Le moustique Aedes albopictus est un moustique originaire d’Asie qui est implanté depuis de nombreuses années dans certains départements français d’outre-mer de l’Océan Indien et en Europe. Ce moustique particulièrement nuisible, est capable, dans certaines conditions, de transmettre des maladies telles que la dengue ou le chikungunya.

En métropole, ce moustique s’est installé et développé de manière significative dans les départements des Alpes-Maritimes (depuis 2004), de Haute-Corse (2006), de Corse du Sud et du Var (2007), des Alpes de Haute-Provence (2010) et dans certains quartiers de Marseille (2010). En 2011, il s’est installé dans l’Hérault, le Gard et le Vaucluse. Il est régulièrement détecté mais de manière épisodique dans certains départements de la région Rhône-Alpes (Rhône, Ain, Savoie, Isère et Drome) et a fait une première apparition en Aquitaine (Gironde et Lot et Garonne).

Il n’y a pas, à l’heure actuelle, d’épidémie de dengue ou de chikungunya dans ces départements. Cependant, pour la première fois en 2010, des cas autochtones de dengue (2 cas) et de chikungunya (2 cas) ont été identifiés pendant l’été dans les Alpes-Maritimes et le Var, soulignant ainsi la possibilité de voir se développer ces maladies dans les départements où le moustique Aedes albopictus est implanté.

Ainsi, afin de prévenir et limiter une circulation autochtone de ces virus, le ministère chargé de la santé, en lien avec les Agences Régionales de Santé concernées, les conseils généraux et communes concernés, a mis en place, dès 2006, un dispositif de lutte contre le risque de dissémination de la dengue et du chikungunya en France métropolitaine. Ce dispositif, actualisé chaque année, consiste notamment en :

– une surveillance entomologique (c’est-à-dire des populations de moustiques), renforcée à partir du 1er mai dans les zones où le moustique est présent ou susceptible de s’implanter. Cette surveillance vise à détecter l’activité du moustique afin d’agir pour ralentir la progression de l’implantation de l’espèce ;

– une surveillance des cas humains, renforcée à partir du 1er mai sur le signalement systématique des cas suspects dans les zones où la présence du moustique est avérée. Elle permet la mise en place de mesures de démoustication et de protection individuelle (pour éviter la transmission de la maladie à d’autres personnes) autour de ces cas ;

– une sensibilisation des personnes résidant dans les zones où la présence du moustique est avérée, afin de détruire autour et dans leur habitat toutes les sources d’eau stagnantes, gîtes potentiels de reproduction des moustiques. Des actions d’information et de communication seront menées tout au long de la période estivale par les ARS, en lien avec les conseils généraux et les communes concernés.

Des mesures individuelles

En particulier, il importe de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction du moustique, à l’intérieur et surtout autour de son domicile (soucoupes des pots de fleurs, vases, gouttières mal entretenues, pneus usagés, etc.).

Par ailleurs, les personnes se rendant dans des pays où circulent les virus du chikungunya et de la dengue doivent se protéger des piqûres de moustiques, dans ces pays mais également à leur retour s’ils résident dans le sud de la France. L’objectif est de prévenir l’introduction de ces maladies en métropole

Source : Ministère de la Santé

A Lire également

Dengue : bientôt un vaccin ? Le laboratoire pharmaceutique français Sanofi-Aventis a annoncé ce jeudi que son vaccin contre la dengue était entré dans la dernière étape de son dév...
Epidémie de dengue aussi à Tahiti ! La dengue continue de sévir dans les DOM-TOM. Après l'épidémie en Guyane, c'est au tour de Tahiti, en Polynésie française d'être touchée par une épidé...
Chikungunya : le retour ? Aedes albopictus est un moustique originaire d’Asie qui est implanté depuis de nombreuses années dans certains départements français d’outre-mer, nota...
Moustique tigre: le dispositif de surveillance rep... Le dispositif de lutte contre la dissémination du moustique "Aedes albopictus" en France démarre le 1er mai. Ce dernier communément appelé « moustique...
Chikungunya: premier cas autochtone en métropole Transmise par un moustique, le Chikungunya - la maladie qui touche habituellement les zones tropicales  - vient d'être détectée chez une petite fille ...
Chikungunya : deuxième cas autochtone dans le Var Deux cas autochtones de chikungunya ont été confirmés ce week-end dans le Var, les premiers en France métropolitaine, après deux cas autochtones de de...
Epidémie de dengue en Guyane : Marisol Touraine mo... Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, a annoncé lundi soir la mobilisation d'une équipe de réservistes sanitaires de l’EPRU...
Moustique tigre : le dispositif de surveillance es... Le début de la surveillance estivale sur la dissémination du moustique "Aedes albopictus" ou moustique tigre a été lancé depuis le 1er mai en France m...
Dengue : bientôt un vaccin français efficace ? La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, s'est réjouie lundi des résultats positifs de l’essai clinique sur le candidat vac...
La dengue : ce qu’il faut savoir et comment se pro... La dengue est une maladie infectieuse présente dans toutes les régions tropicales. Elle est transmise par la piqûre d’un moustique diurne du genre Aed...
Journée mondiale de la Santé : gare aux moustiques... Moustiques, punaises, tiques et autres insectes peuvent représenter une menace pour votre santé et celle de votre famille, à la maison ou en voyage. C...
Dengue : les deux patients vont bien Le ministère de la santé qui a confirmé ce week-end la présence d’un deuxième cas autochtone de dengue en France métropolitaine, à Nice (Alpes-Maritim...
Un 1er vaccin contre la dengue autorisé au Mexique... Le premier vaccin au monde pour la prévention de la dengue a été autorisé au Mexique, a annoncé mercredi le laboratoire français Sanofi Pasteur. D'apr...
Journée mondiale du paludisme: peut-on espérer vai... Alors qu’un milliard de personnes sont concernées par des maladies comme le paludisme, la dengue, la maladie du sommeil, la leishmaniose, le choléra, ...
Dengue, chikungunya… le moustique-tigre s’installe... Selon le dernier bulletin épidémiologique de l'Institut national de veille sanitaire (InVS), le moustique-tigre s'est installé dans 18 départements fr...
Risque de dengue et de chikungunya : les particuli... Pour éviter une épidémie de dengue ou de chinkungunya dans le Sud de la France, les autorités sanitaires réitèrent leur plan "anti-moustique". L'été d...