Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ont annoncé lundi la consultation publique pour une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou synthétique qui interfèrent avec le fonctionnement des systèmes endocriniens. Le dysfonctionnement peut toucher différentes fonctions telles que les fonctions reproductrices, la croissance, le développement, le comportement et la production, l’utilisation ou le stockage de l’énergie. L’exposition à de telles substances est susceptible de porter atteinte à la santé humaine et à l’environnement.

Cette consultation s’organise sur la base des propositions du rapport du groupe de travail missionné à la suite de la Conférence environnementale de septembre 2012, dont la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est l’un des engagements. Chacun pourra ainsi s’informer et apporter sa contribution en ligne, en consultant jusqu’au 20 septembre 2013 l’adresse : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/rapport-du-groupe-de-travail-relatif-a-l-elaboration-d-une-strategie-nationale-sur-les-perturbateurs-endocriniens.

Le rapport est le résultat d’une intense concertation menée durant 6 mois au sein d’un groupe de travail réunissant des élus des Parlements français et européens, des organismes publics de recherche et d’expertise, des organisations non gouvernementales, des fédérations d’entreprises, et des personnalités qualifiées..

Certains produits ou objets d’usage quotidien, tels que détergents, matières plastiques, cosmétiques, textiles, peintures, contiennent en effet des substances chimiques soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens, susceptibles de porter atteinte à la santé humaine et à l’environnement.

Limiter l’exposition de l’environnement et de la population, en particulier celle des populations sensibles, femmes enceintes et jeunes enfants, pour réduire les conséquences sanitaires, environnementales, mais également économiques et sociales des perturbateurs endocriniens, est crucial.

Le rapport propose notamment d’accentuer les efforts de recherche, en particulier sur les effets sanitaires (faibles doses, effets cocktails, effets transgénérationnels), les effets sur la biodiversité et les solutions de substitution. Il propose d’expertiser au moins 5 substances par an pour évaluer leur caractère perturbateur endocrinien et de gérer au mieux les risques qu’elles présentent.

Selon ce rapport, la future stratégie nationale doit aussi être un moteur pour l’innovation : l’industrie a un rôle majeur à jouer, afin de participer activement à la recherche et à la mise en œuvre de solutions de substitution, notamment via l’organisation de plateformes d’échanges d’informations. Elle doit également aider le consommateur et le travailleur à se protéger des risques liés aux perturbateurs endocriniens : meilleure information du public, poursuite de l’étude d’étiquetages spécifiques, formation des professionnels…

“La stratégie sera définitivement arrêtée par le gouvernement à l’issue de cette consultation et en lien avec l’action communautaire et internationale sur ces sujets, où la France est motrice”, indiquent les deux ministères.

Source : Ministère des Affaires sociales et de la Santé

A Lire également

Vacances : 53% des Français plus attentifs à leur ... Alimentation, boisson, soleil, assurance ... Selon un sondage Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter, les Français sont majoritairement plus vig...
Le projet i-Share va étudier la santé de 30 000 ét... Les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines viennent de lancer le projet « i-share ». Objectif : étudier sur une période de...
“Severn, la voix de nos enfants”, le n... Rio de Janeiro – 1992 : que s’est il passé en 18 ans ? Il y a deux ans, au moment où il s'apprêtait à se lancer dans la réalisation du second volet de...
Troubles du sommeil : près d’1 étudiant sur 2 vict... Selon la dernière enquête santé menée par la SMEREP (1)(2) auprès des étudiants français, près de 50% d’entre eux rencontrent des problèmes de sommeil...
Bisphénol A : interdiction confirmée dans les cont... Ségolène Royal, la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, a confirmé vendredi  l'interdiction du bisphénol dans les contena...
Vague de chaleur : les précautions à prendre pour ... Alors que les dernières prévisions de Météo-France confirment une forte hausse des températures sur une grande partie du territoire, une situation app...
Grippe : le plan ORSAN déclenché pour faire face à... Alors que plus de 2 millions de personnes auraient consulté un médecin la semaine dernière et que l’épidémie de grippe approche de son pic, Marisol To...
Un site internet pour tout comprendre sur la ̶... Prévention, accès aux soins, rôle du médecin traitant, complémentaire santé... Afin d'ouvrir le débat aux citoyens sur les questions suscitées par le ...
Les Français sont globalement en bonne santé Selon le rapport 2017 de la DREES* sur l’état de santé de la population en France, les Français sont globalement en bonne santé… L’espérance de vie es...
La cigarette interdite dans les aires de jeux  Les aires de jeux pour enfants sont désormais sans tabac. En effet, le décret interdisant le tabac dans les aires collectives de jeux pour enfants a ...
Comment bien protéger les jeunes enfants du soleil... Lunettes de soleil, protection solaire... Comment bien protéger bébé du soleil cet été ? L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) revie...
Santé : plus de la moitié des Français prennent le... Les Français ne s’occupent pas de leur santé aussi bien qu’ils le croient. Face à des signes de faiblesse, plus d’1 personne sur 2 privilégie l’autodi...
Présidentielle 2012: les candidats invités à expos... Selon un sondage Viavoice pour le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS), 79% des Français considèrent la santé comme un thème de campagne prio...
Des perturbateurs endocriniens dans les produits d... L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié mardi  les résultats préoccupants des tests réalisés en collaboration avec trois autres associ...
Boissons au soja: rappel de briques Auchan contena... Prenez garde si vous avez une intolérance ou une allergie au lait. Des briques de boisson bio au soja Auchan viennent d'être retirées de la vente du f...
Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...