L’Institut de veille sanitaire (InVS) publie aujourd’hui un rapport spécifique à neuf villes françaises qui a évalué l’impact sanitaire et économique de la pollution atmosphérique urbaine dans. Résultats : les niveaux de pollution actuellement observés ont un impact important sur la santé des habitants.

Les villes françaises participant au projet européen Aphekom correspondent aux neuf villes intégrées dans le Programme de surveillance air et santé (Psas) de l’InVS. Il s’agit de Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse. Réparties dans toute la France, ces villes représentent 12 millions d’habitants, dont 6,5 millions dans la zone de Paris.

La qualité de l’air a été estimée à partir de la mesure des niveaux moyens de particules en suspension (PM2,5 et PM10) et d’ozone pendant la période 2004-2006. L’étude a évalué l’impact sanitaire de la pollution en termes de mortalité et d’hospitalisations. Elle a également estimé les bénéfices économiques potentiels associés.

Toutes les villes étudiées en France présentent des valeurs de particules et d’ozone supérieures aux valeurs guides recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ainsi, pendant la période 2004-2006, le niveau moyen de particules fines (PM2,5) variait de 14 à 20 µg/m3 selon la ville (valeur guide de l’OMS : 10 µg/m3) et la valeur guide journalière de l’ozone (maximum sur 8 heures : 100 µg/m3) avait été dépassée de 81 à 307 fois pendant ces trois années.

Les bénéfices sanitaires et économiques potentiels associés à une amélioration de la qualité de l’air sont tout à fait substantiels :

– l’espérance de vie à 30 ans pourrait augmenter de 3,6 à 7,5 mois selon la ville, ce qui équivaut à différer près de 3 000 décès par an, si les concentrations moyennes annuelles de PM2,5 respectaient la valeur guide de l’OMS (10 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 5 milliards euros par an ;

– près de 360 hospitalisations cardiaques et plus de 630 hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évitées si les concentrations moyennes annuelles de PM10 respectaient la valeur guide de l’OMS (20 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 4 millions euros par an ;

– une soixantaine de décès et une soixantaine d’hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évités si la valeur guide de l’OMS pour le maximum journalier d’ozone (100 µg/m3) était respectée. Le bénéfice économique associé est estimé à près de 6 millions euros par an.

Enfin, ces résultats confirment que les effets de la pollution atmosphérique sur la santé sont observés au jour le jour, pour des niveaux moyens de particules fines, en l’absence même de pics de pollution.

Source : InVS

A Lire également

CitéCap : 8500 scouts transforment Bordeaux en un ... Du 26 au 30 juillet 2010, 8 500 scouts de 14 à 17 ans, les Pionniers et Caravelles se réunissent sur Bordeaux, pour le plus grand camp éco-citoyen de ...
Impôts locaux: demandez l’addition! Les contribuables verront en moyenne leur note encore grimper, mais de façon moins importante qu'en 2009. Mais à Paris, la hausse atteint 8 %! Et parm...
« Fête du Sport Découverte » : initiation gratuite... Jeudi 30 décembre , plus de vingt activités sportives encadrées par des animateurs diplômés de la Ville de Paris sont proposées en initiation gratuite...
Environ 20% des Français ne sont pas raccordés au ... Aujourd’hui, environ cinq millions de foyers français, soit environ 20% des citoyens ne sont pas raccordés au réseau public de collecte des eaux usées...
Pollution des véhicules: huit villes se portent vo... Réduire la circulation des véhicules les plus polluants dans les villes. C’est l’objectif du gouvernement  annoncé à l'occasion des premières Assises ...
Paris : la SNCF lance le 1er mur végétal dépolluan... Bonne nouvelle pour les usagers de la gare de Magenta (Paris 10ème - ligne E du RER) : vous pouvez respirez ! Transilien SNCF inaugure le premier mur ...
Don de sang : le plus grand site de prélèvements d... L’Etablissement Français du Sang a inauguré la Maison du don de Lille le lundi 6 décembre 2010. Ce nouveau site fixe de prélèvements collectionne les ...
Biodiversité : les Européens mal informés Selon une enquête Eurobaromètre publiée par la Commission européenne, seulement 38 % des Européens connaissent la signification du terme biodiversité,...
Cancer des enfants : 5 hôpitaux conjuguent leurs é... Sous l'égide de l'Institut National du Cancer, 5 centres de référence d'oncohématologie pédiatrique (Besançon, Dijon, Nancy, Reims et Strasbourg) se s...
Journée Mondiale du rein: la Ville de Paris s’enga...  Dans le cadre de la Journée Mondiale du Rein, le 10 mars 2011, la Ville de Paris s’associe à Rénif (Réseau de néphrologie d’Ile de France) autour du ...
Patinoire : l’opération Paris sur glace de retour ... La Mairie de Paris reconduit l’opération Paris sur glace en installant sur le parvis de l’Hôtel de Ville une patinoire de plein air du vendredi 17 déc...
Un nouveau site internet pour l’Institut Pasteur d... L’Institut Pasteur de Lille vient de mettre en ligne son nouveau site internet. Un site repensé autour de son projet « Vivre mieux plus longtemps » qu...
Alerte à la pollution aux particules dans plusieur... Une pollution aux particules affecte actuellement la France et touche principalement le Nord, l’Est et le Sud Est du pays. Cet épisode devrait perdure...
Les cranberries aideraient à prolonger l’esp... Les cranberries, du fait de leurs propriétés antioxydantes, seraient susceptibles de favoriser le prolongement de l'espérance de vie. C'est en tout ca...
Pollution : 1,7 million de décès d’enfants par an ... Selon 2 nouveaux rapports de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), chaque année, les risques environnementaux – pollution de l’air intérieur et e...
Pollution marine : Jean-Louis Borloo lance le cent... Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie et de la Mer présentera demain (vendredi 10 septembre) le centre français des gardes-côtes. Ce nouveau centr...