L’Institut Curie vient de dévoiler, pour la 3e année consécutive, les résultats de son Observatoire cancer Institut Curie – Viavoice 2015. Les Français et les médecins hospitaliers sont unanimes : l’information du patient est un domaine essentiel à développer dans le parcours de soin.

Les informations scientifiques et médicales restent au coeur des préoccupations. Cependant, lorsqu’on leur demande sur quel sujet le niveau d’information des patients devrait être amélioré, les avis divergent. Les médecins hospitaliers se concentrent essentiellement sur la survie du patient et sa qualité de vie, et souhaitent une meilleure information sur l’aspect ‘technique’ de la prise en charge (les effets secondaires arrivent en tête avec 37 % de réponse vs. 3 % du côté du grand public).

Les Français, quant à eux se sentent plus concernés par des informations ‘contextuelles’ sur le cancer, le traitement (21 %) et le fonctionnement de la maladie (16 %). Mais pour eux c’est avant tout l’information sur « la prévention et la récidive » qui devrait être enrichie (33 % des réponses vs. 9 % des médecins interrogés).

Extrait de l'Infographie de l'Observatoire cancer Institut Curie - Viavoice 2015Toutefois, les Français semblent avoir peu d’attente sur une amélioration de l’information de l’impact économique (2 %), professionnel (1 %) et familial (2 %) ou même intime (1 %) du cancer

Des médecins généralistes en difficulté
Lorsqu’on demande aux médecins généralistes quelles sont les principales difficultés rencontrées pour informer leurs patients sur des pathologies lourdes comme le cancer, ils citent avant tout la gestion psychologique du patient (36 %) : ils doivent, en plus des aspects médicaux, accompagner le patient lors du moment difficile de l’annonce de la maladie et le soutenir au cours de son traitement ainsi que dans la phase d’après-cancer.

Les médecins généralistes évoquent ensuite leurs connaissances insuffisamment poussées en cancérologie : ils doivent expliquer le cancer à leurs patients et faire leur éducation thérapeutique alors qu’ils se sentent eux-mêmes insuffisamment informés sur les traitements en cancérologie en général (difficulté soulignée par 26 % d’entre eux) et sur les traitements spécifiques de leur patient (pour 19 % d’entre eux).

Par ailleurs, le temps en face à face de la consultation ne suffit plus. 93 % des Français aimeraient disposer d’explications plus pédagogiques pour mieux comprendre ce qui a été dit, et 84 % souhaiteraient avoir la possibilité de lire ou écouter de nouveau ce qui a été dit.

Enfin, 86 % des Français souhaiteraient échanger et partager avec d’autres patients ayant la même maladie.

Vers une information individualisée

L’Institut Curie développe un espace personnalisé et sécurisé pour ses patients, myCurie.fr, afin de délivrer une information individualisée. Chaque patient aura accès à la liste des médecins intervenants dans son parcours, pour les joindre directement, consulter ses rendez-vous, disposer d’explications sur ses examens et leur déroulement, les traitements et les effets secondaires possibles, des conseils spécifiques et adaptés…

« Cela sera utile, notamment pour les patients en cours de chimiothérapie, car les effets secondaires peuvent être très différents d’un traitement à l’autre », explique le Dr Alain Livartowski.

myCurie.fr sera accessible via internet, sur tablette et sur téléphone portable. Actuellement en phase de test auprès de patients volontaires, il sera, à l’automne 2015, déployé auprès des adolescents et jeunes adultes atteints de cancer, auprès de patient traités pour des tumeurs pulmonaires ou pour des tumeurs hématologiques sur le site de Paris et le site de Saint-Cloud. En 2016, myCurie.fr sera progressivement mis à disposition pour tous les patients pris en charge à l’Institut Curie.

Source : Institut Curie

Étude réalisée du 25 mai au 02 juin 2015 par téléphone, auprès d’un échantillon de 200 médecins, représentatif des médecins généralistes résidant en France métropolitaine.

Étude réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 54 médecins de l’Institut Curie, réalisée par l’institut Curie du 28 mai au 08 juin 2015.

Étude réalisée du 25 mai au 02 juin 2015 par téléphone, auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

A Lire également

Cancer : une application mobile pour connaître vos... L’application mobile « Cancer mes droits » et son site internet proposent à tous les patients atteints de cancer et à leurs proches, un accès à l’ense...
Une nouvelle biothérapie contre le cancer et la pe... Une nouvelle biothérapie pourrait à terme être utilisée pour traiter des cancers et des maladies ophtalmiques associés à une forte angiogenèse. Des...
Journée mondiale contre le cancer : 40 % des cance... La Journée mondiale contre le cancer se déroule ce mardi 4 février.  A cette occasion, l'OMS tire la sonnette d'alarme. Au cours des vingt prochaines ...
Plan Cancer : “des efforts à poursuivre̶... Selon un rapport publié par la Direction générale de la santé (DGS), avec l’appui de l’Institut national du cancer (INCa), les moyens pour le Plan can...
Une majorité des Français estime la qualité des so... Selon les derniers résultats du Baromètre de la DREES réalisé par BVA, une majorité des Français estime que la qualité des soins est satisfaisante, no...
68% des Français ressentent une détérioration de l... Selon un baromètre Deloitte/Harris Interactive (*), 71% des Français estiment que l’accès aux soins médicaux est facile et que les remboursements de l...
Lymphome: un essai clinique va évaluer une nouvell... L’essai clinique « AKTIL », financé par l’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) et l’Institut National du Cancer (INCa), va débuter dans l...
Cancer du sein et traitement de la ménopause : com... Commencer un traitement hormonal peu de temps après l’installation de la ménopause plutôt que quelques années plus tard ne limite pas le risque de can...
L’exposition aux UV renforce la protection contre ... Une équipe de scientifiques néerlandais de l'Université de Rotterdam ont abouti à cette conclusion dans une étude qui vient d'être publiée dans le Eur...
Cancer : la maladie qui fait le plus peur aux Fran... À l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, la Fondation ARC révèle les résultats d’un sondage Ipsos* qui montrent que le cancer est la mala...
Les « bébés bulle » ont 11 ans et démontrent l’eff... 11 ans déjà pour ceux surnommés les "bébés bulle"! En mars 1999, Alain Fischer, Marina Cavazzana-Calvo et Salima Hacein- Bey-Abina et leurs équipes de...
Cancer du sein : les substances qui augmentent le ... Solvants, émanations d'essence, retardateurs de flammes, … Une étude menée par des scientifiques américains du Silent Spring Institute liste 17 substa...
Antitranspirants: pas de lien entre cancer et expo... Selon l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé), « l’analyse des données épidémiologiques et des études chez l’animal n...
Cancer info : le service public d’information pour... Afin de mieux faire connaitre ce service public d’information dédié au cancer, l’Institut national du cancer, en partenariat avec la Ligue nationale c...
Semaine nationale contre le cancer: 887 molécules ... Alors que du 18 au 25 mars 2013 se déroule la semaine nationale de lutte contre le cancer, les industriels du médicament font le point sur leur engage...
Boissons très chaudes: leur consommation, une R... Un groupe de travail international composé de 23 experts, réuni par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l'agence cancer de l'Or...