Suite aux deux nouveaux signalements de pharmacovigilance (un décès et un cas grave), l’agence de médicament (ANSM) a décidé lundi, en accord avec le laboratoire Teva, de demander aux patients de rapporter chez leur pharmacien toutes les boites de Furosémide Teva 40 mg qui leur auraient été délivrées, sans distinction de numéro de lots.

Pour l’un des cas, le patient semble avoir été traité par le produit incriminé (lots Y175 ou Y176) retiré de la vente vendredi. Des investigations sont encore en cours concernant le dernier signalement, afin de déterminer le lot administré. “D’autres signalements sont actuellement à l’étude”, précise l’ANSM dans un point d’information.

Dès vendredi 7 juin, l’ANSM a procédé au rappel de deux lots de la spécialité Furosemide Teva 40 mg. Ce rappel faisait suite à l’identification d’un problème de conditionnement du médicament : des comprimés de Furosémide 40mg Teva (un diurétique) pouvaient être ponctuellement remplacés par des comprimés de Zopiclone (un somnifère).

Le décès d’un patient traité par Furosémide Teva 40mg a été signalé dimanche matin, sans que le lien de causalité n’ait été établi formellement à ce stade. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Deux nouveaux cas de pharmacovigilance portant sur des patients dont le traitement comportait notamment du Furosémide Teva 40 mg ont été signalés lundi matin à l’ANSM. Ces nouveaux éléments conduisent l’ANSM, par mesure de précaution et pour éviter tout risque de confusion sur les numéros de lots concernés, à demander à tous les patients qui détiennent des boites de Furosémide Teva 40 mg de les rapporter chez leur pharmacien . Elle rappelle que ce ne sont pas les caractéristiques du médicament qui sont en cause mais un problème industriel lié au conditionnement du médicament, qui a conduit à remplacer le diurétique par un somnifère.

“Ce rappel de l’ensemble des lots de Furosemide Teva 40 mg auprès des patients, décidé en accord avec la société Teva, est une mesure de précaution”, indique l’agence du médicament.

“Les patients traités par furosémide Teva 40 mg doivent se rendre dés que possible à leur pharmacie. Les pharmaciens leur remettront alors un autre médicament à base de furosémide totalement équivalent afin que leur traitement diurétique soit poursuivi”, précise l’ANSM.

Un numéro vert a été ouvert par les laboratoires Teva à la demande de l’ANSM : 0800 51 34 11 Il est ouvert au public 24h/24.

Par ailleurs, un lien avec l’ANSM, l’Ordre des pharmaciens a demandé aux officinaux d’appeler directement tous les patients à qui ils auraient vendu des boîtes de Furosémide Teva dosé à 40 mg.

Source : ANSM

A Lire également

Le Furosémide est de retour dans les pharmacies Ce vendredi 6 septembre 2013, le Furosémide du laboratoire Teva revient dans les pharmacies françaises. Ce médicament diurétique avait été retiré en j...
Autisme : un traitement diurétique montre son effi... Des chercheurs français viennent de valider le succès d'un traitement diurétique testé chez des enfants autistes en 2012. La communauté scientifiqu...
Médicaments: qu’est-ce que le droit de substitutio... Un antibiotique vous a été prescrit par votre médecin: le pharmacien peut délivrer cet antibiotique au même dosage sous un autre nom, le nom générique...
Protelos: un nouveau scandale pour le laboratoire ... Selon le quotidien Libération qui cite ce mercredi un rapport réalisé par l’Afssaps, le laboratoire pharmaceutique Servier aurait dissimulé aux autori...
Migraine : une nouvelle application Iphone pour su... Date, heure, intensité, facteurs déclenchants, troubles associés… Le laboratoire AstraZeneca vient de mettre à disposition des personnes souffrant de ...
aBox Note : une application santé pour être accomp... aBox Note est une application mobile conçue par le laboratoire Arrow génériques qui permet notamment de partager, en temps réel avec son pharmacien, d...
Médicament: le laboratoire Roche ne livre plus cer... La crise grecque frappe aussi les hôpitaux. La presse économique rapporte ce lundi que le laboratoire pharmaceutique suisse Roche a décidé de suspendr...
Le nouveau vaccin pédiatrique 6-en-1 Hexyon / Hexa... Le laboratoire Sanofi Pasteur a annoncé lundi que la Commission européenne a approuvé le vaccin pédiatrique 6- en-1 Hexyon TM /Hexacima ® (vaccin DTCa...
Christophe Malavoy « Mon pharmacien est formidable... A redécouvrir !  Le métier de pharmacien sur France 2. L’acteur Christophe Malavoy raconte dans chaque épisode une histoire vécue par un pharmacien. 3...
Insomnies: le somnifère Noctran® bientôt retiré du... L’Afssaps a décidé de retirer l’autorisation de mise sur le marché de la spécialité Noctran® (chlorazépate dipotassique, acépromazine, acéprométazine)...
Le Mediator breveté comme coupe-faim dès 1967 Les laboratoires Servier ont démenti ce mercredi avoir su depuis plus de 40 ans que le Mediator, présenté comme un antidiabétique, était avant tout un...
La pilule anti-obésité Alli® n’est plus comm... La pilule anti-obésité Alli® n'est plus commercialisée en France depuis 2012. Passé jusqu'alors inaperçu, cet arrêt a été révélé vendredi par la revue...
Furosémide Teva: aucun somnifère n’a été décelé de... L’agence du médicament (ANSM) a confirmé mercredi que les éléments à sa disposition n'ont pas permis, à ce jour, d’identifier d’autres cas de substitu...
Des antibiotiques pour bébés rappelés‎ pour défaut... Le laboratoire Teva Santé a procédé au rappel de flacons d'Amoxicilline/Acide clavulanique TEVA 100mg/12,5mg nourrissons, poudre pour suspension buvab...
Méningite : l’OMS donne son aval à un vaccin... Sanofi Pasteur, la division vaccins du laboratoire français Sanofi, vient de voir l'un de ses vaccins quadrivalents contre les infections invasives à ...
Vente de médicaments à l’unité : 100 pharmacies vo... Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, de la Santé, a annoncé vendredi que l’expérimentation de la vente de médicaments antibiotiques à ...