A l’initiative de l’association internationale de l’ambroisie (International Ragweed Society, IRS), a été créée en 2012 une journée internationale de l’ambroisie qui est prévue tous les premiers samedis de l’été, en amont de la pollinisation de l’ambroisie. Elle se déroule cette année le samedi 22 juin.

L’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) est une plante invasive dont le pollen émis en fin d’été est particulièrement allergisant. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour que les manifestations allergiques apparaissent chez les sujets sensibles, généralement en août-septembre. Les plus courantes sont des rhinites, des conjonctivites, ou des symptômes respiratoires tels que trachéite, toux et parfois urticaire ou eczéma.

 Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation. Selon la zone infestée par cette « mauvaise herbe » envahissante, 6 à 12 % de la population exposée serait allergique.

De par son caractère envahissant, l‘ambroisie se développe dans toute l’Europe, avec de forts impacts sur la santé et l’agriculture.

Pour éviter la production de pollen et limiter la reproduction et l’expansion de cette espèce, les plants d’ambroisie doivent être systématiquement détruits. Il est en effet possible d’éliminer l’ambroisie dès le mois de juin, quand elle est suffisamment développée pour Mobilisation le 22 juin contre l’ambroisie, une plante dangereuse pour la santéêtre reconnaissable et avant le démarrage de sa floraison à la mi-juillet.

Journée d’information et de lutte le 22 juin 2013

 Cette journée a pour objectif la mise en place d’actions de prévention et de lutte pour 2 notamment : informer sur les effets sanitaires et environnementaux liés au développement de cette espèce ; mobiliser l’ensemble des personnes concernées directement ou indirectement par cette problématique ; faire connaître les moyens de destruction de la plante et favoriser leur coordination.

 Les ministères chargés de la Santé, de l’Agriculture, de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et l’Observatoire des ambroisies s’associent à cette journée d’information et de lutte contre l’ambroisie.

 Entre le 15 et le 30 juin, de nombreuses collectivités et associations se mobiliseront et mettront en place des réunions d’information pour une bonne reconnaissance de l’ambroisie ou des démonstrations sur les méthodes de lutte pouvant être mises en œuvre.

 L’objectif est de faire connaître cette problématique à la population et à l’ensemble des acteurs concernés (collectivités territoriales, gestionnaires de voies de communication, maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrages, exploitants agricoles, propriétaires ou locataires de terrains infestés…) et d’agir pour limiter l’expansion de l’ambroisie.

La région Rhône-Alpes est la région française la plus affectée par la présence d’ambroisie et par la diffusion de son pollen.

Il a été estimé qu’en 2012, en Rhône-Alpes, entre 154 914 à 197 873 personnes ont bénéficié de soins en rapport avec l’allergie à l’ambroisie, ce qui correspond à des coûts évalués entre 12 et 16,5 millions d’euros. Ces chiffres sont inférieurs à ceux de 2011 car les conditions météorologiques de 2012 (pluies en été) n’ont pas favorisé le développement et la pollinisation de l’ambroisie.

Aujourd’hui l’ambroisie s’étend peu à peu à l’ensemble du territoire national, où elle colonise une grande variété de terrains (espaces agricoles, bords de voies de communication, chantiers de construction, terres en déprise…).

Comment lutter contre l’ambroisie ?

Suivant la taille de la surface infestée et le type de milieu concerné (surface agricole, bords de route, zone de chantier…), la destruction peut se faire par arrachage, tontes ou fauchages répétés menés sur les seules zones contaminées par l’ambroisie, ou par le déchaumage de parcelles de céréales envahies, ou d’autres techniques culturales appropriées. En dernier recours, la lutte chimique peut être utilisée de façon raisonnée, au moyen de produits homologués et en respectant les modes d’emploi.

Au mois de juin, la pollinisation de l’ambroisie n’a pas débuté. Néanmoins, des gants de jardinage sont nécessaires en cas d’arrachage. Par précaution, les personnes allergiques et notamment les personnes très sensibles au pollen doivent s’abstenir de tout contact avec la plante, même non fleurie car l’allergène est présent en quantité infinitésimale dans la sève.

Les terrains ne doivent pas être laissés nus ou en friche, mais doivent être couverts systématiquement (couvert végétal dense à base d’herbacées et de légumineuses vivaces, protection du sol avec des matériaux bloquant le développement de la végétation tels que le paillage ou des copeaux de bois…). La durée de vie dans les sols des semences d’ambroisie étant de plusieurs années, les actions de lutte doivent être menées sur le long terme et être coordonnées.

Source:  Ministère de la Santé

A Lire également

Ecole : mon enfant est allergique L’accueil de l’enfant allergique en milieu scolaire est définit par la circulaire du ministère de l’éducation nationale datée du 10 novembre 1999 et i...
Maladies rares : les orientations d’un troisième p... A l’occasion de la journée internationale des maladies rares, Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé et Frédérique VIDAL, ministre de l’...
Dépendance : comment rendre son logement accessibl... Lapeyre, la chaîne de magasins spécialistes de l'aménagement durable de la maison, propose un tout nouveau site qui regroupe aides techniques, solutio...
Toujours trop de sel dans les assiettes Les adultes devraient consommer moins de 2000 mg de sodium, soit 5 grammes de sel, et au moins 3510 mg de potassium par jour, selon l’Organisation mon...
Une campagne de sensibilisation sur l’allerg... Souvent sous-estimés, les acariens sont pourtant la première cause d'allergies respiratoires et étroitement associés à un risque élevé de développer d...
Les anticorps, remède à prendre en compte Les anticorps sont des protéines complexes agissant pour notre système immunitaire. Ils sont nécessaires à notre organisme, puisqu'ils détectent les c...
Mieux comprendre les allergies en environnement in... Nos journées se déroulant en très grande majorité dans des espaces clos, beaucoup d’allergènes sont à identifier au sein de ces espaces quotidiens. Il...
34% des étudiants déclarent avoir renoncé à des so... Alors que François Hollande, Président de la République, fait de la jeunesse une priorité de son quinquennat,  la Mutualité Française et la Mutuelle d...
Le moral des Français est à la hausse Moral, vision d’avenir, rapport à la société, au travail… Selon le BaromètreMGEN / Solidaris « Confiance et Bien-être 2018 »*, les actifs, les 40/59 a...
Allergies : les pollens d’ambroisie en forte... Dans son dernier bulletin allergo-pollinique, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique indique que les quantités de pollens d'ambroisie ont f...
L’asthme de la femme Si avant l’adolescence, l'asthme est davantage réservé aux garçons (2/3 de l'asthme de l'enfant touche des garçons), les études épidémiologiques montr...
Allergies et désensibilisation : comment ça marche... La désensibilisation chez l’enfant (ou immunothérapie allergénique) est un traitement qui vise à modifier l’évolution de la maladie allergique. Son ob...
Santé : un Français sur quatre a renoncé à un soin... Selon une vaste étude de l'Institut de recherche et documentation en économie de la Santé (Irdes) menée en 2012 sur plus de 8 000 ménages et près de 2...
Semaine Internationale du Fitness : testez les clu... La Semaine Internationale du Fitness se déroulera du 14 au 20 mars 2011. Tous les clubs Fitness First, y compris en France, seront ouverts à tous grat...
Acouphènes et hyperacousie : des solutions existen... Selon l’enquête Ifop-JNA « Acouphènes et hyperacousie : fléaux du 21e siècle » réalisée à l’occasion de la 21e édition de la Journée Nationale de l’Au...
Un nouveau site internet pour l’Institut Pasteur d... L’Institut Pasteur de Lille vient de mettre en ligne son nouveau site internet. Un site repensé autour de son projet « Vivre mieux plus longtemps » qu...