Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquement les antidépresseurs étaient des médicaments qui traitaient la dépression, leurs indications thérapeutiques ont été par la suite étendues à d’autres troubles, notamment les troubles anxieux.

Les troubles dépressifs et anxieux
Le diagnostic d’un trouble dépressif ou anxieux et l’indication d’un traitement antidépresseur sont posés à l’issue d’un examen en consultation en ville ou à l’hôpital. Cet examen permet de distinguer un trouble dépressif ou anxieux d’un ou plusieurs symptômes dépressifs ou anxieux qui n’atteignent pas le seuil de définition du trouble. Ainsi, l’existence de symptômes dépressifs ou anxieux au décours d’un événement de vie, (deuil, divorce, chômage…) ne suffit pas à poser un diagnostic de trouble dépressif ou anxieux.

L’évaluation du risque suicidaire doit être réalisée systématiquement à l’interrogatoire chez tout sujet présentant des symptômes dépressifs ou anxieux, même si le patient ne l’évoque pas spontanément. Cette évaluation peut nécessiter l’avis d’un spécialiste. Le risque suicidaire est plus élevé chez le jeune adulte et chez le sujet âgé que dans les autres segments de la population adulte


Les effets indésirables
Les effets indésirables sont, pour leur majorité, de survenue précoce en début de traitement ou après augmentation de la posologie.   

Effets somatiques :

       • troubles de la vision, bouche sèche, constipation, tachycardie, rétention urinaire, confusion, somnolence.

       • nausées, vomissements, diarrhée, hypersudation, céphalées, agitation, insomnie, somnolence, vertiges, tremblements et asthénie.

Effets psychiques :

Il est parfois difficile de distinguer les effets indésirables du traitement des symptômes de la dépression (idées suicidaires, anxiété, insomnie ou constipation par exemple). Tous les antidépresseurs peuvent induire des virages maniaques de l’humeur. La survenue de symptômes, tels que l’insomnie, l’irritabilité, l’anxiété, l’hyperactivité et surtout les idées suicidaires nécessitent une surveillance particulière et des consultations plus fréquentes.

L’arrêt du traitement
Au terme d’un traitement, le médecin va progressivement diminuer les posologies  de façon à prévenir la survenue d’un syndrome de sevrage tout en augmentant la fréquence des consultations pour prévenir la réapparition des symptômes. Le syndrome de sevrage ne signifie pas que le patient est dépendant aux antidépresseurs.


L’information du patient

Il est indispensable d’informer le patient du risque de rechute et de lui apprendre à repérer les signes (en particulier précoces) des troubles dépressifs ou anxieux. Il faut insister sur le fait que l’effet thérapeutique n’est pas immédiat et qu’une amélioration ne doit pas entraîner l’arrêt du traitement sans avis médical. Dans le cadre des épisodes dépressifs caractérisés d’intensité légère, le médecin peut proposer aux patients les conseils d’hygiène de vie suivants : arrêt de l’alcool, diminution de la consommation de caféine (chez les patients anxieux), pratique d’une activité physique, pratique d’une méthode de relaxation.

L’efficacité
De manière générale, après 8 semaines de traitement, un tiers des patients déprimés traités par antidépresseurs ont une réponse complète au traitement. Les antidépresseurs permettent une régression des symptômes dépressifs tels que la tristesse pathologique et/ou la tendance suicidaire. Le début de l’amélioration survient dans un délai variable selon les symptômes dépressifs : quelques jours de traitement pour l’anxiété et le sommeil, après 1 à 2 semaines pour le ralentissement psychomoteur et les idées suicidaires, après 2 à 4 semaines pour l’humeur proprement dite.

Ainsi, le délai d’action des antidépresseurs est compris entre 2 et 4 semaines. Le délai nécessaire à l’obtention d’une réponse thérapeutique complète est de 6 à 8 semaines.

A Lire également

Les pharmaciens d’officine broient du noir Les officines de l'Hexagone ont de plus en plus de difficultés de trésorerie. Raisons ? La baisse des prix des médicaments, le recul des volumes et la...
Médicaments : 3 Français sur 4 défavorables à un d... Selon un sondage PHR/IFOP*,  76% des Français seraient défavorables à un déremboursement partiel des médicaments par l’Assurance Maladie. Cette en...
Les médicaments contenant de la codéine désormais ... Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, a signé le 12 juillet 2017 un arrêté à effet immédiat inscrivant tous les médicaments contena...
Médicaments : attention aux risques de surdosage c... Dans son dernier numéro, la revue indépendante Prescrire met en garde contre les conditionnements peu fiables de certains médicaments destinés aux enf...
Feuilles fraîches d’Aloe vera : à consommer avec p... Les autorités sanitaires rappellent les précautions à prendre avant de consommer des feuilles fraîches d'Aloe vera. Cette plante, utilisée dans divers...
Comsommation de médicaments: la France n’est... Selon une étude réalisée par le LIR, association qui regroupe 16 laboratoires pharmaceutiques internationaux, la consommation française de médicaments...
Dépression : une campagne pour en parler A l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a lancé une campagne d’une durée d’un an. Son sloga...
Nouvelle saisie record de faux médicaments L’opération internationale « PANGEA V », destinée à lutter contre la vente illicite de médicaments sur Internet, a impliqué cette année 100 pays dont ...
Maladies chroniques et qualité de vie : où en est-... On estime à 15 millions le nombre de personnes atteintes en France de maladies chroniques et à 5 millions le nombre d’« aidants », proches ou familiau...
Antidépresseurs : faut-il en avoir peur ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
e-Pharmacie : les Français souhaitent plus de « co... Renouveler son ordonnance en ligne, commander les produits et les recevoir directement à domicile ou venir les retirer en officine... Selon une étude ...
Une meilleure hygiène de vie chez les garçons ? Selon une enquête de l'Insee, les garçons estiment, un peu plus souvent que les filles, avoir une alimentation « plutôt » ou « bien » équilibrée (resp...
Le Dorosz, le guide “best-seller” des ... Véritable best-seller, l’ouvrage professionnel s’est imposé au fil de ses éditions à tous les publics  comme une référence à la fois exhaustive et con...
Remède contre la diarrhée en vacances Enfin les vacances ! Pourtant, chaque année, 30 à 50 % des voyageurs internationaux souffrent de diarrhée. Le changement d’alimentation, un cocktail, ...
Médicaments : leur efficacité bientôt affichée sur... Selon un "document confidentiel" que Le Parisien/Aujourd'hui en France a pu consulter, un code mentionnant le "service médical rendu" (SMR) pourrait ê...
Compléments alimentaires : les autorités de santé ... L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa, aujourd'hui Anses) annonçait fin 2009 le lancement d’un dispositif national de vigilance...