Deserts médicaux: Marisol Touraine annonce un « Pacte territoire-santé »

Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la santé, a annoncé ce jeudi 13 décembre à Scorbé-Clairvaux, dans la Vienne, en présence de Ségolène Royal, un plan global de lutte contre les déserts médicaux.
Depuis 5 ans, 2 millions de Français supplémentaires sont touchés par la désertification médicale. Conséquences: les inégalités entre les territoires ne cessent d’augmenter et les délais pour accéder à un médecin spécialiste sont de plus en plus longs. Pour faire face à cet enjeu majeur, la Ministre a présenté jeudi  un « pacte territoire-santé », composé de 12 engagements.
Les 12 engagements proposés s’articulent autour de 3 objectifs. Le premier d’entre eux est de changer la formation et faciliter l’installation des jeunes médecins. Pour cela, le gouvernement a annoncé, un stage en médecine générale pour 100% des étudiants, 1500 bourses d’engagement de service public d’ici 2017, la mise en place de 200 praticiens territoriaux de médecine générale dès 2013 et un « référent-installation » unique dans chaque région.
Le gouvernement entend aussi « transformer » les conditions d’exercice des professionnels de santé.: développer le travail en équipe, rapprocher les maisons de santé des universités, développer la télémédecine et accélérer les transferts de compétences.
Enfin, le gouvernement souhaite investir dans les territoires isolés. Il s’engage ainsi à garantir un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes d’ici 2015. Il veut également permettre aux professionnels hospitaliers et salariés d’appuyer les structures ambulatoires. Enfin, il souhaite adapter les hôpitaux de proximité et responsabiliser les centres hospitaliers de niveau régional à l’égard de leur territoire ainsi que  conforter les centres de santé.
Marisol Touraine, qui souhaite « mobiliser » l’ensemble des acteurs, va soumettre ces propositions à une double concertation : une concertation nationale sera menée avec les associations d’élus et de patients, ainsi qu’avec les représentants de médecins – notamment des jeunes – et du monde hospitalier. Enfin, une concertation départementale sera également menée par chaque Agence régionale de santé (ARS). Celles-ci seront menées jusqu’à la fin février. Les nouvelles propositions formulées à cette occasion pourront conduire à amender ou compléter le « Pacte territoire-santé ».
Source : Ministère de la Santé