Selon une étude Opinion Way pour la SMEREP * publiée à l’occasion de la Journée mondiale de la contraception, 37% des étudiantes ayant déjà eu un rapport sexuel ne prennent pas de pilules contraceptives.

Les différentes enquêtes de la SMEREP montrent que, concernant les étudiantes en général, la proportion d’utilisatrices de la pilule contraceptive est en baisse constante, passant de 64% à 51% entre 2009 et 2017.

Les raisons évoquées sont multiples. Les étudiantes expliquent à hauteur de 46% qu’elles ne prennent pas de pilule contraceptive car elles n’ont pas de rapports sexuels ou qu’elles se protègent par un autre moyen de contraception (33%). Près de 20% des étudiantes invoquent un impact négatif de la pilule contraceptive sur leur santé.

 Parmi les étudiantes françaises ayant eu des rapports sexuels, 40% d’entre elles déclarent avoir déjà eu recours à la contraception d’urgence (« pilule du lendemain ») dont 11% y ont eu recours 3 fois ou plus.

Si l’on fait un focus sur l’Ile-de-France, près d’une étudiante sur deux déclarent avoir déjà eu recours à la contraception d’urgence, proportion passant de 18% en 2011 à 45% cette année. Les lycéennes françaises, elles, sont 34% à avoir déjà fait appel à la pilule du lendemain (dont 13% y ont eu recours 2 fois), contre 20% l’an passé.
 
 Interruption Volontaire de Grossesse : des chiffres en léger recul
L’étude montre également que 6% des étudiantes françaises ont déjà eu recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG). Concernant les lycéennes, elles sont 7% à déclarer avoir déjà pratiqué une IVG. Si l’on fait un focus sur l’Ile-de-France, ce sont 5% des lycéennes qui ont déjà eu recours à une IVG, contre près de 10% l’an passé.
 
Plus de la moitié des étudiants ne porte pas systématiquement de préservatif
Enfin, l’enquête SMEREP montre que 54% des étudiants français ne mettent pas systématiquement un préservatif lors d’un rapport sexuel. Résultat surprenant, ils sont 20% à déclarer ne pas savoir bien mettre un préservatif. Les lycéens français quant à eux, sont 37% à déclarer ne pas mettre systématiquement un préservatif lors d’un rapport intime.

* Etudes Opinion Way pour la SMEREP réalisées selon deux questionnaires en ligne du 20 avril au 21 mai 2017 auprès de 701 étudiants d’Île-de-France et 500 étudiants de toute la France, et du 20 avril au 21 mai 2017 auprès de 400 lycéens d’Ile-de-France et 412 lycéens de toute la France

 

Contraception : la pilule en baisse constante chez les étudiantes
Infographie SMEREP

Source : SMEREP

A Lire également

EllaOne®, la pilule du surlendemain,maintenant rem... EllaOne ®, la "pilule du surlendemain", utilisable jusqu'à cinq jours après un rapport à risque de grossesse non désirée, est désormais remboursable p...
Contraception : Comment choisir ? Comment choisir sa contraception ? Peu importe son âge, pas toujours facile de choisir son mode de contraceptif... L'Institut National de Prévention e...
Blue Monday : le troisième lundi de janvier, le jo... Si le Blue Monday qui aura lieu le 15 janvier prochain, est considéré comme la journée la plus déprimante de l’année, la SMEREP tient à rappeler les c...
Les célibataires français utilisent à peine 4 prés... Selon le Roidelacapote.com,  les 2.6217.053 de célibataires français âgés de 15 à 64 ans n'utiliseraient en moyenne que 3.8 préservatifs par an. Voici...
Contraception et droits des femmes: deux mutuelles... Deux mutuelles, la  MGEN et la LMDE, ont lancé depuis le 18 octobre un appel aux pouvoirs publics afin de les alerter d’un double recul préoccupant de...
Contraception : des comportement à risque chez le... À l’occasion de la Journée Mondiale de la Contraception qui se déroule le 26 septembre 2016, deux études menées par la SMEREP révèle les comportements...
Cancer de l’utérus : un effet protecteur de ... Une étude menée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue scientifique The Lancet Oncology montre que la pilule pourrait avoir des effe...
Diane 35 suspendue à compter du 21 mai 2013 L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de suspendre l’Autorisation de mise sur le marché de Diane 35 et...
Contraception: le stérilet plus efficace que la pi... Selon une étude américaine publiée mercredi dans la revue médicale The New England Journal of Medicine, les femmes utilisant la pilule, le timbre tran...
Pilule : quatre décès liés à Diane® 35 confirmés p... Dans un communiqué publié dimanche, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué que Diane 35 du groupe phar...
Contraception : les pilules de 3ème et 4ème généra... Selon le bilan présenté mercredi par l’agence française du médicament (ASNM), les modes de contraception ont fortement évolué en 2013 avec une baisse ...
Contraception d’urgence: la HAS préconise une meil...  La Haute Autorité de Santé (HAS) a  recommandé vendredi  une meilleure information sur la contraception d’urgence. En France, même si trois femmes su...
Moublipa : une application smartphone pour rappele... Moublipa est une application pour smartphone spécialement conçue pour rappeler quotidiennement aux femmes de prendre leur pilule. Selon une enquête...
Une contraception mieux adaptée au profil de chacu... A l'occasion du lancement le 18 mai de la campagne « La contraception qui vous convient existe» de l'INPES, la Haute Autorité de Santé met à la dispos...
Quand fixer la première visite chez le gynéco ? La première visite chez le gynécologue n’a rien à voir avec l’âge et ne signifie pas non plus que vous avez débuté une vie sexuelle ou que vous compte...
Journée Mondiale de la Contraception, le 26 septem... La Journée Mondiale de la Contraception est une campagne internationale d'information et de sensibilisation sur la contraception qui a lieu tous les a...