L’Institut de veille sanitaire (InVS) publie aujourd’hui un rapport spécifique à neuf villes françaises qui a évalué l’impact sanitaire et économique de la pollution atmosphérique urbaine dans. Résultats : les niveaux de pollution actuellement observés ont un impact important sur la santé des habitants.

Les villes françaises participant au projet européen Aphekom correspondent aux neuf villes intégrées dans le Programme de surveillance air et santé (Psas) de l’InVS. Il s’agit de Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse. Réparties dans toute la France, ces villes représentent 12 millions d’habitants, dont 6,5 millions dans la zone de Paris.

La qualité de l’air a été estimée à partir de la mesure des niveaux moyens de particules en suspension (PM2,5 et PM10) et d’ozone pendant la période 2004-2006. L’étude a évalué l’impact sanitaire de la pollution en termes de mortalité et d’hospitalisations. Elle a également estimé les bénéfices économiques potentiels associés.

Toutes les villes étudiées en France présentent des valeurs de particules et d’ozone supérieures aux valeurs guides recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ainsi, pendant la période 2004-2006, le niveau moyen de particules fines (PM2,5) variait de 14 à 20 µg/m3 selon la ville (valeur guide de l’OMS : 10 µg/m3) et la valeur guide journalière de l’ozone (maximum sur 8 heures : 100 µg/m3) avait été dépassée de 81 à 307 fois pendant ces trois années.

Les bénéfices sanitaires et économiques potentiels associés à une amélioration de la qualité de l’air sont tout à fait substantiels :

– l’espérance de vie à 30 ans pourrait augmenter de 3,6 à 7,5 mois selon la ville, ce qui équivaut à différer près de 3 000 décès par an, si les concentrations moyennes annuelles de PM2,5 respectaient la valeur guide de l’OMS (10 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 5 milliards euros par an ;

– près de 360 hospitalisations cardiaques et plus de 630 hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évitées si les concentrations moyennes annuelles de PM10 respectaient la valeur guide de l’OMS (20 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 4 millions euros par an ;

– une soixantaine de décès et une soixantaine d’hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évités si la valeur guide de l’OMS pour le maximum journalier d’ozone (100 µg/m3) était respectée. Le bénéfice économique associé est estimé à près de 6 millions euros par an.

Enfin, ces résultats confirment que les effets de la pollution atmosphérique sur la santé sont observés au jour le jour, pour des niveaux moyens de particules fines, en l’absence même de pics de pollution.

Source : InVS

A Lire également

4ème journée nationale de la qualité de l’air le 1... La 4ème journée nationale de la qualité de l’air se déroule le 19 septembre 20018. Son objectif : sensibiliser les citoyens à l’importance de respirer...
Espace Méditerranéen de l’Adolescence : Marc... Le futur « Espace Méditerranéen de l'Adolescence » (EMA) ouvrira ses portes en 2011. Porté par le célèbre pédopsychiatre, le Pr. Marcel Rufo (qui a di...
Des enfants hospitalisés à cause de la bactérie E.... L'Agence régionale de santé (ARS) d’Aquitaine a fait le point sur la survenue de cas d’infection à Escherichia coli hospitalisés au CHU de Bordeaux et...
Alerte à la pollution aux particules dans plusieur... Une pollution aux particules affecte actuellement la France et touche principalement le Nord, l’Est et le Sud Est du pays. Cet épisode devrait perdure...
« La Parisienne » : préparez-vous à une course 100... Pour la 14e année consécutive, la course La Parisienne rassemblera des milliers de femmes pour courir 6 km au coeur de Paris le 12 septembre 2010. Un ...
La pollution due aux particules favorisée par les ... Les concentrations de particules dans l'air sont actuellement élevées dans plusieurs régions de la métropole. Les particules et les polluants à l'orig...
Pic de pollution dans les régions Rhône-Alpes et A... Les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) ont relevé des concentrations de particules PM10 dans l’air supérieures à 50 µ...
Des conditions météo qui favorisent la mauvaise qu... Les conditions météorologiques anticycloniques actuelles favorisent l’accumulation des particules au sol en raison du refroidissement de l’air à la su...
Un léger surpoids après 70 ans permettrait de vivr... Les plus de 70 ans en bonne santé générale pourraient voir leur espérance de vie augmenter grâce à quelques kilos en trop. En effet, une étude austral...
Coeur de Vies : une grande fête à Paris pour le do... Organisé par l’Association Laurette Fugain, l’Association Grégory Lemarchal et la Fondation Greffe de vie, l’événement « Coeur de Vies » convie, du 22...
Lille : un femme enceinte de quatre mois subit une... La Voix du Nord  rapporte aujourd'hui une "terrible méprise" qui a eu lieu lundi dernier à l'hôpital Saint-Vincent à Lille. Une jeune femme de 28 ans,...
Yann Arthus-Bertrand s’expose dans les hôpitaux de... Jusqu’au 29 novembre 2010, l'exposition « 6 milliards d'Autres » de Yann Arthus-Bertrand devient itinérante et fait escale dans 6 hôpitaux de France :...
Pollution des véhicules: huit villes se portent vo... Réduire la circulation des véhicules les plus polluants dans les villes. C’est l’objectif du gouvernement  annoncé à l'occasion des premières Assises ...
Alerte aux moustiques tigres à Paris Des opérations de démoustication et de surveillance ont été organisées au Parc Floral à Paris et dans le Val-de-Marne suite à la détection de la prése...
Journées de la mer : près de 700 manifestations pa... Découvrez le monde maritime du 4 au 8 juin, à l’occasion des journées de la mer, des lacs et des rivières. Sur tout le littoral et à l’intérieur des t...
Pollution marine : Jean-Louis Borloo lance le cent... Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie et de la Mer présentera demain (vendredi 10 septembre) le centre français des gardes-côtes. Ce nouveau centr...