Diabète : le Mediator responsable de 500 décès en France ?

Mediator, un médicament contre le diabète, est responsable de 500 décès en France. Selon les informations publiées par « Le Parisien », c’est la conclusion d’une étude de la Caisse nationale d’assurance maladie qui a été présentée lundi devant la Commission nationale de pharmaco-vigilance de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).
Ces chiffres de décès, qui sont présentés ce  matin à l’occasion d’une conférence de presse de l’Afssaps, auraient été provoqués suite à des valvulopathies, c’est-à-dire des atteintes cardiaques graves. Cette « estimation de mortalité est «a minima» », note Le Figaro. Commercialisé en France en 1976, deux millions de personnes se sont vus depuis prescrire cet antidiabétique. Ce médicament a été retiré du marché en France en novembre 2009 par les autorités sanitaires au motif «qu’il avait une efficacité modeste dans le traitement du diabète» et provoquait «un risque d’atteinte des valves cardiaques». Selon le député PS Gérard Bapt, cardiologue de formation, et rapporteur spécial de la mission «santé» de la Commission des finances de l’Assemblée nationale, «le ministère de la Santé doit rappeler les patients qui ont pris du Mediator. Les autorités de santé n’ont que trop tardé sur ce dossier, en ne se décidant pas assez vite. Il s’agit d’une très grave affaire de santé publique».
Le Figaro rappelle ce matin sur son site web que « quand le Mediator a été retiré du marché en novembre dernier, 300.000 personnes étaient sous traitement en France. Chaque année, sept millions de boîtes étaient vendues dans notre pays. Outre la France, le Portugal et Chypre ont été les derniers pays à interdire ce médicament ».
Source : www.leparisien.fr ; www.lefigaro.fr