L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a élaboré des recommandations à l’usage des industriels du secteur afin de prévenir les risques potentiels liés au choix du nom des médicaments.

Dans un point d’information, l’agence rappelle que « le choix du nom d’un médicament n’est pas anodin et peut entraîner des risques pour les patients ou les professionnels de santé : confusion avec un autre médicament ou produit, erreur sur la population cible, les indications, la composition ou les modalités d’utilisation… ».

Ces recommandations relatives aux noms des médicaments ont fait préalablement l’objet d’une large consultation publique sur le site internet de l’ANSM et d’un avis favorable à l’unanimité de la Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques des produits de santé et de la Commission de suivi du rapport entre les bénéfices et les risques des produits de santé, lors d’une séance commune le 16 novembre dernier.

Dans ce cadre, les Commissions ont également auditionné les parties prenantes impliquées dans ce

Pixabay / CC0 Public Domain

dossier. Ces auditions publiques diffusées en direct sont disponibles sur la chaîne Dailymotion de l’ANSM . Les recommandations ont été établies en cohérence avec la ligne directrice publiée par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et ont été soumises pour consultation à l’ensemble de parties prenantes concernées.

Elles rappellent les critères retenus par l’ANSM pour l’examen des noms des médicaments et proposent également des orientations nouvelles concernant, notamment, une recommandation d’expression du nom des médicaments génériques en dénomination commune (DC), un encadrement plus strict de la mention de l’arôme dans le nom, ainsi que l’arrêt de l’utilisation des « marques ombrelles » pour des produits de statuts différents ou pour des médicaments en prescription médicale facultative (PMF) ayant des compositions et/ou des indications différentes.

“La publication de ces recommandations vise à garantir leur bonne application par les industriels et s’inscrit dans la volonté de l’Agence d’assurer l’homogénéité et la transparence de ses décisions et garantir la lisibilité de sa politique”, indique enfin l’ANSM.

Pour consulter les recommandations de l’ANSM : http://ansm.sante.fr/content/download/140639/1861939/version/1/file/Recos_denomination_med_feb2018.pdf

Source : ANSM / février 2018

A Lire également

Dossier Pharmaceutique: 20 millions de Français l&... Selon le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, 20 millions de Français ont déjà ouvert un Dossier Pharmaceutique (DP). Le DP rassemble, pour ch...
Médicaments : « les Français profondément inquiets... A l’occasion du débat-citoyen « Médicaments : ce qui doit changer ! » qui se tient aujourd’hui à Nantes, la Mutualité Française a fait réaliser une ét...
Une personne âgée consomme en moyenne sept molécul... Selon le rapport relatif à la politique du médicament en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les plus de 65 ans repr...
Médicaments: le Myolastan et ses génériques retiré... L'agence du médicament (ASNM) a annoncé mardi la suspension de l'autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments à base de tétrazépam (Myolas...
Leclerc gagne en appel face aux pharmaciens La Cour d'appel de Colmar a tranché. Les centres Leclerc vont pouvoir poursuivre leur campagne contre le prix des médicaments non remboursés et revend...
Médicaments : chaque français a consommé 48 boîtes... L’Afssaps a publié mercredi  les chiffres clés des ventes de médicaments aux officines et aux hôpitaux réalisées en 2010. Les résultats 2010 confirmen...
La liste des 77 médicaments sous surveillance publ... L'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a publié lundi une liste de 77 médicaments faisant l'objet d'un suivi renforcé de la pa...
Médicaments : un site internet européen sur les ef... L'Agence européenne du médicament (EMA) vient de mettre en ligne un site internet d'information sur les effets secondaires des médicaments autorisés d...
Médicaments génériques : l’Académie de médecine fa... Dans un rapport publié en ligne, l'Académie nationale de médecine appelle à plusieurs mesures de précaution pour leur utilisation. Elle appelle égalem...
Le Primpéran® contre-indiqué chez les moins de 18 ... L’Afssaps a décidé de contre-indiquer le Primpéran® (métoclopramide ) et ses génériques chez les moins de 18 ans. Une décision prise après avoir procé...
80% des Français redoutent la vente de faux médica... Un sondage Groupe Pasteur Mutualité/Viavoice (1) sur« Les Français et la vente de médicaments en ligne » révèle que 80% des Français craignent d'achet...
Vente en ligne de médicaments : quelles précaution... Marché en plein essor, la vente de médicaments en ligne peut réserver sur certains sites de mauvaises surprises aux internautes. Selon l’OMS, environ ...
Médicaments : l’Europe veut clarifier l’info... Le 11 octobre dernier, la Commission européenne a adopté des propositions modifiées clarifiant l’information que les laboratoires pharmaceutiques peuv...
Médicaments sous surveillance: leur mise sur le ma... Selon le quotidien 20 Minutes, plusieurs médicaments « sous surveillance » ont été entachés de nombreux conflits d’intérêts au sein de l’Afssaps et de...
Dépigmentation volontaire de la peau : attention d... L’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) et la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répre...
Diane 35: levée prochaine de la suspension en Fran... A la suite de la décision de la Commission européenne de restreindre la prescription de Diane 35 et de ses génériques uniquement au traitement de seco...