La Haute Autorité de Santé (HAS) publie un rapport sur « la maltraitance ordinaire » ressentie au sein des établissements de santé à la fois par les usagers et par les professionnels.

Dans ce rapport, les patients hospitalisés et leurs proches témoignent des difficultés qu’ils ont rencontrées au sein des hôpitaux : sentiment d’avoir été abandonnés, mal ou pas informés, d’avoir été insuffisamment écoutés ou humiliés, ou encore des attentes interminables et inexpliquées. Un ensemble de ressentis, d’actes ou de paroles que l’on désigne sous les termes de « maltraitance ordinaire».

Pour cerner ce phénomène et renforcer la réflexion sur des moyens de prévention, la HAS a demandé au cabinet C.Compagnon. Conseil de réaliser une étude fondée sur des témoignages de malades, de proches et de professionnels. Objectif : décrypter l’univers hospitalier au quotidien comme il est ressenti par ceux qui y séjournent et y travaillent.

Les perceptions des patients et de leurs proches ont été analysées au travers de 59 témoignages écrits (lettres, publications sur Internet, etc.) et des entretiens réalisés avec 23 personnes. Par ailleurs, 16 professionnels des établissements de santé qui apparaissent comme des « référents » dans le domaine de la bientraitance et de la prévention de la maltraitance ont été interrogés.

Deux grands types de « maltraitance ordinaire »

L’analyse de témoignages d’usagers met souvent en lumière l’humanité des professionnels rencontrés mais paradoxalement aussi un manque d’écoute, de considération ou d’information. Les perceptions des patients et de leurs proches ont permis d’identifier deux grands types de maltraitance :

une maltraitance liée à des comportements individuels : par exemple, les professionnels qui échangent et discutent entre eux en ignorant le patient présent dans la pièce, les professionnels qui n’entendent pas ce que leur disent les malades ou leurs proches, les menaces et humiliations, la culpabilisation des proches.

une maltraitance liée à l’organisation : par exemple, la mise à distance des proches, le manque de disponibilité des professionnels, le rythme imposé des soins, le bruit, les dysfonctionnements d’une organisation complexe, les sorties mal préparées, l’absence de réponse aux courriers de doléance.

 

 Lire aussi notre article :
Hôpital : une montée de la maltraitance « ordinaire »

Source : HAS – Étude de Claire COMPAGNON et Véronique GHADI ” la maltraitance “ordinaire” dans les établissements de santé”

A Lire également

Autisme : la HAS recommande un projet personnalisé... La Haute Autorité de Santé (HAS) et l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anes...
Complémentaire santé : zoom sur les services dR... Avec la compétitivité et la forte concurrence du secteur, les complémentaires santé offrent de plus en plus de services annexes . C'est le cas des ser...
Gériatrie : des accueillants familiaux de courte d... Chez les personnes âgées, les journées vécues dans un environnement étranger augmentent les risques de pertes de repères. Dans le Gard, l’association ...
Psychiatrie : vers une réforme des soins sans cons... Roselyne Bachelot, la ministre de la santé, a présenté mercredi 5 mai en conseil des ministres, un projet de loi relatif aux droits et à la protection...
Cancer du col de l’uterus : vers un dépistage orga... La Haute autorité de santé (HAS) recommande la mise en place d'un dépistage organisé du cancer du col de l'utérus, qui touche chaque année en France 3...
Cancer du sein : quels sont les véritables facteur... La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié lundi des recommandations sur les facteurs de risque du cancer du sein et a identifié ceux nécessitant un dé...
Chirurgie esthétique: les chirurgiens défendent le... Forums vengeurs, campagnes de presse souvent virulentes: les chirurgiens esthétiques et plasticiens se préoccupent de plus en plus de leur réputation....
Maladie d’Alzheimer: des médicaments à lR... La Haute Autorité de Santé vient de révéler les résultats de sa réévaluation et conclut à un intérêt thérapeutique faible des médicaments de la maladi...
Cancer de la prostate: la HAS défavorable au dépis... Comme elle l'avait conclue pour la population générale en 2010, la Haute Autorité de Santé (HAS) considère qu'il n'existe pas de preuve de l'intérêt d...
ALD : les guides pratiques pour les patients Afin de mieux informer les patients et leurs familles sur les maladies classées ALD (affection de longue durée) , la Haute Autorité de Santé met à leu...
Statines: la HAS prône le “bon usage” La Haute Autorité de Santé (HAS) a réagi jeudi à la polémique soulevée par la prochaine sortie du livre du Pr Philippe Even qui condamne le recours au...
Diététique, activités physiques, traitements psych... " Sortir d'une prise en charge essentiellement centrée sur le médicament et de l'influence symbolique qu'il exerce constitue un enjeu de santé publiqu...
Bébé secoué : une maltraitance mal connue aux cons... Le syndrome du bébé secoué est un problème de santé publique aux conséquences souvent irréparables : il provoque des lésions du système nerveux centra...
Grippe : une nouvelle campagne pour inciter à la v... L’Assurance Maladie déploie une nouvelle campagne intitulée « Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination ». Objectif : démontrer ...
Enfants hospitalisés : un concours pour favoriser ... Rester en lien avec sa famille et ses proches est essentiel pour mieux vivre une hospitalisation. C'est pourquoi l'association SPARADRAP a décidé de l...
Sélection de livres jeunesse : comment expliquer l... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...