Votre enfant a beaucoup de cérumen dans les oreilles. A chaque visite chez le pédiatre, c’est toujours la même histoire : le médecin trouve un petit bouchon qu’il retire sur place. Mais comment faire le reste de l’année ?

Les explications et conseils du Dr Patrick Petit pour agir au mieux avec les oreilles de votre enfant.

24hSanté : « Pouvez-vous nous rappeler comment les bouchons de cérumen se forment ? »

> Dr Patrick Petit : « Les bouchons de cérumen résultent de l’accumulation d’un produit gras, le cérumen lui-même, et de débris cutanés normaux puisque la peau du conduit auditif, comme toute la peau de l’organisme, se renouvelle de manière régulière.
L’abondance du cérumen chez certaines personnes entraîne une formation plus régulière et plus rapide d’un bouchon.
Leur formation résulte également du fait très souvent d’un nettoyage trop appuyé, venant entraîner vers le fond du conduit auditif, et jusqu’au tympan parfois, l’amas de cérumen et de peau desquamée. »

24hSanté : « Un enfant sujet aux otites fabrique-t-il plus de cérumen qu’un autre ? »

> Dr Patrick Petit : « Il ne semble pas y avoir de lien entre une fragilité face aux otites et la production de cérumen. On remarque simplement que chez les enfants soumis à la persistance d’une otite chronique, dite otite séreuse, il y a parfois un débit de cérumen discrètement augmenté mais sans certitude. »

24hSanté : « Est-ce que laver les oreilles de son enfant avec un spray auriculaire prévient davantage les bouchons de cérumen que l’utilisation d’un coton-tige ? »

> Dr Patrick Petit : « L’utilisation régulière d’un spray de nettoyage auriculaire permet d’éviter la formation de bouchon de cérumen et ceci surtout en regard du risque encouru avec l’utilisation d’un coton-tige.
Ces sprays auriculaires à base d’eau permettent effectivement une dilution du couple cérumen-peau desquamée, favorisant ainsi leur élimination, alors que le coton-tige par un geste de pénétration trop importante au niveau du conduit vient favoriser son tassement dans la peau du conduit et entraîner un risque de blocage de bouchon et de gêne auditive, voire de douleur. ».

24hSanté : « Il existe des sprays en traitement et en prévention des bouchons de cérumen. Pouvez-vous nous expliquer le « bon usage » de ce type de produit ? »

> Dr Patrick Petit : « L’usage de ces produits est assez simple. Il n’est pas utile que l’enfant reste immobile la tête penchée. Il s’agit de sprays à utiliser en tant que tel, une simple pulvérisation chez l’enfant qui reste en position verticale suffit largement.
Par exemple, le laboratoire Quies propose différents sprays hygiéniques pour l’oreille, Docuspray et Doculyse. Docuspray est un produit plutôt à utiliser de manière régulière en prévention. Il permet d’éviter la liaison entre le cérumen et les cellules desquamées et favorise ainsi l’élimination très spontanée du cérumen en cours de production. Doculyse lui est plus destiné aux bouchons de cérumen déjà formés en permettant leur désagrégation et leur élimination. »

24hSanté : « Dernier point : est-ce qu’utiliser trop souvent ce type de produits entraîne des risques ? Quelle est selon vous la fréquence idéale pour nettoyer les oreilles ? »

> Dr Patrick Petit : « L’utilisation de ces sprays suffit à favoriser une hygiène naturelle et saine de l’oreille.
Il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser en plus un coton-tige. Ce coton-tige, n’a d’intérêt qu’au niveau du pavillon de l’oreille, tout à fait au début du conduit auditif, afin d’évacuer les quelques débris qui auraient pu s’y accumuler. Il ne faut surtout pas pénétrer dans le conduit et on sait que, au-delà de 8 à 10mm de l’entrée du conduit, il n’y a pas de production cérumen. Ce geste peu profond n’a donc aucun intérêt.
Il n’y a aucun risque à utiliser ce genre de produits de manière régulière (sprays).
Un schéma correct serait par exemple d’utiliser Docuspray deux à trois par semaine en traitement de fond et de parfaire l’action de ce spray de prévention par l’instillation d’un peu de Doculyse une à deux fois par mois afin de compléter l’action du premier produit et d’éliminer les quelques débris de cérumen qui auraient pu malgré tout se former et s’accumuler. »

Morgane Boileau

A Lire également

L’Institut Curie, centre de référence européen pou... L’Institut Curie et le Centre René Huguenin ont annoncé mardi leur décision de fusionner à partir du 1er janvier 2010. Un rapprochement qui a pour ob...
Hôpital: des délais de consultations trop longs se... « Difficile aujourd’hui de rencontrer rapidement un spécialiste à l’hôpital », estime à l'issue de son enquête le magazine 60 Millions de consommateur...
Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...
Un nouveau Centre de Consultations Spécialisées su... Le tout nouveau Centre de consultations spécialisées de l'AP-HM, situé dans l'hôpital Ste Marguerite, vient d'ouvrir ses portes. Ce Centre, véritable ...
Comment soigner les infections ORL de l’enfa... Les infections ORL représentent 50 % des consultations pédiatriques : sinusite, rhinite, rhinopharyngite, otite, mastoïdite, angine, pharyngite, laryn...
Dr Jean-Michel Cohen : « Régimes ? Rien n’est inte... 24hsante.com: “Dr Cohen, vous venez de publier “100 recettes pour mincir sans effort” (1), cela revient-il à dire qu’aucun aliment n’est interdit et q...
L’otite externe, moyenne ou séreuse chez l&#... L’otite est l’affection de l’oreille la plus courante chez les enfants : 2 enfants sur 3 auront au moins 1 otite avant l'âge de 3 ans. Les 3 formes pr...
13e Journée Nationale de l’Audition – Jeudi ... Les oreilles des Français sont-elles en danger? Le jeudi 11 mars 2010 se déroulera la 13e Journée Nationale de l’Audition dans plus de 500 villes en F...
Déficience auditive : 32 millions d’enfants ... Selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 32 millions d’enfants dans le monde seraient atteints d’une déficience auditive...
1 senior sur 3 aurait souvent ou parfois des diffi... Selon une enquête JNA-IPSOS de 2013, 1 senior sur 3 aurait souvent ou parfois des difficultés à entendre. Un problème qui s’amplifie avec l’âge. A...
Mika : comment la musique l’a aidé à dépasser sa d... A l'occasion de la sortie de sa première biographie, le chanteur Mika a expliqué aux caméras de Sept à huit qu’à cause, ou grâce à sa dyslexie, il ava...
Nouveau traitement des otites chroniques chez l... Le département ORL de l'hôpital de Montpellier utilise depuis quelques mois une nouvelle technique chirurgicale non invasive dans le traitement des ot...
Vuvuzela : la trompette qui déchire Avec son bourdonnement incessant, la vuvuzela est devenue la vedette du Mondial, agaçant les joueurs, les commentateurs et les téléspectateurs, du moi...
Un médecin déloge un cafard… d’une ore... Un médecin australien a dû extraire un cafard de l'oreille d'un patient. Une histoire insolite rapportée par l'Australian Broadcasting Corporation. ...
Interview : Peut-on encore croire les fabricants d... Le magazine 60 Millions de Consommateurs a testé 10 crèmes solaires pour enfants. Le résultat de l'enquête est troublant : 6 sur 10 produits testés av...
Les antibiotiques : quand sont-ils efficaces ? Pas automatiques ? On a cru pendant longtemps qu’ils nous permettraient de soigner toutes les maladies infectieuses d’origine bactérienne ou non.   ...