Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm et publiée dans la revue Environnement International, de nouveaux éléments suggèrent la neurotoxicité chez l’homme, et notamment chez les enfants, des insecticides du groupe des pyréthrinoïdes, présents dans une grande variété de produits et d’usages.

Largement utilisés dans plusieurs domaines d’activité : agricole (diverses cultures), vétérinaire (produits anti-parasitaires) et domestique (shampooings anti-poux, produits anti-moustiques), les pyréthrinoïdes constituent une famille d’insecticides dont le mode d’action consiste en un blocage de la neurotransmission des insectes provoquant leur paralysie.

 “Chez l’enfant, les pyréthrinoïdes sont absorbés principalement par voie digestive, mais aussi par voie cutanée. Ils sont rapidement métabolisés au niveau du foie, puis éliminés majoritairement dans les urines en 48 heures sous forme de métabolites.”, indiquent les chercheurs.

Ces derniers ont étudié la cohorte mère-enfant PELAGIE mise en place entre 2002 et 2006, suivant 3 500 couples mères-enfants. Un total de 287 femmes ont été sélectionnées au hasard et deux psychologues se sont rendues à leur domicile. L’une a procédé à l’évaluation des performances neuro-cognitives de l’enfant à l’aide de l’échelle WISC (indice de compréhension verbale – ICV, et indice mémoire de travail – IMT). L’autre psychologue a caractérisé l’environnement et les stimulations familiales ayant possiblement un rôle sur le développement intellectuel de l’enfant, a procédé au recueil d’un échantillon d’urines de l’enfant et collecté des échantillons de poussières.

“Les résultats montrent qu’une augmentation des taux urinaires chez l’enfant de deux métabolites (3 PBA et cis-DBCA) est associée à une baisse significative des performances cognitives, alors qu’aucune association n’est observée pour les trois autres métabolites (4-F-3-PBA, cis-DCCA, trans-DCCA). En ce qui concerne les concentrations de métabolites durant la grossesse aucun lien n’est mis en évidence avec les scores neuro-cognitifs.”, indiquent les scientifiques.

Selon Cécile Chevrier, chargée de recherche à l’Inserm et principal auteure de ces travaux , « bien que ces observations doivent être reproduites par d’autres études afin de pouvoir conclure définitivement, elles pointent sur la responsabilité potentielle à faibles doses de la deltaméthrine en particulier (puisque le métabolite cis-DBCA est son métabolite principal et sélectif) et des insecticides pyréthrinoïdes en général (puisque le métabolite 3-BPA est un produit de dégradation d’une vingtaine de ces insecticides) ».

« Les conséquences d’un déficit cognitif de l’enfant sur ses capacités d’apprentissage et son développement social constituent un handicap pour l’individu et la société. Les efforts de recherche doivent se poursuivre afin d’identifier des causes qui puissent faire l’objet de mesures de prévention » souligne Jean-François Viel, co-auteur de ces travaux.

 Source : Inserm

A Lire également

Boissons énergisantes : 18 % des enfants en ont dé... Alors que l’Anses s’apprête à publier un avis sur les risques associés aux boissons énergisantes, la CLCV (Consommation Logement et Cadre de Vie) ...
Vaste campagne de diagnostic anti-pollution dans l... Le ministère de l'Ecologie va lancer une vaste campagne de diagnostic anti-pollution dans des centaines d'établissements accueillant des enfants ou de...
Piscines publiques : l’Afsset recommande plu...  L'Afsset publie aujourd'hui un rapport d'expertise collective sur les risques sanitaires liés aux piscines réglementées ouvertes au public. L'Agence ...
Médicaments buvables : « Ne vous mélangez pas les ... Pipettes, gobelet, compte-gouttes ou cuillères-mesure.... L'agence française du médicament (ANSM) a lancé une campagne de sensibilisation : « Ne vous ...
Concours « Asthme, Tram, Gram » : quand les enfant... Pour la 3ème édition du concours de créations, l’association Asthme & Allergies invite les enfants asthmatiques et leurs proches – parents, famill...
Plan autisme : généralisation du dépistage dès 18 ... Marie-Arlette Carlotti ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion a présenté jeudi 2 mai 2013 le 3ème plan ...
Obésité, caries, prévention… : les enfants de 6 an... Selon les résultats de l’Enquête nationale de santé scolaire* publiée par la DREES, 12 % des enfants scolarisés en grande section de maternelle en 201...
La cigarette interdite dans les aires de jeux  Les aires de jeux pour enfants sont désormais sans tabac. En effet, le décret interdisant le tabac dans les aires collectives de jeux pour enfants a ...
Des idées pour des goûters gourmands et équilibrés... Après l’école, le goûter est un moment de détente qui permet aux enfants de reprendre des forces pour tenir jusqu’au soir et ne pas grignoter avant le...
Brûlures des enfants : méfiez-vous des boissons ch... Des chercheurs britanniques appellent les parents à plus de vigilance. En effet, une étude britannique publiée dans Archives of Diseases in Childhood ...
Hôpital : des “P’tits Doudous” pour ré... L’association Les P’tits Doudous de l’Hôpital Sud au CHU de Rennes lance une opération de crowdfunding (financement participatif) sur la plateforme Ul...
Les animaux de compagnie aident au développement d... Selon une nouvelle étude publiée dans l'International Journal of Environmental Research and Public Health, les animaux de compagnie améliorent les cap...
Bébé mouche, gare à la grippe ! Une étude de l'Inserm, publiée dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), montre que l'augmentation du nombre d'enfants enrhumés pou...
Allergies : un site web pour sensibiliser les enfa... Le Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA) souhaite sensibiliser les enfants et leurs parents aux problèmes des allergies, véritable problé...
Traitement anti-poux chez les enfants : n’ut... L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a rappelé mercredi  qu’'un traitement antiparasit...
La santé des dents des enfants reste un marqueur d... Selon une étude de la DREES, la santé bucco-dentaire reste un marqueur d'inégalités sociales dès le plus jeune âge à l’instar du surpoids et de l'obés...