La Haute Autorité de Santé a actualisé sa recommandation « Diagnostic et prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées » publiée en mars 2008 puis retirée en mai 2011. La version publiée aujourd’hui a été révisée par un nouveau groupe de travail qui tient compte des évolutions récentes autour de la prise en charge de la maladie, notamment les nouvelles conclusions de la Commission de la Transparence de la HAS sur les traitements médicamenteux ainsi qu’une définition du parcours de soins des patients.

Depuis septembre 2011, un nouveau groupe de travail composé de professionnels de spécialités et de pratiques différentes (médecins généralistes, neurologues, gériatres, psychiatres, infirmiers, etc.), ainsi que de l’association France Alzheimer, s’est réuni afin d’actualiser la recommandation publiée en mars 2008 rendue publique aujourd’hui par la Haute Autorité de Santé sous l’intitulé « Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées (1) : diagnostic et prise en charge ».

Pour plus de lisibilité et une meilleure appropriation par les professionnels, cette nouvelle recommandation suit les étapes du parcours de soins du patient, depuis les premiers symptômes (troubles cognitifs) jusqu’à la prise en charge pluridisciplinaire nécessaire à un stade avancé de la maladie.

Une clarification du parcours de soins
Le médecin généraliste traitant est le pilote de l’organisation des soins centrée sur le patient. Il réalise l’évaluation initiale du patient présentant des troubles de la mémoire. Dans les cas où cette évaluation ne révèle pas d’altération des facultés de mémoire, de jugement, de compréhension, etc., il est recommandé au médecin généraliste traitant de proposer un suivi au patient, à 6 mois et à 12 mois.

En revanche, si une altération est avérée, le binôme médecin généraliste traitant/ spécialiste réalise les tests et examens nécessaires. Le médecin spécialiste pose le diagnostic de la maladie d’Alzheimer et l’annonce au patient. C’est ensuite le médecin généraliste traitant qui, après avoir échangé avec le patient et son entourage sur la bonne compréhension des enjeux du diagnostic, leur prose un plan de soin et d’aides. Assisté d’un professionnel formé (infirmière coordonatrice de réseau de santé par exemple), le médecin généraliste traitant se chargera de mettre en œuvre les mesures d’accompagnement en lien étroit avec les aidants naturels, etc.

Un traitement médicamenteux à personnaliser
Deux notions clés de l’avis de la Commission de la Transparence sur les médicaments de l’Alzheimer rendu le 27 octobre dernier ont été intégrées dans cette recommandation :

– le traitement médicamenteux est une option dont l’instauration ou le renouvellement est laissée à l’appréciation du médecin spécialiste prescripteur ;

– au-delà d’un an, une concertation pluri professionnelle avec le patient (si son état le permet), son aidant, le médecin généraliste traitant, le gériatre et le neurologue ou le psychiatre est préconisée pour réviser la prescription et vérifier l’intérêt pour le patient de poursuivre le traitement et ce, afin d’assurer un suivi de qualité et personnalisé.

(1) démence vasculaire, démence à corps de Lewy, démence associée à une maladie de Parkinson, dégénérescence lobaire fronto-temporale.

Documents : Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : Diagnostic et prise en charge : Recommandations (352.33 Ko)

Source : HAS

A Lire également

Alzheimer : coup dur pour la recherche Les laboratoires Pfizer et Johnson & Johnson viennent d'annoncer qu'ils stoppaient les études sur un médicament pourtant prometteur pour les malad...
Comment expliquer l’hôpital aux enfants et les ras... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
Maladie Alzheimer : veiller sur la santé des proch... Dans ses dernières recommandations, la Haute Autorité de Santé (HAS) préconise un suivi régulier et personnalisé des proches de patients atteints d'Al...
24ème Journée mondiale Alzheimer, le 21 septembre ... La 24ème Journée mondiale Alzheimer qui se déroule le 21 septembre 2017 met cette année à l’honneur les diverses actions mises en œuvre, notamment par...
Cancer du sein: un nouveau souffle pour le dépista... Depuis 2004, la France a mis en place un dépistage organisé du cancer du sein afin de permettre à toutes les femmes de 50 à 74 ans d'accéder à une pri...
Vers un dépistage volontaire et généralisé du VIH ... Dans ses dernières recommandations, la Haute Autorité de Santé (HAS) suggère que le dépistage du virus du sida soit proposé à toute la population de 1...
Semaine pour la qualité de vie au travail du 17 au... L'Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) organise la 7e édition de la « Semaine pour la qualité de vie au travail » du...
Anticoagulants : la HAS a réévalué leur service mé... La Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) vient de réévaluer les trois anticoagulants oraux d’action directe (Eliquis®, Pra...
Maladies : et si vous pouviez en faire disparaitre... « Quelle est la maladie qui mérite de concentrer tous les moyens de la recherche pour disparaître au plus vite ? » La question est lancée aux internau...
Maladies neurodégénératives : les membres du G8 ap... Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé et Geneviève Fioraso, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, s...
Santé: être informé sur son état est un “dro... Depuis la loi du 4 mars 2002,  L'information délivrée est destinée à éclairer la personne sur son état de santé et à lui permettre, si nécessaire, de ...
Paludisme : des progrès majeurs dans la lutte cont... Selon le Rapport 2013 sur le paludisme dans le monde, publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), on estime que les efforts mondiaux pour co...
Cancer du col de l’uterus : vers un dépistage orga... La Haute autorité de santé (HAS) recommande la mise en place d'un dépistage organisé du cancer du col de l'utérus, qui touche chaque année en France 3...
CNFCE : la formation sur la maladie d’Alzhei... La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui touche énormément de personnes âgées. Ces dernières années, le nombre de personnes attein...
L’art-thérapie pour les malades Alzheimer Cet ouvrage, à paraître en librairie le 3 octobre, propose des activités d’art-thérapie textile autour de la broderie, de la couture et du tricot, fac...
Alzheimer : zoom sur une prise en charge alternati... En France, 850 000 personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer et près de 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année*. Si, aujourd'hu...