Une nouvelle étude confirme les effets bénéfiques potentiels de la consommation de pistaches sur la santé. Si l’on sait depuis longtemps qu’une alimentation équilibrée et une activité physique régulière contribuent à réduire le risque de devenir diabétique, une nouvelle étude * suggère que la consommation de pistaches pourrait aider à diminuer la glycémie et le taux d’insuline dans le sang.

L’étude, publiée dans la revue scientifique « Diabetes Care » de l’American Diabetes Association, précise qu’en plus d’abaisser le taux de glucose et d’insuline dans le sang, la consommation de pistaches régulerait le métabolisme des personnes pré-diabétiques. La pistache américaine dispose d’une forte teneur en bonnes graisses, en vitamines, en minéraux et en fibres, bénéfiques pour la santé. De plus, son importante concentration en chrome contribue à la régulation de la glycémie. Les conclusions de cette nouvelle étude confirment l’abondante littérature sur les bienfaits des fruits à coque pour la santé, et de la pistache en particulier.

Diagnostiqué tôt, le pré-diabète peut être prévenu et traité.

On estime à plus de 900 millions le nombre de cas de pré-diabète dans le monde, dont 7 % risquent d’évoluer chaque année vers un diabète de type 2 en l’absence de traitement. « Le simple fait de consommer des pistaches peut aider à réduire le taux de glucose dans le sang, à améliorer l’insulino-sensibilité et à diminuer le risque* de diabète, de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. C’est une excellente nouvelle pour les nombreuses personnes qui risquent de développer un diabète de type 2 », commente le Dr Arianna Carughi, conseillère en recherche nutritionnelle auprès de l’American Pistachio Growers. « Qui plus est, la pistache fait partie des fruits à coque les moins caloriques et les plus concentrés en composés bioactifs, comme le gamma-tocophérol et les phytostérols. »

* Cette étude croisée, randomisée et contrôlée a été menée de 2011 à février 2013 sur 54 adultes pré-diabétiques, divisés en 2 groupes. Les membres du premier groupe ont consommé 57 g de pistaches chaque jour pendant 4 mois, puis ont suivi un régime témoin à base d’huile d’olive et autres matières grasses en remplacement des pistaches pendant 4 mois. Ceux du second groupe ont débuté par le régime témoin avant de suivre le régime à base de pistaches. Les 2 régimes étaient équivalents en apports caloriques, de protéines, de fibres et d’acides gras saturés.

Les chercheurs ont constaté que le régime à base de pistache entraînait une baisse significative du taux de glucose à jeun, du taux d’insuline et des marqueurs hormonaux, à l’inverse du régime témoin, ainsi qu’une baisse des signes d’inflammation. Aucune prise de poids n’a été observée chez les membres des 2 groupes.
> En savoir plus sur les études consacrées aux effets de la consommation de pistaches sur le diabète

A Lire également

Un pancréas artificiel pourrait changer la vie des... Pour la 1ère fois depuis la découverte de l’insuline il y a 90 ans, un malade montpelliérain, dont la vie dépend de l’apport permanent d’insuline, a p...
Diabète, maladies chroniques : améliorer l’a... Philips Electronics et Achmea Health s'associent pour développer des solutions de soins innovantes destinées à améliorer l'autonomie des malades chron...
La France annonce un plan pour développer la médec... Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé mercredi sur Radio Classique plusieurs mesures afin de faire entrer la France dans l’ère de la mé...
Journée mondiale du diabète : le 14 novembre La Journée mondiale du diabète qui se déroule le 14 novembre vise à mieux faire connaître cette maladie dans le monde – son ampleur mais aussi les moy...
Cholestérol : faut-il continuer à prendre des stat... Un taux élevé de cholestérol est un des facteurs de risque des accidents cardiovasculaires, au même titre que le diabète, le tabagisme, une tension tr...
Diabète : le nombre de personnes touchées double e... Selon une étude de chercheurs de l'Imperial College de Londres et de l'Université d'Harvard, publiée dans la revue médicale The Lancet, le nombre de d...
Canicule, chaleurs : pensez à adapter votre alimen... L'alimentation joue un rôle important lors des périodes de fortes chaleurs. En effet, ces dernières  augmentent les risques de déshydratation. Ainsi, ...
« Et si c’était mon coeur ? » : comment reconnaîtr... Grâce à des modifications du style de vie et l’observance des traitements, il est tout à fait possible pour une personne atteinte d’insuffisance cardi...
30% des diabétiques ne conserveraient pas leur ins... L'insuline mal conservée devient moins efficace. Pour autant, elle ne change pas d’allure. Près de 30% des diabétiques s’injecteraient sans le savoir ...
Cancers : il n’y a pas d’aliments miracles s... L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) publie aujourd'hui un rapport d'expertise « Nutrition et cancer : légitimité de rec...
Journée mondiale du diabète : une maladie chroniqu... L’objectif de la Journée mondiale du diabète qui se déroule le 14 novembre est de faire connaître la maladie, son ampleur croissante dans le monde et ...
La journée mondiale du rein se déroule le jeudi 11... A l’occasion de la Journée Mondiale du Rein, dont le Président d’Honneur est le comédien et réalisateur Richard Berry, plusieurs événements se déroule...
Obésité : le « mandomètre » pour manger moins et m... Glissée sous l'assiette pour mesurer la vitesse à laquelle on mange, une petite balance ronde reliée à un ordinateur permet de mieux contrôler l'alime...
« GlucoZor » : une application pour apprendre aux ... « GlucoZor » est une application mobile ludique qui apprend aux enfants diabétiques de 8 à 12 ans à gérer leur maladie au quotidien. Gratuite, elle es...
Recettes : les régions de France dans vos assiette... De grands chefs cuisiniers ont accepté de réaliser des recettes caractéristiques de leur région à partir des produits présentés au Salon International...
L’étude Nutrinet-Santé recherche 70 000 nutrinaute... Les chercheurs de l’étude NutriNet-Santé lancent un nouvel appel pour recruter des volontaires "Objectif 250 000". Depuis mai 2009, 170 000 volontaire...