Environnement, alimentation, activité physique, ou encore maladies chroniques… L’Institut de veille sanitaire (InVS) lancera le 14 avril prochain Esteban, une vaste étude de santé publique. Objectif : mieux connaître l’état de santé de la population vivant en France.

Menée auprès d’un échantillon national de 4 000 adultes de 18 à 74 ans et de 1 000 enfants de 6 à 17 ans, Esteban (Etude de SanTé sur l’Environnement, la Biosurveillance, l’Activité physique et la Nutrition)fournira des connaissances essentielles pour les professionnels de santé et les pouvoirs publics dans l’orientation et la mise en place des programmes de santé publique.

Mesurer l’exposition aux substances chimiques

Esteban vise à mesurer dans le sang, les cheveux et les urines les niveaux des expositions de la population à plus d’une centaine de substances chimiques présentes dans l’environnement : métaux (cadmium, mercure, arsenic, nickel, antimoine, cobalt, aluminium), cotinine et certains polluants organiques (pesticides, perfluorés et polybromés, dioxines, composés organiques volatils, etc). Certains polluants seront à cette occasion mesurés pour la première fois dans un échantillon représentatif de la population. L’étude produira également des valeurs de référence, indispensables pour déterminer si des populations particulières présentent une surexposition à certains polluants.

L’état nutritionnel de la population

Esteban fournira, au niveau national, une description détaillée des consommations alimentaires, de l’activité physique, et des marqueurs de l’état nutritionnel (corpulence, statut en fer et en vitamines) de la population vivant en France. Pour la première fois, l’activité physique fera l’objet d’une étude objective par accélérométrie.

 Un état des lieux des maladies chroniques en France

Dans le cadre d’Esteban, la fréquence de certaines maladies chroniques majeures, ainsi que des principaux facteurs de risque cardiovasculaire, sera mesurée : le diabète, l’asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), l’hypertension artérielle, les dyslipidémies (dont l’hypercholestérolémie) et l’obésité chez l’adulte ; l’asthme, les allergies et l’obésité chez l’enfant.

En pratique, Esteban portera sur un échantillon aléatoire national d’adultes et d’enfants résidant dans des ménages ordinaires, en France métropolitaine.  Le recrutement des participants se déroulera sur une durée de 12 mois minimum dès le 14 avril 2014 et s’effectuera en quatre vagues qui prendront fin dans le courant de l’été 2015. Les premiers résultats d’Esteban seront publiés en 2016.

Pour en savoir plus : www.esteban.invs.sante.fr

A Lire également

Santé : le pharmacien, le 1ers recours au quotidie... Selon une enquête Ifop/Giropharm, les 3/4 des Français estiment que le rôle du pharmacien dans le système de soin devrait être renforcé via la prise e...
Santé: les séniors paient 2,5 fois plus cher leur ... A la veille de la présentation du budget de la Sécurité Sociale 2012, l’association UFC-Que choisir s'inquiète dans une étude publiée mercedi d'un ris...
Journée mondiale de l’eau : la qualité de l’eau me... A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau qui se déroule lundi 22 avril, l’ONU-Eau rappelle que la qualité des ressources en eau est de plus en plu...
Dépenses de soins : un coût de 2724 euros par Fran... Selon le rapport sur  les Comptes nationaux de la santé, la consommation de soins et biens médicaux (CSBM) a atteint 175,7 milliards d’euros en 2009, ...
Comment les Français évitent d’être contaminés par... Nez qui coule, yeux larmoyants, gorge qui pique, fatigue...  L'hiver est bel et bien là. Si seuls 16% des Français affirment tomber systématiquement m...
Des chercheurs découvrent un nouveau bienfait pote... Que ce soit pour son goût unique, sa polyvalence en cuisine ou ses composés phénoliques aux propriétés antioxydantes, le sirop d'érable est un produit...
Santé : 33% des Français renoncent à se soigner fa... Selon un baromètre CSA / Europ Assistance, un tiers des Français ont renoncé ou reporté un soin médical pour raisons financières en 2013. Les soins de...
Le projet i-Share va étudier la santé de 30 000 ét... Les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines viennent de lancer le projet « i-share ». Objectif : étudier sur une période de...
Un nouveau site internet pour l’Institut Pasteur d... L’Institut Pasteur de Lille vient de mettre en ligne son nouveau site internet. Un site repensé autour de son projet « Vivre mieux plus longtemps » qu...
Boissons au soja: rappel de briques Auchan contena... Prenez garde si vous avez une intolérance ou une allergie au lait. Des briques de boisson bio au soja Auchan viennent d'être retirées de la vente du f...
Les compléments alimentaires inutiles ? Selon une étude américaine publiée dans la revue Annals of Internal Medicine, les compléments alimentaires n'auraient aucune utilité pour notre organi...
“Le Grand Livre de mon enfant” : un gu... Comment élever un enfant épanoui et en pleine santé ? Cet ouvrage de référence au service des parents propose plus de 700 pages, près de 100 contribut...
Santé et dérives sectaires : un guide pour repérer... La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) vient de publier un nouveau guide destiné à repérer le...
BPCO : les femmes plus vulnérables que les hommes Aujourd’hui 50% des 3,5 millions de malades souffrant de BPCO, grave maladie respiratoire principalement due au tabagisme, sont des femmes. Alors que ...
L’Ail lance son « opération bien-être » Sur son site internet, l’Ail révèle ses secrets pour l’hiver … avec un jeu-concours inédit qui offre la possibilité de s’offrir un véritable cure de d...
Grippe aviaire et produits alimentaires : les auto... Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture et Marisol Touraine, la ministre de la Santé, ont confirmé lundi l’absence de danger pour l’homme de la...