «énergétiques. ...
Hypertension : l’auto-mesure à domicile se dévelop... Selon les résultats de son étude FLAHS 2015 menée par Kantar Health, près d’1 hypertendu traité sur 2 de plus de 55 ans dispose d’un appareil d’auto-m...
Benzodiazépines: une solution utile mais temporair... Environ 7 millions de personnes auraient consommé des benzodiazépines anxiolytiques en 2014 en France dont 16 % en traitement chronique (plusieurs ann...
Le projet i-Share va étudier la santé de 30 000 ét... Les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines viennent de lancer le projet « i-share ». Objectif : étudier sur une période de...
Bronchiolite : comment protéger les tout-petits du... Saviez-vous que le virus de la bronchiolite vit jusqu’à 6 heures sur les objets ? Se laver régulièrement les mains, ne pas tousser devant un bébé, por...
Les nouveaux prix du tabac en vigueur depuis le 13... Le Ministère des Solidarités et de la Santé et la Douane ont annoncé lundi 13 novembre l’entrée en vigueur des nouveaux prix du tabac. Le prix moyen d...
Quand la médecine énérgétique chinoise explique no... Ce petit livre aborde 101 de nos maux passagers et sans gravité que la médecine conventionnelle n’explique pas toujours et qui ne nécessitent pas syst...
Du neuf pour le site mon-partenaire-sante.com Le site santé www.mon-partenaire-sante.com fait peau neuve et propose de nouveaux services à destination de toute la famille avec notamment une nouvel...