Dans un point d’information publié mardi, l’agence du médicament (Afssaps) indique qu’à ce jour le lien de causalité entre la prise de finastéride (Propecia et génériques) et la persistance des troubles de l’érection, après l’arrêt du traitement, n’est pas établi.

 Propecia (finastéride 1mg) est commercialisé en France depuis 1999, ainsi que dans plusieurs pays européens.  En France, ce médicament est indiqué dans le traitement des stades peu évolués de l’alopécie androgénétique, chez l’homme âgé de 18 à 41 ans. La consommation est stable depuis plusieurs années à un peu moins de 30 000 unités par mois (une boîte équivalant en moyenne à un mois de traitement).

“Une surveillance approfondie par l’autorité sanitaire européenne”
“Du fait de son mode d’action, des effets indésirables sexuels (baisse de la libido, troubles de l’érection et troubles de l’éjaculation) ont été identifiés avant même la commercialisation du produit en 1999”, souligne l’agence du médicament. Depuis lors, des cas de troubles de l’érection persistant après l’arrêt du traitement et de cancer du sein chez l’homme ont été rapportés. Ces effets indésirables font l’objet d’une surveillance approfondie par l’autorité sanitaire européenne. “A ce jour le lien de causalité entre la prise de finastéride et la persistance des troubles de l’érection, après l’arrêt du traitement, n’est pas établi”, indique l’Afssaps qui rappelle également aux patients présentant de tels troubles qu’il convient de se rapprocher de leur médecin pour réévaluer la pertinence du traitement”.

Les effets indésirables sexuels (baisse de la libido, troubles de l’érection, troubles de l’éjaculation) ont été observés dans des études cliniques ayant conduit à l’autorisation de mise sur le marché (AMM), chez 1 à 10 patients pour 1000 patients traités. Ces effets sont considérés comme transitoires ou réversibles à l’arrêt du traitement et figurent dans le résumé des caractéristiques du produit et la notice initiale du médicament. Toutefois, des cas de troubles de l’érection persistant après l’arrêt du traitement et de cancer du sein chez l’homme ayant été rapportés au décours de la commercialisation et sans qu’un lien de cause à effet ait pu être établi, ces effets potentiels ont été ajoutés à ces documents d’information respectivement en 2009 et en 2010.

“A ce jour, en France, seuls deux cas de troubles sexuels persistants après l’arrêt de Propecia ont été enregistrés dans la base nationale de pharmacovigilance”, indique l’Afssaps qui rappelle que le finastéride fait l’objet d’une vigilance particulière au niveau européen comprenant, outre une pharmacovigilance classique, un plan de gestion des risques, des rapports annuels et une réévaluation à cinq ans de son AMM (prévue en 2013).

L’Afssaps rappelle qu’il convient de respecter la dose de 1 mg/jour, l’augmentation de posologie n’apportant pas de bénéfice thérapeutique et que les patients doivent se rapprocher de leur médecin, en cas de survenue d’effets indésirables. “La survenue, chez l’homme, d’une tension mammaire, d’une augmentation de volume des seins ou d’un écoulement du mamelon, associé ou non à la prise de finastéride, doit conduire à une consultation médicale dans les meilleurs délais”.

Enfin, l’agence rappelle que, compte tenu de son action sur le métabolisme des hormones mâles dans l’organisme, Propecia est formellement contre-indiqué chez la femme, notamment du fait d’un risque de malformations des organes génitaux chez le fœtus masculin.

Source : Afssaps

A Lire également

Transparence entre experts médicaux et labos pharm... Le décret dit « Sunshine Act », qui a pour objectif la mise en place de la transparence entre professionnels de santé et industries pharmaceutiques, e...
Protelos: le rapport bénéfice/risque positif confr... L’agence européenne du médicament (EMA) a confirmé vendredi dans un communiqué le rapport bénéfice/risque positif du Protelos des laboratoires Servier...
Médicament: Xavier Bertrand présente sa refonte du... Xavier Bertrand, le ministre de la santé a présenté lundi en Conseil des ministres, avec Nora Berra, la secrétaire d’Etat chargée de la santé, le proj...
Cancer de la peau : un nouveau médicament autorisé... La Commission européenne vient d'approuver la commercialisation du médicament Odomzo® (sonidegib) du laboratoire suisse Novartis. Ce nouveau traitemen...
Automédication : une “minute info” pou... Qu’est-ce que l’automédication ? Quels sont les bons réflexes à adopter ? Qu’en pensent le médecin, le pharmacien, les Français ? Quel est le véritabl...
Difficultés d’approvisionnement de lévothyrox en F... L'association française des malades de la thyroïde (AFMT) vient de dénoncer dans une lettre adressée à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, la p...
Médicament : attention les comprimés de Préviscan ... Afin d'éviter les erreurs médicamenteuses et le risque de confusion avec d'autres médicaments, les comprimés de l’anticoagulant Préviscan changent de ...
La Journée mondiale contre la sclérose en plaques ... La Journée mondiale contre la sclérose en plaques 2012 se déroule ce mercredi 30 mai 2012. A cette occasion, les entreprises du médicament font l'état...
Médicament : de nouvelles mesures pour améliorer l... Le rapport de la « mission information et médicament » mise en place fin 2017 et présidée par Magali LEO (responsable du plaidoyer de l’Association Re...
Médicaments : ne les prenez pas n’importe co... Le 2 mars 2012, le Ministère chargé de la Santé diffusera une nouvelle campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médi...
Le valproate désormais interdit pendant la grosses... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé mardi 12 juin que le valproate est désormais interdit pendant l...
Les vente de pilules de 3e et 4e générations chute... Selon l'Agence du médicament (ANSM), les ventes de pilules de 3ème et 4ème générations ont diminué d’environ 25 % en janvier par rapport à la même pér...
Essai clinique à Rennes : le patient en état de mo... Le CHU de Rennes a annoncé dimanche en milieu de journée le décès du patient en état de mort cérébrale, suite à sa participation à un essai clinique d...
Les médicaments anti-montée de lait déconseillés p... L’agence française du médicament (ANSM) considère que les produits à base de bromocriptine (Parlodel® et Bromocriptine Zentiva®), des médicaments cont...
L’Agence nationale de sécurité du médicament et de... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est officiellement créée. La parution du décret de gouvernance relatif à ...
Baclofène : les essais cliniques en cours autorisé... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué jeudi sa décision de maintenir les autorisations des deux essai...