Avec l’arrivée du printemps et des premières chaleurs, les risques de chutes par la fenêtre augmentent, prévient l’Inpes indiquant qu’une enquête a dénombré 76 « chutes accidentelles de grande hauteur » (défenestrations) chez les enfants de moins de 15 ans. 4 fois sur 5, un adulte est pourtant présent.

Selon l’enquête Défenestrations 2013 , l’Institut de veille sanitaire (InVS), en collaboration avec l’hôpital Necker Enfants malades, a enregistré durant sept mois d’enquête, en Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nord-Pas-de-Calais, 76 « chutes accidentelles de grande hauteur » (défenestrations) chez les enfants de moins de 15 ans. Elles ont été suivies de 9 décès. 8 personnes ont par ailleurs présenté des séquelles à un mois (dont 3 sévères).

Les enfants de moins de 6 ans particulièrement touchés

Les chutes accidentelles de grande hauteur concernent surtout les enfants de moins de 6 ans (62 %), majoritairement des garçons (70 %). Dans la moitié des cas, la chute a eu lieu alors que l’ouverture disposait d’une protection, qui a donc été inefficace. De même, quatre fois sur cinq, un adulte était présent dans le logement au moment de la chute. Un meuble se trouvait sous l’ouverture dans plus de la moitié des cas.

Ces résultats sont semblables à ceux des enquêtes réalisées en 2005 et 2006. On doit toutefois mentionner que le nombre de cas a diminué entre 2006 et 2013, de 106 à 76, les décès passant de 10 à 9 et les séquelles sévères de 7 à 3.

Les conseils à retenir :

– il ne faut jamais laisser un enfant seul, ou sous la responsabilité d’un autre enfant ou adolescent, près d’une fenêtre ouverte ou sur un balcon,

– il ne faut jamais laisser des meubles ou objets sous une fenêtre : les enfants peuvent s’en servir pour accéder à leur ouverture.

– Verrous, poignées verrouillables, entrebâilleurs, bloc-portes, barrières qui font office de garde-corps…ne suffisent pas et ne remplacent jamais la vigilance d’un adulte.

« Il faut se mettre dans la tête d’un enfant, il entend des bruits à l’extérieur et cherchera à voir ce qui se passe. S’il y a un conseil à retenir, c’est de ne jamais laisser un enfant seul quand une fenêtre est ouverte » rappelle Thanh Le Luong, directrice générale de l’Institut National de prévention et d’éducation à la santé (Inpes).

Source : Inpes

A Lire également

Médicaments : attention aux risques de surdosage c... Dans son dernier numéro, la revue indépendante Prescrire met en garde contre les conditionnements peu fiables de certains médicaments destinés aux enf...
Manger des cacahuètes pendant la grossesse ne prov... Selon une étude américaine parue dans la revue JAMA Pediatrics, manger des cacahuètes pendant la grossesse n’entraînerait pas d’allergies alimentaires...
Chemin de l’école : 9 enfants sur 10 ont rel... Alors que les enfants viennent de reprendre le chemin de l'école, une enquête de l’association Attitude Prévention révèle que 74 % des parents admette...
Obésité et surpoids en recul chez les enfants Le surpoids et l'obésité ont reculé chez les jeunes enfants, passant de 14,4% en 1999-2000 à 12,1% en 2005-2006, selon une enquête nationale de la Dre...
Sécurité en voiture : 2 enfants sur 3 sont mal att... Alors que plus de 340 enfants passagers de voiture sont impliqués chaque semaine dans des accidents de la route en France, une enquête menée par l’ass...
Les enfants de l’étude Elfe fêtent leur 2ème... Les bébés Elfe représentent 1 enfant sur 50 parmi les naissances de 2011. Le deuxième anniversaire des premiers bébés, en ce début avril, est l’occasi...
Hormone de croissance chez l’enfant: la HAS ... La Haute Autorité de Santé (HAS) a réévalué les traitements par l'hormone de croissance prescrits aux enfants non déficitaires. La HAS, au regard de l...
Dyslexie: l’espacement des lettres améliore ... L'augmentation de l'espacement des lettres d'un mot et des mots d'un texte améliore la vitesse et la qualité de la lecture chez les enfants dyslexique...
Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...
Piscines publiques : l’Afsset recommande plu...  L'Afsset publie aujourd'hui un rapport d'expertise collective sur les risques sanitaires liés aux piscines réglementées ouvertes au public. L'Agence ...
Hôpital : des “P’tits Doudous” pour ré... L’association Les P’tits Doudous de l’Hôpital Sud au CHU de Rennes lance une opération de crowdfunding (financement participatif) sur la plateforme Ul...
Hôpital des nounours : quand les enfants dédramati... Objectif de l’Hôpital des nounours : dédramatiser le monde de la santé auprès des jeunes enfants. Les enfants de grande section de maternelle et de CP...
Le goûter a de moins en moins la côte Toujours ancré dans les habitudes alimentaires des enfants et des adolescents, le goûter serait en perte de vitesse selon une étude* du CREDOC et loin...
Suicide : une augmentation des messages d’ap... A la veille de la 14ème journée mondiale de la prévention du suicide, l’association PHARE Enfants-Parents recense une augmentation des messages d’appe...
Enfants hospitalisés : un concours pour favoriser ... Rester en lien avec sa famille et ses proches est essentiel pour mieux vivre une hospitalisation. C'est pourquoi l'association SPARADRAP a décidé de l...
Obésité, caries, prévention… : les enfants de 6 an... Selon les résultats de l’Enquête nationale de santé scolaire* publiée par la DREES, 12 % des enfants scolarisés en grande section de maternelle en 201...