Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, a annoncé la mise en place d’un troisième  programme national de dépistage organisé du cancer : le dépistage du cancer du col de l’utérus.

La ministre a ainsi annoncé la mise en place de ce programme comme elle s’y était engagée en mars 2018 dans le cadre des Priorités de Prévention et conformément aux préconisations du plan cancer 2014-2019.

Concrètement, chaque femme de 25 à 65 ans va désormais bénéficier d’un dépistage régulier du cancer du col utérin. Les femmes qui n’ont pas réalisé de frottis du col de l’utérus dans les 3 années précédentes vont être invitées, par courrier, à se rendre chez un médecin ou une sage-femme pour effectuer l’examen. Ce frottis sera pris en charge à 100% par l’Assurance maladie.

Plus de 1 100 femmes meurent chaque année de ce cancer, l’un des seuls pour lequel le pronostic se dégrade en France, avec un taux de survie à 5 ans après le diagnostic qui s’est réduit de 68 % en 1989-93 à 62 % en 2005-10.

Près de 3 000 cas de cancers du col utérin sont diagnostiqués chaque année.  Beaucoup de femmes ne bénéficient actuellement pas de ce dépistage, principalement dans les populations les plus vulnérables. Pour ce cancer, le niveau socioéconomique a un impact démontré sur la mortalité.

Pour prévenir le cancer du col de l’utérus, des moyens importants ont été mises en œuvre : un examen de dépistage, le frottis du col de l’utérus, à partir de 25 ans, qui permet de dépister des lésions précancéreuses et des cancers à un stade permettant plus facilement la guérison et un vaccin avant 19 ans contre le principal facteur de risque de ce cancer, le papillomavirus.

Ce programme de dépistage organisé est le troisième  programme de dépistage organisé de cancers en France. En effet, pour certains cancers, un dépistage avant l’apparition de symptômes est possible et permet même parfois de détecter et de traiter des lésions précancéreuses. Deux programmes existent déjà : le programme de dépistage du cancer du sein qui s’adresse aux femmes entre 50 et 74 ans, depuis 2004 et le programme de dépistage du cancer colorectal qui s’adresse aux femmes et aux hommes entre 50 et 74 ans, depuis 2009.

Les bénéfices attendus en termes de santé publique sont importants : des lésions diagnostiquées plus tôt, ce sont des traitements moins lourds et des cancers évités.

Pour en savoir plus : Arrêté du 4 mai 2018 relatif à l’organisation du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus

Source : Ministère de la Santé

A Lire également

Cancers: l’INCa répondra à toutes les questi... Prévention, dépistage, soins, innovations, recherche, Plan cancer... Le 4 février, journée mondiale de lutte contre le cancer, l'Institut national du ...
L’INCa lance une campagne pour un nouveau re...  L'Institut National du Cancer (INCa) a lancé le 18 novembre un nouveau dispositif d'information visant à favoriser « un nouveau regard sur les cancer...
Maladies graves : le nombre des « affections longu... 8,3 millions de personnes bénéficient du régime des affections de longue durée -ALD- (cancer, diabète, etc.) soit 280.000 de plus en un an. Préoccupé ...
Alcool: les bouteilles devront afficher la quantit... Dans le cadre de la présentation du plan cancer 2009-2013, une mesure pour le moins spectaculaire : Le président Nicolas Sarkozy a en effet annoncé à ...
Cancer: le « pourquoi du comment » expliqué en vid... A l’occasion de la journée mondiale du cancer, le 4 février 2012, l’Institut Curie lance « Chez Marie », une (première) série de vidéos pour expliquer...
Cancers : il n’y a pas d’aliments miracles s... L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) publie aujourd'hui un rapport d'expertise « Nutrition et cancer : légitimité de rec...
A vos jonquilles pour lutter contre le cancer L'opération "Une Jonquille pour Curie" reprend du service. Tout le monde peut facilement participer. On vous explique comment. Une jonquille pour C...
Les différents types de cancer du sein Les différents types de cancer du sein : 95 % des cancers du sein sont des adénocarcinomes ; ils se développent à partir des canaux (cancer canalaire)...
15 200 décès par cancer attribuables à l’alcool en... Selon une étude (1), conduite par une équipe de l’Institut Gustave-Roussy et qui a bénéficié d’un financement de l’Institut National du cancer, l’alco...
Cancer du col de l’uterus : vers un dépistage orga... La Haute autorité de santé (HAS) recommande la mise en place d'un dépistage organisé du cancer du col de l'utérus, qui touche chaque année en France 3...
Sida : Marisol Touraine va poursuivre la procédure... Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé vendredi dans un communiqué qu'elle poursuivait la procédure d’évaluation c...
Cancers de la peau : une journée nationale pour mi... Le jeudi 26 mai 2016, le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues organise pour la 18ème année consécutive la Journée nationale de prévention...
Cancer du colon : boire quatre tasses de café rédu... Selon une étude publiée lundi dans le Journal of Clinical Oncology, le fait de boire au moins quatre tasses de café chaque jour réduirait de 42% les r...
Cancer de la peau : lésions suspectes et dépistage... Après un examen minutieux de la peau, un dermatologue peut fortement suspecter un mélanome. Il procède alors à un prélèvement de la lésion qui sera so...
3e Plan cancer en préparation : apportez votre con... Le gouvernement invite les Français concernés à apporter leur contribution à la préparation du prochain Plan cancer, jusqu'au 20 mai 2013. Vous ête...
Cancer: le Palmarès des hôpitaux de l’Express L'Express propose sur son site un classement des établissements français quant au traitement de 14 cancers : cancer du cerveau, du côlon, du poumon, d...