Durant les périodes de grand froid, des problèmes physiques comme les engelures ou l’hypothermie peuvent survenir : il est nécessaire de s’en prémunir. A savoir, mes personnes âgées et les bébés sont parmi les populations les plus vulnérables.

Exposés aux basses températures et à l’humidité, le visage, les mains, les pieds, les oreilles et le nez peuvent réagir légèrement au froid : ce sont les engelures, qui nécessitent tout de même de consulter son médecin. Plus grave, la gelure est une brûlure par le froid. En cas de gelure grave (peau insensible, pouvant devenir bleu-noirâtre et cloquée), il faut appeler rapidement les services médicaux ou se rendre à l’hôpital.

Autre problème que peut provoquer le froid : l’hypothermie, qui nécessite de faire appel immédiatement aux secours médicaux (15 ou 112). L’hypothermie se caractérise par une température interne du corps inférieur à 35°C. A cette température, les fonctions vitales ne sont plus assurées et entraînent : “prononciation ralentie des phrases, perte de jugement puis confusion mentale, perte de coordination des membres, sentiment de fatigue et d’intense frilosité, sensation d’engourdissement progressif et de tension musculaire et, éventuellement, perte de conscience puis coma “, précise le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé.
 L’hypothermie peut entraîner des risques graves sur la santé et nécessite une hospitalisation. Les personnes sans abri ou les personnes dont le logement est mal chauffé ou mal isolé sont particulièrement vulnérables au froid. Si vous remarquez une personne sans abri ou en difficulté dans la rue, appelez le 115.

Les personnes âgées et les bébés sont plus vulnérables
Les personnes âgées et les nouveau-nés se défendent moins bien contre le froid que le reste de la population. Les personnes âgées ont du mal à s’adapter aux changements de température et la diminution de leur masse musculaire, isolant thermique naturel, entraîne chez celles-ci une plus grande sensibilité au froid. Les nourrissons, quant à eux, ne peuvent ni se réchauffer en pratiquant une activité physique, ni signaler qu’ils ont froid. C’est pourquoi, il est nécessaire d’être vigilant. Autre population à risques : les personnes souffrant de maladies chroniques, respiratoires et endocriniennes. Le froid a des effets rapides sur le système cardiovasculaire et de manière indirecte sur le système respiratoire.

Afin de prévenir toutes les conséquences néfastes que peut entraîner le grand froid et adopter les bons gestes en intérieur, comme en extérieur, consultez les pages et conseils entièrement dédiés à la question sur le site du ministère de la Santé.

Source : Gouvernement.fr

A Lire également

Autisme: les enfants prématurés auraient cinq fois... Selon une étude parue dans la revue médicale américaine Pediatrics, les bébés prématurés, du fait de leur faible poids, auraient cinq fois plus de ris...
Grossesse : les femmes qui ronflent accoucheraient... Une étude de l’université du Michigan publiée dans la revue Sleep révèle que les femmes qui ronflent deux à trois nuits par semaine ont un risque plus...
Sida : Carla Bruni-Sarkozy soutient une campagne c... Le Fonds mondial a lancé le 19 mai  la campagne BORN HIV FREE pour sensibiliser l'opinion publique à son travail et pour que d'ici 2015, plus aucun en...
Bébés : l’OMS pour une alimentation au sein exclus... L’OMS recommande aux mères du monde entier l’allaitement exclusif de leur nourrisson pendant les six premiers mois de façon à lui garantir une croissa...
Grand froid : les bons réflexes ! Alors que l’hiver s'installe, les températures ont baissé… Et les personnes vulnérables, telles que les personnes âgées ou les enfants, doivent se pré...
Fécondation in vitro : 5 millions de bébés nés dan... Selon la Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie (ESHRE), plus de 350.000 bébés sont conçus chaque année par fécondation in vitro ...
H1N1 : la liste des personnes prioritaires à la va... Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a publié la liste des personnes prioritaires pour le vaccin H1N1. Parmi elles : les personnels de santé, m...
Des conseils pour baigner bébé en toute sécurité c... Alors que 25% des parents utilisent encore des bouées pour baigner leur bébé malgré la dangerosité du système, l’Association Française de Pédiatrie Am...
Environ 20 000 bébés naissent avec une anomalie co... Selon des données publiées pour la première fois par l'Institut de veille sanitaire (InVS), le nombre de nouveau-nés ou fœtus porteurs d’anomalies con...
Vaccination : la rougeole à nouveau priorité natio... Pour l’Inpes, la Semaine européenne de la vaccination est l’occasion de rappeler aux Français, à qui la vaccination rougeole est recommandée et qui ne...
Journée mondiale contre le tabac: 1/3 des bébés so... Pour la première fois en France, une étude de la consommation de tabac de la femme enceinte a été menée via l’analyse des forums de discussion Interne...
Lingettes et laits pour bébés : 94% des produits t... Un test réalisé par l'UFC-Que Choisir tire la sonnette d'alarme sur la présence de "molécules allergisantes, d’antibactériens ou d’antioxydants, toxiq...
Grand froid : les bons réflexes à prendre L’hiver est là, les températures sont à la baisse… Ponctuellement, par vagues, dans certaines régions ou sur l’ensemble du territoire, le froid s’inst...
Vaccin H1N1 : la liste des personnes prioritaires Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient de  publier ce jeudi la liste des personnes prioritaires pour le vaccin H1N1. Parmi elles : les pers...
L’allaitement maternel en pratique En France, 75 % des femmes déclarent vouloir allaiter et pourtant elles sont moins nombreuses à démarrer un allaitement. De plus, la durée de l’allait...
Eau nettoyante douceur Prim’age : l’allié fraîcheu... Voici l’astuce fraîcheur de l’été que les mamans peuvent emprunter à leur bébé ! En effet, Prim’age est aussi parfaitement adaptée pour démaquiller dé...