L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé mardi 12 juin que le valproate est désormais interdit pendant la grossesse et ne doit plus être prescrit aux femmes, adolescentes ou en âge de procréer (sauf circonstances exceptionnelles).

L’ANSM rappelle que dans son communiqué « Le valproate est un traitement de l’épilepsie et des épisodes maniaques des troubles bipolaires. Le valproate est un tératogène puissant. Il entraîne un taux élevé de malformations (plus de 10 %) et/ou de troubles neuro-développementaux (30 – 40 %) chez les enfants exposés pendant la grossesse ».

Dès juillet 2017, face à l’utilisation encore trop importante du valproate chez les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir, l’ANSM a décidé de contre-indiquer chez ces femmes les spécialités de valproate Dépakote®  et Dépamide®. Elle a alors saisi l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour étendre cette contre-indication au niveau européen et envisager d’autres mesures.

La décision finale de la Commission européenne  entérine cette contre-indication ainsi que les mesures de réduction des risques déjà mises en place par l’ANSM et demande la mise en place de mesures additionnelles. Elles seront appliquées à partir de fin juin 2018.

Ainsi, la mise en garde « VALPROATE + GROSSESSE = INTERDIT »  sera donc étendue aux spécialités à base de valproate indiquées dans l’épilepsie. La «carte patiente », actuellement remise par le médecin ou le pharmacien, sera intégrée aux boites. Le pictogramme « interdit » sera également apposé sur les blisters, sachets et flacons.

Les autorisations de mise sur le marché (AMM) des médicaments contenant du valproate vont être modifiées en France avant la fin du mois de juin 2018 pour intégrer ces mesures.

La brochure pour les patientes, le guide d’information pour les médecins et le formulaire d’accord de soins vont être actualisés et seront disponibles fin juillet 2018.

Un « QR » code sera également mis en place sur ces boites et renverra à un site Internet qui délivrera une information validée dédiée aux risques liés à l’exposition au valproate au cours de la grossesse.

En complément, la Haute autorité de santé (HAS) travaille en collaboration avec l’ANSM et l’APESAC  pour actualiser les recommandations thérapeutiques sur les alternatives au valproate chez les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes.

Source : ANSM

A Lire également

Médicament : attention les comprimés de Préviscan ... Afin d'éviter les erreurs médicamenteuses et le risque de confusion avec d'autres médicaments, les comprimés de l’anticoagulant Préviscan changent de ...
Trop de médicaments prescrits aux personnes âgées ... L’UFC-Que Choisir publie dans son numéro de février les résultats d'une analyse de près de 350 ordonnances de personnes âgées. L’association dénonce l...
Comment prendre soin de sa voix ? Une personne sur trois environ fait un usage intensif de sa voix pour exercer son métier toutes catégories professionnelles confondues. A l'occasion d...
Quand a-t-on une tension artérielle élevée ? Brassard à tension posé sur un bureauCrédit: OMS/C. Black Une tension artérielle supérieure à 130/80 mmHg est considérée comme élevée. La tension ...
Les femmes qui mangent du chocolat seraient moins ... Ce qui est mauvais pour la ligne ne le serait pas forcément pour le cœur ? Selon une étude suédoise publiée dans le Journal of American College of Car...
Sondage : les hommes préfèrent finalement les brun... Selon une enquête menée par la chaîne de pharmacie britannique  Superdrug et publiée dans le quotidien The Telegraph, 54% des hommes seraient convainc...
Près de deux tiers du travail domestique réalisé p... Selon une étude publiée vendredi par l’INSEE, 60 milliards d’heures de « travail domestique » ont été réalisées en France en 2010. Des heures effectué...
Environnement et médicament : un mariage à risques... On distingue trois sources principales d’émissions de médicaments dans l’environnement : 1- l’excrétion des patients qui les prennent (source de ...
Edulcorants et grossesse : l’Anses fait un p... L'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a fait un premier point d'étape  sur les effets ...
Médicaments : une websérie loufoque pour mieux les... Le syndicat professionnel des entreprises du médicament ( Leem) lance une websérie animée sur les méthodes parfois « loufoques » qui existaient dans l...
Le bon usage du médicament Le médicament n’est pas un produit comme les autres : pour qu'un médicament soit efficace, il est indispensable d'observer les précautions d'emploi et...
Mucoviscidose : résultats prometteurs pour un nouv... La revue médicale  New England Journal of Medicine (NEJM) a publié aujourd'hui les données d'une étude de phase 3 évaluant KALYDECO™ (ivacaftor, VX-77...
Alcool et grossesse : des risques encore trop méco... A la veille de la journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation foetale (SAF), une enquête BVA/Inpes montre que seulement un quart d...
L’ hypnose pendant la grossesse expliquée pa... Ressentir la vie en soi peut parfois donner lieu à des peurs pendant la grossesse. L'hypnose permet de vivre sereinement cette période intense en évén...
Maternité : l’Assurance Maladie accompagne les mèr... Chaque année plus de 815 000 naissances ont lieu en France. Sur les 10 dernières années, la durée de séjour en maternité pour un accouchement normal a...
Trop de collègues masculins : une source de stress... Les femmes devraient elles fuir les métiers où exercent en majorité des hommes ? Une étude américaine de l'université de l'Indiana à Bloomington montr...