Alors que la Haute autorité de santé (HAS) réévalue actuellement le « service médical rendu » (SMR), en d’autres termes, l’efficacité des quatre médicaments anti-Alzheimer actuellement sur le marché, l’association France Alzheimer s’oppose à un éventuel déremboursement de ces traitements. Une décision qui serait, selon elle, « risquée et injustifiée ». 

Alors que plane la menace d’une nouvelle dégradation du SMR de ces spécialités par la Haute autorité de santé (HAS), France Alzheimer et maladies apparentées a décidé de prendre les devants face à “une possible décision qu’elle estimerait inappropriée et dangereuse”.

En effet, après le passage en 2011 d’un service médical rendu (SMR) d’ « important » à « mineur », le passage, cinq ans plus tard, d’un SMR de « mineur » à « insuffisant » signifierait tout simplement le déremboursement total des quatre médicaments anti-Alzheimer. Jusqu’en 2011, le remboursement se faisait à hauteur de 65%. Aujourd’hui, le remboursement se fait à hauteur de 15 %.

Médicaments anti-Alzheimer : leur éventuel déremboursement inquiète “Un effet négatif sur la prise en charge globale”
“En arrêtant ces traitements, on court le risque d’accentuer une démédicalisation, qui aura aussi un effet négatif sur la prise en charge globale. », a notamment déclaré dans les colonnes du Quotidien du Médecin le Pr Mathieu Ceccaldi, chef du service Neurologie et neuropsychologie de l’hôpital La Timone à Marseille, Président du Conseil Scientifique sciences médicales de France Alzheimer et président de la Fédération Nationale des Centres mémoire de ressources et de recherches (CMRR).

L’association craint notamment que sans aucun traitement médicamenteux spécifique, l’intérêt du diagnostic, aux yeux des familles et de certains professionnels de santé, pourrait apparaitre secondaire. Le parcours diagnostic serait alors moins balisé pour le public alors que qu’il est la clé de voute d’une prise en soin adaptée et efficace.

Concernant l’efficacité des traitements actuels, l’association estime que “même si leur impact sur les troubles cognitifs semble en effet limité, les médicaments peuvent améliorer les troubles du comportement de certaines personnes malades”.

Enfin, France Alzheimer souligne que le déremboursement total aurait “une incidence économique limitée sur les finances de la Sécurité sociale puisque les quatre molécules sont toutes génériques depuis 2016”.

Source : France Alzheimer

A Lire également

Médicaments : « les Français profondément inquiets... A l’occasion du débat-citoyen « Médicaments : ce qui doit changer ! » qui se tient aujourd’hui à Nantes, la Mutualité Française a fait réaliser une ét...
Vivre avec la maladie d’Alzheimer : des rece... Pour répondre aux besoins nutritionnels des personnes atteintes de maladie neuro-dégénératives, notamment Alzheimer, et faciliter la dégustation, les ...
Allergies : l’éducation thérapeutique de l’enfant... Etape incontournable du traitement de l’enfant allergique, l’éducation thérapeutique consiste à l’aider ainsi que ses parents à appréhender sa maladie...
Les génériques, des médicaments comme les autres... Aussi efficace et sûr qu'un médicament de marque? Votre médecin ou votre pharmacien vous a prescrit ou délivré un médicament générique. Est-ce le même...
Xenical / Alli : le rapport bénéfice/risque toujou... Selon le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments, le rapport bénéfice/risque de l’orlistat, utilisé dans l...
Médicaments antibiotiques : une semaine mondiale p... A l'initiative de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques se déroulera du 16 au 22...
Alzheimer : le nombre de malades sous-estimé dans ... France Alzheimer propose d’élargir le champ des mesures du plan Alzheimer pour les établissements type EHPAD : « Prévoir 12 places pour les malades Al...
Le Train Alzheimer reprendra du service en septemb... Avec 850 000 malades recensés en France + 165 000 nouveaux patients chaque année, la maladie d’Alzheimer nous concerne tous, malades ou proches. Après...
Alzheimer : une montre GPS pour localiser les mala... En France, plus de 800.000 personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer souffrent de désorientation lors de leurs promenades. Quand une famille "per...
Le Téléthon va produire des médicaments de thérapi... La Tribune revient ce mercredi sur l'Association française contre les myopathies (AFM) qui a reçu l'autorisation de fabriquer des médicaments pour des...
Médicaments : saisie record de contrefaçons vendue... L’opération internationale « PANGEA IV », coordonnée notamment par Interpol et destinée à lutter contre la vente illicite de médicaments sur Internet,...
Médicaments : la consommation des Français en légè... Selon le dernier point de l'Assurance maladie, les médicaments, 1er poste des soins de ville, ont affiché pour la 1ère fois en 2011, une stabilité des...
Zenaïde : l’application d’assistance personnelle a... Zenaïde est une application d'assistance personnelle destinée aux personnes atteintes de maladies neurodégénératives, application dotée d'un forum, d'...
Enquête: 82 % des Français font confiance aux médi... Les Entreprises du Médicament (Leem) ont présenté mardi les résultats d’une des plus larges études jamais réalisées sur le rapport des Français aux mé...
Médicaments falsifiés : les Ordres de pharmaciens ... Le 2 novembre à Paris, les 27 présidents des Ordres de pharmaciens francophones ont signé une déclaration commune relative à la lutte contre les médic...
Médicaments : comment sont fixés les prix ? Qui fixe les prix des médicaments en France ? A quoi correspondent-ils ? Comment évoluent-ils dans le temps ? Cinq vidéos pédagogiques, très factuelle...