La prise de médicaments n’est pas un acte anodin. C’est pourquoi les autorités sanitaires ont mis en place un réseau national de pharmacovigilance en France. Objectif : surveiller les médicaments et prévenir leurs effets indésirables potentiels ou avérés qui peuvent résulter de leur utilisation.

Si les médicaments peuvent avoir des effets bénéfiques, qu’ils soient préventifs ou curatifs,  ils peuvent également exposer le patient à des effets secondaires dits « indésirables ». C’est pourquoi, chaque acte de prescription d’un médecin est guidée par le rapport bénéfice/risque.

En France, le système national de pharmacovigilance est coordonné par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). L’Agence a notamment pour mission de veiller à la sécurité de l’emploi des médicaments et de contribuer à leur bon usage par le biais de mesures préventives. Ce sont les 31 centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) qui assurent le recueil et la transmission des effets indésirables à l’ANSM.

Au cœur de ce dispositif, les professionnels de santé. Qu’ils soient médecins, pharmaciens, sages-femmes, ou encore chirurgiens-dentistes, ces derniers doivent signaler les effets indésirables susceptibles d’être dûs à la prise d’un médicament. Si un soupçon ou un doute existe, ils peuvent réaliser une déclaration auprès du centre régional de pharmacovigilance dont ils dépendent.

Les entreprises du médicament sont également mises à contribution. Ces dernières doivent mettre en place des services de pharmacovigilance afin de collecter et d’évaluer les informations relatives aux effets indésirables dans un objectif de prévention et de réduction des risques. Elles doivent, si nécessaire, prendre des mesures appropriées. Il existe ainsi des entreprises prestataires comme Axpharma qui sont spécialisées dans la pharmacovigilance.

Enfin, les patients et les associations jouent désormais un rôle actif dans la surveillance des médicaments. Depuis juin 2011, le système national de pharmacovigilance s’est en effet ouvert aux patients, à leurs proches ainsi qu’aux associations qui peuvent déclarer directement un effet indésirable  lié à un médicament à l’ANSM, sans passer par leur médecin ou leur pharmacien.

Source : ANSM, Ministère de la Santé

A Lire également

Les médicaments anti-Alzheimer toujours remboursés... Selon La Croix, les quatre médicaments anti-Alzheimer sur le marché devraient rester pris en charge à 100 %. En effet, la Haute Autorité de santé (HAS...
Prix des médicaments : par qui sont-ils fixés et c... Voici 5 clips vidéo pour comprendre comment sont fixés les prix des médicaments en France. Qui fixe le prix des médicaments et comment sont-ils dé...
Personnes âgées: attention au mésusage de certains... Un nombre important de personnes âgées prennent trop de traitements ou des médicaments inappropriés, avec des risques d'effets indésirables graves pou...
Vente de médicaments sur internet : l’Autori... L’Autorité de la concurrence a publié mercredi un avis défavorable sur le projet d’arrêté du gouvernement concernant la vente en ligne de médicaments....
Médicaments: 3500 produits sans ordonnance en vent... A partir du 1er mars 2013, près de 3500 médicaments sans ordonnance vont être autorisés à la vente sur internet suite à une décision du Conseil d'Etat...
Les médicaments aux extraits de Ginkgo biloba peu ... Lors de sa séance du 3 novembre 2011, la Commission d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'Affsaps a conclu que le rapport bénéfice / risque ...
Les médicaments sans ordonnances ne seront pas ven... Dans une lettre rendue publique vendredi par l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a...
Saisie record de faux médicaments Interpol vient de communiquer le bilan de l’opération internationale « Pangea VIII  », visant à lutter contre la vente illicite de médicaments sur int...
Levothyrox : le point sur la diversification de l’... Dans un communiqué, le ministère de la Santé a fait le point sur la mise en place de la diversification de l’offre thérapeutique pour les patients sou...
Médicaments : la consommation des Français passée ... Le site EcoSocioConso du groupe E. Leclerc vient de publier un dossier complet sur les Français et le médicament avec de nombreuses infographies et de...
Les médicaments bientôt vendus à l’unité La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé ce matin une période de test concernant la vente de médicaments à l'unité dans «certaines régions...
Médicaments : l’ANSM publie ses recommandations su... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a élaboré des recommandations à l’usage des industriels du secteur afin d...
Sécu: 600 médicaments pourraient ne plus être remb... Le Parisien revient ce matin sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui sera présenté jeudi 22 septembre à l'Assemblée nat...
Médicaments : la liste des 59 produits « sous haut...  « Le Parisien » publie aujourd’hui la liste de 59 de ces molécules à risque, surveillées de près par l’Agence française de sécurité sanitaire des pro...
Antibiotiques : le gouvernement veut lutter contre... Alors que se déroule la journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques, le gouvernement a annoncé lundi plusieurs mesures afin d...
La vente en ligne de tous les médicaments sans ord... Près de 10.000 médicaments sans ordonnance seront autorisés à la vente sur internet à partir du 1er mars 2013. En effet, le Conseil d'Etat a décidé je...