L’Autorité de la concurrence vient de rendre rendu public un avis dans lequel elle se prononce en faveur d’une ouverture encadrée et limitée de la distribution au détail des médicaments non remboursables. Dans la foulée, Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé, a réaffirmé jeudi son opposition à la vente de médicaments en grandes surfaces.

“Loin d’appeler à une refonte totale de la distribution du médicament en ville, qui pourrait être nuisible à la politique de santé publique”, l’Autorité de la concurrence, appelle” de ses vœux une adaptation progressive et limitée du secteur aux nouveaux modes de commercialisation et aux attentes des consommateurs en matière de prix et de services”, indique l’autorité dans un communiqué.

Elle constate dans son avis que l’intensité de la concurrence entre officines est relativement faible comme en témoignent les très forts écarts de prix (de 1 à 4) relevés sur les médicaments non remboursables. “Cette situation est défavorable aux consommateurs, et ce d’autant plus qu’elle s’accompagne d’un manque d’information et de publicité sur les prix, qui les empêchent d’établir des comparaisons”, estime-t-elle.

Ainsi, l’Autorité de la concurrence demeure favorable, à l’issue de sa consultation publique, à la vente des  médicaments d’automédication et de certains produits « frontières » (comme par exemple les tests de grossesse, produits d’entretien pour lentilles de contact) en parapharmacie ou en grandes surfaces, en plus des pharmacies. L’autorité se dit ainsi “convaincue, notamment au regard d’exemples étrangers, que ces formes de commerce, qui ont des capacités de négociation très fortes avec les fournisseurs, pourront offrir des avantages aux consommateurs en termes de services ou de prix”.

Elle souligne cependant qu’il “convient d’encadrer la commercialisation par des règles strictes, qui garantissent la qualité et la sécurité de la vente du médicament, et notamment la présence d’un pharmacien diplômé, la création d’un espace de vente dédié et l’obligation de délivrance d’un conseil”. Des mesures, qui selon elle, “permettront de garantir que les médicaments ne seront pas banalisés dans les nouveaux points de vente”.

Marisol Touraine opposée à la vente de médicaments en grandes surfaces

Dans un communiqué, la ministre de la Santé a réagi jeudi à cet avis se déclarant toujours opposée à la vente de médicaments en grandes surfaces. Marisol Touraine a ainsi réaffirmé “son attachement au monopole officinal sur les médicaments, qui permet à notre pays de sécuriser leur dispensation et d’agir efficacement contre la contrefaçon, tout en garantissant l’accès de nos concitoyens aux médicaments sur l’ensemble du territoire”. La ministre estime ainsi que “leur dispensation nécessite, au bénéfice des patients, notamment âgés, l’exercice d’une mission de conseil, à l’officine comme pour la vente en ligne”.

A Lire également

Dossier Pharmaceutique : 28 millions de patients e... En septembre 2013, plus de 98% des officines sont raccordées au Dossier Pharmaceutique (DP) et plus de 28 millions de patients ont ouvert un dossier. ...
Médicaments : saisie record de contrefaçons vendue... L’opération internationale « PANGEA IV », coordonnée notamment par Interpol et destinée à lutter contre la vente illicite de médicaments sur Internet,...
10 médicaments “à retirer du marché” s... L'hebdomadaire « L'Express » publie la liste de dix médicaments qui seraient "à retirer du marché" en raison d'effets indésirables l'emportant clairem...
Les médicaments sans ordonnances ne seront pas ven... Dans une lettre rendue publique vendredi par l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a...
Mal des transports : certains médicaments ne sont ... Face au risque d’abus et d’usage détourné, principalement chez des adolescents ou des jeunes adultes, de certains médicaments indiqués dans « la préve...
Fièvre, maux de tête… 2 Français sur 3 empor... Selon les résultats de l’étude Ifop/UPSA, parmi les 75% de personnes partant en vacances cet été, 69% des personnes interrogées emportent des médicame...
Enquête: 82 % des Français font confiance aux médi... Les Entreprises du Médicament (Leem) ont présenté mardi les résultats d’une des plus larges études jamais réalisées sur le rapport des Français aux mé...
La franchise de 0,5 € sur les boîtes de médicament...  Selon une étude de l'Institut de recherche et documentation en santé (Irdes), les franchises de 0,5 € sur les boîtes de médicaments, mises en place l...
Retraits de plusieurs lots de médicaments des labo... L’Afssaps indique avoir procédé le 10 janvier au retrait des spécialités exploitées par la société Alkopharm dont "l’indisponibilité immédiate n’aura ...
Médicaments : ne les prenez pas n’importe co... Le 2 mars 2012, le Ministère chargé de la Santé diffusera une nouvelle campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médi...
Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg : attention... L’Afssaps attire l’attention sur le risque de confusion entre deux médicaments, Previscan 20 mg et Lisinopril EG 20 mg, dont la présentation en compri...
MEDI’RAPPEL®, une appli pour ne pas oublier la pri... L'application mobile MEDI’RAPPEL® a été conçue pour aider les patients à ne pas oublier la prise de leurs médicaments ou celle de leurs proches. A sav...
Télémédecine : les pharmaciens aussi ? Le décret, paru le 21 octobre dernier, institue le recours à la télémédecine, c’est-à-dire la consultation médicale à distance, via Internet. Ce dispo...
Médicaments anti-Alzheimer : leur éventuel dérembo... Alors que la Haute autorité de santé (HAS) réévalue actuellement le « service médical rendu » (SMR), en d’autres termes, l’efficacité des quatre médic...
Médicaments antibiotiques : une semaine mondiale p... A l'initiative de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques se déroulera du 16 au 22...
Tabac, alcool, drogues : une campagne d’affichage ... A la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), en partenariat avec la Direction générale de la san...