Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm et publiée dans la revue Environnement International, de nouveaux éléments suggèrent la neurotoxicité chez l’homme, et notamment chez les enfants, des insecticides du groupe des pyréthrinoïdes, présents dans une grande variété de produits et d’usages.

Largement utilisés dans plusieurs domaines d’activité : agricole (diverses cultures), vétérinaire (produits anti-parasitaires) et domestique (shampooings anti-poux, produits anti-moustiques), les pyréthrinoïdes constituent une famille d’insecticides dont le mode d’action consiste en un blocage de la neurotransmission des insectes provoquant leur paralysie.

 “Chez l’enfant, les pyréthrinoïdes sont absorbés principalement par voie digestive, mais aussi par voie cutanée. Ils sont rapidement métabolisés au niveau du foie, puis éliminés majoritairement dans les urines en 48 heures sous forme de métabolites.”, indiquent les chercheurs.

Ces derniers ont étudié la cohorte mère-enfant PELAGIE mise en place entre 2002 et 2006, suivant 3 500 couples mères-enfants. Un total de 287 femmes ont été sélectionnées au hasard et deux psychologues se sont rendues à leur domicile. L’une a procédé à l’évaluation des performances neuro-cognitives de l’enfant à l’aide de l’échelle WISC (indice de compréhension verbale – ICV, et indice mémoire de travail – IMT). L’autre psychologue a caractérisé l’environnement et les stimulations familiales ayant possiblement un rôle sur le développement intellectuel de l’enfant, a procédé au recueil d’un échantillon d’urines de l’enfant et collecté des échantillons de poussières.

“Les résultats montrent qu’une augmentation des taux urinaires chez l’enfant de deux métabolites (3 PBA et cis-DBCA) est associée à une baisse significative des performances cognitives, alors qu’aucune association n’est observée pour les trois autres métabolites (4-F-3-PBA, cis-DCCA, trans-DCCA). En ce qui concerne les concentrations de métabolites durant la grossesse aucun lien n’est mis en évidence avec les scores neuro-cognitifs.”, indiquent les scientifiques.

Selon Cécile Chevrier, chargée de recherche à l’Inserm et principal auteure de ces travaux , « bien que ces observations doivent être reproduites par d’autres études afin de pouvoir conclure définitivement, elles pointent sur la responsabilité potentielle à faibles doses de la deltaméthrine en particulier (puisque le métabolite cis-DBCA est son métabolite principal et sélectif) et des insecticides pyréthrinoïdes en général (puisque le métabolite 3-BPA est un produit de dégradation d’une vingtaine de ces insecticides) ».

« Les conséquences d’un déficit cognitif de l’enfant sur ses capacités d’apprentissage et son développement social constituent un handicap pour l’individu et la société. Les efforts de recherche doivent se poursuivre afin d’identifier des causes qui puissent faire l’objet de mesures de prévention » souligne Jean-François Viel, co-auteur de ces travaux.

 Source : Inserm

A Lire également

Enfants: pas assez de médicaments adaptés dans cer... Selon l'Académie nationale de pharmacie, les médicaments spécialement adaptés aux enfants sont encore trop peu nombreux, notamment dans le traitement ...
106 millions d’enfants vaccinés dans le monde en 2... Inversant une tendance à la baisse, les taux de vaccination n’ont jamais été aussi élevés que maintenant et le développement des vaccins est en plein ...
Médicaments buvables : « Ne vous mélangez pas les ... Pipettes, gobelet, compte-gouttes ou cuillères-mesure.... L'agence française du médicament (ANSM) a lancé une campagne de sensibilisation : « Ne vous ...
Sécurité en voiture : 2 enfants sur 3 sont mal att... Alors que plus de 340 enfants passagers de voiture sont impliqués chaque semaine dans des accidents de la route en France, une enquête menée par l’ass...
Un nouveau plan de lutte de l’OMS et l’... L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ont présenté  un nouveau plan d’action mondial qui pou...
Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...
Hausse des intoxications au cannabis chez les jeun... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur une hausse des signalements d’intoxications au cannabis observ...
J’ai testé pour vous : Lentipoux… et ils sont part... La vie de famille et ses aléas ont parfois du bon dans la vie professionnelle. J’ai eu la joie de pouvoir tester sur mon fils une solution anti-poux. ...
4ème Journée nationale des dys 2010 : « Un projet,... Dyslexie, dysphasie, dyspraxie… Pour la quatrième année consécutive, la FFdys avec l’APAJH organise la Journée Nationale des DYS. L’édition  2010, met...
Bisphénol A : l’Anses recommande de protéger les e... Dans le cadre des travaux d'évaluation des risques liés au bisphénol A, l'Anses publie aujourd'hui deux rapports : l'un relatif aux effets sanitaires ...
Médicament: rappel d’un lot d’Advil po... Le laboratoire Pfizer Sante Familiale procède, en accord avec l'Afssaps et par mesure de précaution, au rappel du lot 451 (exp: mai 2014) d'ADVIL ENFA...
Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...
Pesticides: apprenez à jardiner autrement ! Chaque année, un peu moins de 5 000 tonnes de pesticides - fongicides, herbicides, insecticides - sont répandues en zones non agricoles (jardins parti...
Des troubles du comportement chez les enfants expo... Selon une étude française publiée dans la revue Plos One, l'exposition au tabac avant et après la naissance augmenterait le risque de troubles du comp...
Éclipse partielle de soleil : le 20 mars, n’... Vendredi 20 mars 2015, une éclipse partielle de soleil pourra être observée en France métropolitaine aux alentours de 9h jusqu’à environ 12h, selon le...
Vaccination Grippe A : les recommandations pour le... Les personnes traitées pour un cancer font partie des personnes pour lesquelles la vaccination contre le virus de la grippe A H1N1 est fortement recom...