A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Accident Vasculaire Cérébral le 29 octobre, la Société Française Neuro-Vasculaire (SFNV), se mobilise pour alerter la population à travers une nouvelle campagne de sensibilisation du grand public.

Cette année, l’ensemble des professionnels concernés par les pathologies vasculaires cérébrales souhaitent s’adresser au plus grand nombre avec une campagne qui a pour objectif de rappeler que l’AVC est l’affaire de tous : enfants, jeunes, adultes, hommes, femmes, séniors, tout le monde peut être confronté à cette maladie un jour. La SFNV lance ainsi un message fort à la population : « L’AVC, nous sommes tous concernés ! ».

« L’AVC, nous sommes tous concernés ! »

En France, près de 800 000 personnes sont atteintes aujourd’hui par un AVC et plus de 500 000 en gardent des séquelles. Chaque année, plus de 140 000 nouvelles personnes sont touchées et environ 30 000 en décèdent. L’AVC est une des principales causes de mortalité dans le monde, la première cause de handicap acquis de l’adulte, la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer, et est la première cause de mortalité chez la femme.

Même si le fardeau est principalement porté par les plus âgés, près de 25% des AVC surviennent avant 65 ans et le taux de patients « jeunes » hospitalisés pour un AVC croit chaque année avec des augmentations importantes entre 35 et 64 ans. En causes : l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité, le tabac et l’alcool. La dynamique de l’AVC reste préoccupante en France comme dans le reste du monde, dans un contexte de vieillissement de la population :  on estime à 7,8 millions le nombre de morts par AVC d’ici 2030 !

Si le taux de mortalité a baissé depuis 2008 (-13%) et si le taux de prise en charge en UNV (unité neuro-vasculaire) sur le territoire a augmenté de manière considérable depuis la même année, des disparités importantes persistent au niveau régional.

L’AVC reste une maladie dont les principaux facteurs de risque sont évitables avec une prévention adaptée et dont la rapidité de prise en charge est un élément essentiel pour limiter le risque de décès et de séquelles fonctionnelles. Ainsi, la poursuite, voire l’intensification, des campagnes de prévention sont essentielles pour limiter le retentissement humain et économique de cette pathologie : il n’est jamais trop ou trop tard pour prévenir l’AVC. C’est pourquoi la SFNV se mobilise cette année avec un message fort délivré à l’ensemble de la population : « L’AVC, nous sommes tous concernés ! ».

Chez les moins de 18 ans, l’AVC reste rare, moins de 1%, et présente des spécificités différentes de celles de l’adulte (causes, signes). Plus d’une fois sur deux, il n’est pas immédiatement diagnostiqué. Les jeunes adultes, quant à eux, connaissent une augmentation de cas avec des facteurs de risque classiques qui ont tendance à croitre dès l’âge de 35 ans. En outre, de nouveaux facteurs socio-environnementaux se confirment et annoncent un accroissement pour les années à venir (drogues, pollution atmosphérique mais aussi obésité et diabète). Enfin les femmes, premières victimes de l’AVC, présentent des facteurs de risque qui leur sont propres : l’association pilule, tabagisme et migraine avec aura*** ne fait pas bon ménage ; les périodes à risque comme la grossesse, la ménopause et le traitement hormonal substitutif ; la dépression et le stress psycho-social auxquels les femmes sont plus exposées que les hommes.

Dans le cadre ce la Journée Mondiale de l’AVC, la SFNV organise des conférences et événements destinés au grand public, animés par les différentes UNV régionales. Programme

*A moins de 4h30 après la survenue de l’AVC.
**A moins de 06h00 après la survenue de l’AVC.
***Migraines avec troubles visuels, sensitifs, aphasiques.

Source : SFNV

A Lire également

« La prise de pouls : un geste simple qui peut sau... Cette campagne dédiée au grand public et aux professionnels de santé lancée à l’occasion de la journée européenne de l’AVC, le 14 mai, a vocation à se...
Mouss Diouf hors de danger Depuis quelques jours, Mouss Diouf a quitté le service de réanimation intensive pour un centre de réadaptation fonctionnelle. Il est donc à ce jour ho...
Prévention de l’AVC : un site pour répondre ... Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont la deuxième cause de décès en France juste après les cancers, mais remontent en première place chez les...
« Au cœur de l’AVC » franchit la barre des 30 000 ... « Au cœur de l’AVC » est une page Facebook destinée aux victimes d’un AVC, à leurs proches ainsi qu’aux aidants. Cette page consacrée à l’accident vas...
AVC : la campagne nationale d’information relancée... A l’occasion de la journée mondiale de l’AVC du 29 octobre, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, vient de relancer la camp...
Les femmes qui mangent du chocolat seraient moins ... Ce qui est mauvais pour la ligne ne le serait pas forcément pour le cœur ? Selon une étude suédoise publiée dans le Journal of American College of Car...
Journée mondiale contre l’AVC : une campagne pour ... Dans le cadre de la 11ème journée mondiale contre l’accident vasculaire cérébral, la nouvelle campagne d’information « AVC Vite le 15, et après ? » va...
AVC, cancer, diabète… : 16 millions de décès... Maladies cardiaques ou pulmonaires, accident vasculaire cérébral, cancer ou encore diabète... L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de publi...
AVC: les séquelles les plus fréquentes Selon une étude publiée mardi par l'InVS dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ont été respo...
Un kit de communication patients médecins unique e... Mieux communiquer pour mieux soigner : l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) a élaboré un kit de communication patients médecins unique en...
ALD : les guides pratiques pour les patients Afin de mieux informer les patients et leurs familles sur les maladies classées ALD (affection de longue durée) , la Haute Autorité de Santé met à leu...
Alain Barrière, victime d’un AVC mais hors de dang... Le Parisien nous annonçait hier qu’Alain Barrière (célèbre chanteur à l’apogée de son succès dans les années 60) venait de subir un accident vasculair...
Journée mondiale contre l’AVC : vivre au quo... Si après un Accident Vasculaire Cérébral, 41% des personnes touchées n’ont plus de séquelles, 25% présentent un handicap léger ou modéré et 34% ne peu...
Journée mondiale contre les AVC : moins de 1 Franç... Selon une enquête IPSOS – Boehringer Ingelheim sur les Français et l’AVC, moins d’un Français sur 2 sait identifier une personne qui fait un AVC (acci...
Semaine du Rythme Cardiaque: pensez à prendre votr... A l'occasion de la Semaine du Rythme Cardiaque qui se déroule du 3 au 9 juin, 900 médecins se mobilisent dans 17 villes en France pour détecter des fi...
Après un AVC, l’hypothermie légère comme nou... Chaque jour 1 000 européens meurent d’AVC (soit 1 toutes les 90 secondes) et près de 2 000 deviennent handicapés. L'hypothermie thérapeutique est déjà...