L’ibuprofène est l’un des médicaments les plus utilisés pour la prise en charge de la douleur et de la fièvre. Selon l’Agence européenne des médicaments (EMA), les patients prenant de l’ibuprofène à fortes doses (supérieures ou égale à 2400 mg par jour) s’exposent à une “légère augmentation du risque cardiovasculaire”.

Le Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) vient de finaliser la réévaluation du risque cardiovasculaire des médicaments contenant de l’ibuprofène utilisés à fortes doses (traitement prolongé de pathologies chroniques par plus de 2400 mg par jour).

Le PRAC a revu les données disponibles qui confirment une légère augmentation du risque cardiovasculaire chez les patients prenant de l’ibuprofène à fortes doses (supérieures ou égale à 2400 mg par jour). Ce risque semble similaire au risque décrit avec les « coxibs » ou le diclofenac.

Cette augmentation du risque ne concerne pas l’utilisation de doses d’ibuprofène comprises entre 200 mg et 1200 mg par jour de façon ponctuelle.

“En conséquence, les fortes doses d’ibuprofène doivent être évitées chez les patients avec une hypertension artérielle non contrôlée, une insuffisance cardiaque congestive (stades II-III de la classification de la NYHA), une cardiopathie ischémique, une artériopathie périphérique et/ou une maladie vasculaire cérébrale.”, indique le PRAC.

“Par ailleurs, un traitement au long cours par ibuprofène, et particulièrement en cas de fortes doses d’ibuprofène, ne doit être instauré par le médecin qu’après une évaluation attentive chez les patients présentant des facteurs de risque d’événements cardiovasculaires (par exemple : hypertension, hyperlipidémie, diabète sucré et tabagisme)”, poursuit le comité.

Finalement, le PRAC a recommandé une mise à jour de l’information produit de toutes les spécialités contenant de l’ibuprofène, quelles que soient les indications, la posologie quotidienne et la durée de traitement, afin de refléter l’ensemble de ces informations.

De son côté, l’agence française du médicament (ANSM) rappelle que “les posologies d’ibuprofène utilisées dans le traitement de la douleur ou de la fièvre sur une courte durée, disponibles en automédication, sont de 200 à 400 mg par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures. Dans tous les cas, il ne faut pas dépasser 1200 mg par jour”.

“Pour ces doses, les données actuellement disponibles n’identifient pas de risque cardiovasculaire semblable à celui décrit pour les fortes doses. Le traitement par ibuprofène en automédication ne devra pas dépasser 5 jours ou 3 jours si la fièvre persiste”., conclut l’agence.

Source : ANSM

A Lire également

Les Etats-Unis autorisent un nouveau médicament an... La FDA, l'Agence américaine des médicaments, vient de donner son accord à la mise sur le marché du Lorcaserin (Belviq) du laboratoire Arena Pharmaceut...
Médicament : 55 % des Français choisissent le géné... Un sondage Ifop réalisé pour le quotidien Metro montre que 55 % des Français choisissent le médicament générique proposé en pharmacie plutôt que l'ori...
Baclofène : les essais cliniques en cours autorisé... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué jeudi sa décision de maintenir les autorisations des deux essai...
Produits amaigrissants : “il n’existe ... L'ANSM, l'agence française du médicament, vient de faire le point sur les risques liés à l'utilisation des produits de santé à des fins d'amaigrisseme...
Retrait du marché du Parfenac pour causes d’allerg... L’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) vient d’annoncer le retrait du marché du Parfenac® à compter d’aujourdhui en ...
Le bon usage du médicament Le médicament n’est pas un produit comme les autres : pour qu'un médicament soit efficace, il est indispensable d'observer les précautions d'emploi et...
Essai clinique à Rennes : le patient en état de mo... Le CHU de Rennes a annoncé dimanche en milieu de journée le décès du patient en état de mort cérébrale, suite à sa participation à un essai clinique d...
L’Autorité de la concurrence lance une enquê... Soutien des pouvoirs publics aux médicaments génériques, ouverture de la vente de médicaments en ligne sont autant de facteurs qui devraient favoriser...
Acné : Diane 35 et ses génériques de retour sur le... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé que Diane 35 et ses génériques, médicaments indiqués dans le tr...
Quand parle-t-on d’effets indésirables liés aux mé... 3,6% des hospitalisations sont dues à des effets indésirables de médicaments*. Les médicaments possèdent des effets bénéfiques préventifs ou curatif...
Diane 35: les Pays-Bas recommandent à leur tour au... Le quotidien hollandais a rapporté hier que l'Agence néerlandaise d'évaluation des médicaments (CBG) a ainsi recommandé aux médecins de ne plus prescr...
L’ANSM saisit Bruxelles sur le médicament coupe-fa... L'Agence française du médicament (ANSM) a annoncé la saisie du Comité permanent des médicaments à usage humain de la Commission européenne concernant ...
Quand a-t-on une tension artérielle élevée ? Brassard à tension posé sur un bureauCrédit: OMS/C. Black Une tension artérielle supérieure à 130/80 mmHg est considérée comme élevée. La tension ...
Médicament: les mutuelles disent non à la promotio... La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, s’oppose à la proposition de directive européenne sur l’informatio...
Lytos et Lithos : un risque de confusion entre le ... L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'envi...
Médicament: la revue Prescrire fait 57 proposition... La revue, qui participe aux Assises du médicament, a mis en ligne sur son site internet 57 propositions. Un ensemble de mesures dont Prescrire demande...