Alors que les fêtes de fin d’année approchent et que des cas d’intoxication de jeunes enfants par ingestion de piles boutons ont été signalés par les centres antipoison, les autorités de santé rappellent l’importance pour les parents de prévenir les accidents en évitant les produits à risque et d’adopter les bons réflexes en cas d’ingestion, même supposée, de piles bouton.

L’ingestion d’une pile bouton représente effectivement un danger grave pour les enfants. De nombreux produits, tels que les jouets ou les télécommandes, sont susceptibles de contenir des piles de petite taille (on parle de piles bouton). L’ingestion de ces piles représente un danger grave pour les enfants, même en l’absence d’obstruction des voies respiratoires. En effet, une pile avalée peut entraîner en quelques heures la formation de lésions potentiellement mortelles dues à la libération de substances toxiques dans l’œsophage.

On estime que chaque année en France, plus de 1 200 visites aux urgences sont liées à l’ingestion de piles bouton.

Les accidents dus à des piles bouton en tant que corps étrangers touchent très majoritairement les 0-5 ans. Il s’agit d’accidents par ingestion (dans neuf cas sur dix), inhalation, projection de liquide ou introduction dans un orifice naturel.

Pour prévenir les accidents, vérifiez la sécurité des jouets… mais surtout des objets du quotidien

Étant destinés aux plus jeunes, les jouets sont soumis à des exigences strictes et notamment de non-accessibilité des piles, imposées par la législation européenne. Le compartiment où elles sont logées ne doit ainsi pas pouvoir être ouvert par un enfant ni s’ouvrir ou se casser en cas de chute du jouet. Autorité de protection des consommateurs, la DGCCRF s’assure par des contrôles et des analyses en laboratoires de la sécurité des jouets mis sur le marché, en particulier à l’approche des fêtes de Noël. En 2016-2017, 107 jouets électriques ont ainsi été contrôlés : les piles étaient accessibles pour 5 jouets, dont 3 hand-spinners lumineux, qui ont été retirés du marché.

Pour autant, si les contrôles menés par la DGCCRF indiquent que cette réglementation est globalement bien respectée, des hand-spinners (toupies à main) lumineux, importés massivement et à bas coût depuis le début d’année 2017, semblent plus susceptibles de présenter des risques. Ainsi, en 2017, une dizaine d’alertes ont été notifiées au niveau européen concernant certains modèles lumineux de hand-spinners du fait d’un risque d’ingestion de piles. En France, les laboratoires de la DGCCRF ont mis en évidence des non-conformités pour cette raison concernant 3 modèles de ces produits sur un total de 5 modèles de hand-spinners lumineux testés.

Les parents sont donc appelés à vérifier que les piles des hand-spinners lumineux manipulés par leurs enfants ne sont pas aisément accessibles. Par ailleurs, ils doivent rester vigilants concernant les autres objets du quotidien qui comprennent des piles bouton (télécommandes, clés de voiture) mais qui – non destinés aux enfants – ne sont pas soumis à ces obligations réglementaires strictes et sont régulièrement sources d’accident.

Afin d’éviter tout risque, les autorités recommandent de respecter les consignes suivantes :
. ne jamais laisser des piles bouton à la portée d’un enfant ;
. vérifier que le compartiment à piles soit bien sécurisé et ne puisse pas être ouvert, et, dans le cas contraire, ne pas
. laisser l’objet les contenant à disposition d’un enfant ;
.  privilégier l’achat d’appareils dont le compartiment à piles est sécurisé (présence d’une vis ou nécessité d’accomplir deux manœuvres indépendantes pour l’ouvrir) ;
.  en cas d’ingestion, même supposée, d’une pile bouton, contacter le 15 ou un centre antipoison en indiquant explicitement à votre interlocuteur qu’il s’agit d’un risque d’ingestion d’une pile bouton.

Source : Ministère de la santé

A Lire également

50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient j... En France, 50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient jamais brossé les dents. Pourtant, se brosser les dents matin et soir aide à réduire le ri...
Obésité et surpoids en recul chez les enfants Le surpoids et l'obésité ont reculé chez les jeunes enfants, passant de 14,4% en 1999-2000 à 12,1% en 2005-2006, selon une enquête nationale de la Dre...
Un nouveau plan de lutte de l’OMS et l’... L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ont présenté  un nouveau plan d’action mondial qui pou...
1,7 million de familles nombreuses en France Selon une étude de l'Insee, on dénombre en France métropolitaine 1,7 million de familles avec trois enfants ou plus dont au moins un mineur. Ainsi, un...
Médicaments sans ordonnance : les enfants mis en d... Selon un rapport réalisé par des chercheurs de l'université de Sydney, il est crucial pour les parents de connaître l'usage approprié des médicaments....
« P’tit chef bio » : pour que les enfants cuisinen... Plus qu’un simple livres de recettes, « P’tit chef bio » est un album pour les enfants curieux de cuisiner avec des ingrédients naturels et de qualité...
Comment les Français évitent d’être contaminés par... Nez qui coule, yeux larmoyants, gorge qui pique, fatigue...  L'hiver est bel et bien là. Si seuls 16% des Français affirment tomber systématiquement m...
Lutte contre les jeux dangereux : n’essayez ... L’Union nationale des Associations Familiales vient d’engager un partenariat avec plusieurs associations familiales et de parents d'élèves pour préven...
Semaine de la Thyroïde du 23 au 29 mai 2016 Détectez les symptômes des troubles thyroïdiens chez les enfants, c’est le thème retenu cette année par l’association de patients internationale Thyro...
Messieurs, un coup de plumeau peut sauver votre co... Enfants, courses, vaisselle… Selon une étude britannique, plus les hommes s’impliquent dans les tâches domestiques, moins leur couple a de risques de ...
10 % des enfants de moins de 2 ans s’endormi... Selon une enquête Ipsos, 10% des enfants de moins de deux ans s’endormiraient en musique avec des écouteurs ou un casque sur les oreilles. Cette e...
Des apports insuffisants en lipides chez les jeune... Selon une étude menée par une équipe de l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), les enfants qui ont des apports faibles ...
Hausse des intoxications au cannabis chez les jeun... L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur une hausse des signalements d’intoxications au cannabis observ...
Plan autisme : généralisation du dépistage dès 18 ... Marie-Arlette Carlotti ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion a présenté jeudi 2 mai 2013 le 3ème plan ...
Primpéran®: l’Afssaps recommande le retrait des mé... L’Afssaps a recommandé d’étendre la contre-indication aux enfants en dessous de 18 ans pour toutes les spécialités à base de métoclopramide, des médic...
Attention aux collyres chez les enfants Dans un point d’information, l'Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) appelle à la vigilance lors de l’instillatio...