L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé mardi 12 juin que le valproate est désormais interdit pendant la grossesse et ne doit plus être prescrit aux femmes, adolescentes ou en âge de procréer (sauf circonstances exceptionnelles).

L’ANSM rappelle que dans son communiqué « Le valproate est un traitement de l’épilepsie et des épisodes maniaques des troubles bipolaires. Le valproate est un tératogène puissant. Il entraîne un taux élevé de malformations (plus de 10 %) et/ou de troubles neuro-développementaux (30 – 40 %) chez les enfants exposés pendant la grossesse ».

Dès juillet 2017, face à l’utilisation encore trop importante du valproate chez les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir, l’ANSM a décidé de contre-indiquer chez ces femmes les spécialités de valproate Dépakote®  et Dépamide®. Elle a alors saisi l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour étendre cette contre-indication au niveau européen et envisager d’autres mesures.

La décision finale de la Commission européenne  entérine cette contre-indication ainsi que les mesures de réduction des risques déjà mises en place par l’ANSM et demande la mise en place de mesures additionnelles. Elles seront appliquées à partir de fin juin 2018.

Ainsi, la mise en garde « VALPROATE + GROSSESSE = INTERDIT »  sera donc étendue aux spécialités à base de valproate indiquées dans l’épilepsie. La «carte patiente », actuellement remise par le médecin ou le pharmacien, sera intégrée aux boites. Le pictogramme « interdit » sera également apposé sur les blisters, sachets et flacons.

Les autorisations de mise sur le marché (AMM) des médicaments contenant du valproate vont être modifiées en France avant la fin du mois de juin 2018 pour intégrer ces mesures.

La brochure pour les patientes, le guide d’information pour les médecins et le formulaire d’accord de soins vont être actualisés et seront disponibles fin juillet 2018.

Un « QR » code sera également mis en place sur ces boites et renverra à un site Internet qui délivrera une information validée dédiée aux risques liés à l’exposition au valproate au cours de la grossesse.

En complément, la Haute autorité de santé (HAS) travaille en collaboration avec l’ANSM et l’APESAC  pour actualiser les recommandations thérapeutiques sur les alternatives au valproate chez les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes.

Source : ANSM

A Lire également

Cancer du sein : une nouvelle formulation injectab... Un médicament du laboratoire pharmaceutique suisse Roche, qui réduit le temps d’administration grâce à une nouvelle formulation injectable (par voie s...
Associations de patients : l’ANSM lance son ... L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient de lancer son appel à projets annuel  à l'intention des associations de patients et autres ...
La lovastatine : une piste contre la peste Une étude expérimentale révèle que la lovastatine, médicament prescrit comme traitement de l'hypercholestérolémie, protége les animaux des effets mort...
Grippe H1N1 : quelles précautions pour les femmes ... Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je prends donc toutes les précautions pour me protéger. Pour évit...
Médicament en France : L’UFC Que Choisir et l̵... Dans la perspective de la remise du rapport de l’IGAS sur le Mediator®, l’UFC-Que Choisir et l’Association Française des Diabétiques ont dénoncé jeudi...
Le cancer du poumon bientôt plus meurtrier pour le... D'ici 2015, le cancer du poumon aura dépassé le cancer du sein, tuant davantage d’Européennes que ce dernier. En effet, une étude italo-suisse, qui s'...
Trop de collègues masculins : une source de stress... Les femmes devraient elles fuir les métiers où exercent en majorité des hommes ? Une étude américaine de l'université de l'Indiana à Bloomington montr...
Médicament : attention les comprimés de Préviscan ... Afin d'éviter les erreurs médicamenteuses et le risque de confusion avec d'autres médicaments, les comprimés de l’anticoagulant Préviscan changent de ...
Pilule: 2 500 accidents et 20 décès par an en Fran... Selon un rapport de l'agence du médicament (ANSM) présnté mardi, les contraceptifs oraux combinés (COC) seraient ainsi à l’origine 2 529 accidents thr...
Journée internationale contre la violence à l̵... Afin de  mobiliser l'opinion publique, le 25 novembre a été décrété "Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes." U...
Le cerveau des femmes serait plus actif que celui ... En effet, au repos, l'activité neuronale du circuit appelé «réseau par défaut» est en effet plus grande chez les femmes que chez les hommes. De mau...
Cancer et grossesse : les recommandations de prise... Le Pr Philippe Morice, chirurgien gynécologique à l’Institut de cancérologie Gustave Roussy (IGR) de Villejuif, et son équipe signent l’article « Gyna...
Mode future maman : un t-shirt de grossesse à re-d... Quelle future maman ne s’est pas plainte de porter toujours les mêmes vêtements pendant sa grossesse ? C’est fini !!! La marque Mellipou lance un tee-...
Pilule du lendemain : 4 jeunes femmes sur 10 lR... Le « portrait social » de la France publié cette semaine par l'Insee révèle que la pilule du lendemain a été utilisée au moins une fois par plus de 40...
Contraception : “Faut-il que les hommes tomb...  L’Institut National de Prévention et d’Education à la santé (Inpes) lance une campagne pour remobiliser les 18-30 ans autour de la contraception. L’o...
Mortalité maternelle : 50 % des décès seraient évi... Avec un nombre croissant de naissances (834 000 en 2008), la France se situe en tête des pays européens en matière de natalité et de fécondité. Néanmo...