L’Institut de veille sanitaire (InVS) publie aujourd’hui un rapport spécifique à neuf villes françaises qui a évalué l’impact sanitaire et économique de la pollution atmosphérique urbaine dans. Résultats : les niveaux de pollution actuellement observés ont un impact important sur la santé des habitants.

Les villes françaises participant au projet européen Aphekom correspondent aux neuf villes intégrées dans le Programme de surveillance air et santé (Psas) de l’InVS. Il s’agit de Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse. Réparties dans toute la France, ces villes représentent 12 millions d’habitants, dont 6,5 millions dans la zone de Paris.

La qualité de l’air a été estimée à partir de la mesure des niveaux moyens de particules en suspension (PM2,5 et PM10) et d’ozone pendant la période 2004-2006. L’étude a évalué l’impact sanitaire de la pollution en termes de mortalité et d’hospitalisations. Elle a également estimé les bénéfices économiques potentiels associés.

Toutes les villes étudiées en France présentent des valeurs de particules et d’ozone supérieures aux valeurs guides recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ainsi, pendant la période 2004-2006, le niveau moyen de particules fines (PM2,5) variait de 14 à 20 µg/m3 selon la ville (valeur guide de l’OMS : 10 µg/m3) et la valeur guide journalière de l’ozone (maximum sur 8 heures : 100 µg/m3) avait été dépassée de 81 à 307 fois pendant ces trois années.

Les bénéfices sanitaires et économiques potentiels associés à une amélioration de la qualité de l’air sont tout à fait substantiels :

– l’espérance de vie à 30 ans pourrait augmenter de 3,6 à 7,5 mois selon la ville, ce qui équivaut à différer près de 3 000 décès par an, si les concentrations moyennes annuelles de PM2,5 respectaient la valeur guide de l’OMS (10 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 5 milliards euros par an ;

– près de 360 hospitalisations cardiaques et plus de 630 hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évitées si les concentrations moyennes annuelles de PM10 respectaient la valeur guide de l’OMS (20 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 4 millions euros par an ;

– une soixantaine de décès et une soixantaine d’hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évités si la valeur guide de l’OMS pour le maximum journalier d’ozone (100 µg/m3) était respectée. Le bénéfice économique associé est estimé à près de 6 millions euros par an.

Enfin, ces résultats confirment que les effets de la pollution atmosphérique sur la santé sont observés au jour le jour, pour des niveaux moyens de particules fines, en l’absence même de pics de pollution.

Source : InVS

A Lire également

Incontinence urinaire : la bandelette, une nouvell... Le CHU-Hôpitaux de Rouen a développé une technique innovante dans le traitement de l'incontinence urinaire masculine : les bandelettes sous-uréthérale...
Octobre rose 2013 : Paris se mobilise pour le dépi... À l’occasion de la campagne « Octobre rose », la Ville de Paris et ses partenaires se mobilisent tout au long du mois d’octobre. Cette sensibilisation...
Passer son brevet ou son bac à l’hôpital Hospitalisés, scolarisés et... candidats aux examens. A Marseille, 18 jeunes patients se préparent à passer le brevet des collèges, le bac de français...
Les obus enterrés au gouffre de Jardel ne présente... Bonne nouvelle pour les habitants du Doubs. Les obus enterrés sur le gouffre de Jardel ne pollueraient pas l’environnement et ne présentent aucun dang...
Alerte aux pics d’ozone sur la France Depuis le week-end dernier, ensoleillement et fortes chaleurs touchent la France. L’est et une partie du sud-est, en particulier, devraient connaître,...
Octobre Rose : la Ville de Paris mobilisée pour le... Afin d’obtenir une plus forte adhésion du public et des femmes au dépistage, la Ville de Paris et ses partenaires ont décidé, dans le cadre d’une expé...
Alerte à la pollution aux particules dans plusieur... Une pollution aux particules affecte actuellement la France et touche principalement le Nord, l’Est et le Sud Est du pays. Cet épisode devrait perdure...
Nature Capitale 2011 : Lyon se transforme en parco... Nature Capitale bientôt de retour ! Après les Champs-Elysées transformés en mai 2010 en gigantesque place végétale,  c'est au tour de Lyon de prendre ...
Un nouveau Centre de Consultations Spécialisées su... Le tout nouveau Centre de consultations spécialisées de l'AP-HM, situé dans l'hôpital Ste Marguerite, vient d'ouvrir ses portes. Ce Centre, véritable ...
Pollution de l’air intérieur: des valeurs repères ... Dans un avis publié au mois de novembre 2009, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a recommandé une réduction de l'exposition au formaldéhyde, ...
Baby gym, massage, portage… le programme de rentré... Les bébés aussi ont le droit à leur rentrée ! Profitez d’un univers dédié à bébé et ses parents en plein centre-ville de Marseille. Au programme : bab...
48 000 décès par an seraient liés à la pollution d... Santé publique France publie aujourd’hui de nouveaux travaux sur l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé en France métropolitaine. Ces d...
Fini le camping sous tente… place au tipi ! Simple engouement ou nouveau mode de vacances, les tipis remplacent de plus en plus les tentes ou caravanes dans les campings. Si vous aussi vous souh...
Des conditions météo qui favorisent la mauvaise qu... Les conditions météorologiques anticycloniques actuelles favorisent l’accumulation des particules au sol en raison du refroidissement de l’air à la su...
“Roulons pour le côlon !”, dimanche 7 ... La première édition de "Roulons pour le côlon !" organisée par l’Institut Gustave Roussy est une journée d’action et de mobilisation afin de collecter...
Biodiversité : les Européens mal informés Selon une enquête Eurobaromètre publiée par la Commission européenne, seulement 38 % des Européens connaissent la signification du terme biodiversité,...