Le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) vient de rendre son avis sur l’éventuel renouvellement de l’autorisation de culture du maïs transgénique MON 810 de Monsanto, interdit en France depuis 2008. Le Haut Conseil des Biotechnologies considère qu’il n’y a pas  ”d’effet majeur du maïs MON 810 sur l’environnement”, mais il estime qu’il est ”difficile de conclure à une absence totale de risque”.

  Le HCB souligne cependant un impact ”indirect” du MON 810 sur la faune non-cible, notamment sur les parasites de la pyrale du maïs  et de la sésamie, les deux principales espèces ciblées par l’insecticide produit par ce maïs transgénique. Or, insiste le HCB, seuls 10% des surfaces de maïs en France sont fréquemment attaquées par la pyrale ou la sésamie. Le HCB s’inquiète par ailleurs de l’apparition de résistance aux pesticides chez les insectes ravageurs du maïs. 

Une majorité de membres du HCB a considéré ”que les inconvénients globaux d’une mise en culture du MON 810 l’emportaient sur ses avantages” : risque d’extension de la culture du MON 810 sur des surfaces actuellement non traitées par un insecticide chimique, impact sur la faune non-cible, incertitudes quant aux éventuels effets sur les abeilles et les animaux d’élevage, et surtout ”grandes incertitudes” concernant les effets toxiques pour la santé.

En clair, il y a tout lieu de penser que l’interdiction prononcée en 2008 sera reconduite par le gouvernement qui a choisi la ligne « zéro risque » en matière d’environnement. Rien ne vient en effet plaider en faveur de l’introduction du MON 810 en France

Le MON 810 en 4 questions

1) Qu’est-ce que le maïs MON 810 ?

C’est un maïs OGM insecticide.  Il est porteur d’un gène produisant une molécule insecticide destinée à détruire les chenilles de la pyrale et de la sésamie, les deux principaux “ennemis” de cette culture. En 2007, le MON 810 a été cultivé sur 22 000 ha en France, soit 0,75 % des surfaces totales de maïs.

2) Quels sont les risques?

Le MON 810 n’a pour l’instant eu aucun impact négatif sur la santé humaine ou animale. Côté environnement, deux risques potentiels : la dissémination du gène par le pollen à d’autres plantes et le développement de résistances chez les insectes. La possibilité de transmission du gène à des espèces végétales sauvages est exclue en France et en Europe où le maïs, d’origine américaine, n’a pas d’espèce parente dans la nature. Mais la transmission du gène à d’autres cultures de maïs non OGM ou biologiques est réelle.

3) A quoi sert-il?

Le maïs MON 810 assure une protection efficace contre les ravageurs. La qualité de la récolte est homogène et les rendements sont meilleurs. Il évite l’utilisation de pesticides aériens, plus toxiques. Il réduit le traitement des cultures, économise du fioul et limite l’émission de gaz à effet de serre.

4) La France peut-elle l’interdire?

Oui. Selon la réglementation européenne un produit non OGM doit être étiqueté OGM dès qu’il contient 0,9% d’OGM. Si la France confirme son intention de bannir la culture du maïs MON 810 de Monsanto, le gouvernement devra notifier sa décision d’activer la « clause de sauvegarde » auprès de la Commission européenne. Dans la pratique, le flou des procédures permet ainsi à l’Autriche d’interdire le MON 810 sans avoir consulté quiconque et notemment Bruxelles.

 Lire aussi:  Les OGM: que faut-il en penser?

A Lire également

Des OGM dans nos fromages ? Greenpeace entame une campagne pour que fromage AOC rime avec « sans OGM ». Selon l’organisation écologiste, une quinzaine de fromages AOC seraient su...
Acheter bio : quels labels pour quelle qualité ? Acheter bio? Facile? Pas si évident car du côté des labels de qualité, c’est un peu la salade des normes. Côté Europe, l’Union  a décidé d'harmoniser ...
Album « Faucheurs Volontaires d’OGM » par le coll... Avec le collectif Dessin’acteurs, Biocoop propose un très bel album de 120 pages en couleur sur les Faucheurs Volontaires d’OGM. Ce collectif associat...
OGM : la France s’oppose toujours à la Commission ... La proposition de la Commission européenne de modification de la directive de 2001 sur les OGM (présentée en juin dernier), a été discutée, lors du Co...
Les affiches publicitaires de France Nature Enviro... Face au raz de marée de polluants, France Nature Environnement (FNE) a lancé une campagne qui fait déjà grand bruit contre les importations d'OGM, le...
Autorisation d’expérimentation de porte-greffes de... Bruno Le Maire, Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, a autorisé une expérimentation en plein champ de l’Institut national de l...
Les OGM: que faut-il en penser? Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un être vivant (animal, végétal ou micro-organisme) dont l'homme a modifié le patrimoine génétique afin d...
OGM: l’étiquetage des aliments toujours dans le fl... Sujet très polémique: avez-vous compris le système d’étiquetage des aliments “sans OGM”? Si oui, bravo! L’avis rendu par le Haut conseil des biotechno...
OGM : l’Union Européenne a la pression Les résultats de l'étude scientifique du professeur Gilles-Eric Séralini révélée hier fait l'effet d'une bombe. Après les déclarations du gouvernement...
“Amflora”: feu vert pour la “patate OGM” La Commission européenne vient de donner son feu vert à la pomme de terre génétiquement modifiée produite par le géant allemand de la chimie, BASF, ba...