Anxiolytiques, hypnotiques… 11,5 millions de français ont consommé au moins une fois une benzodiazépine en France en 2012. Un rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) confirme la reprise de la consommation de benzodiazépines en France. Les autorités sanitaires souhaitent ainsi mettre en place un nouveau plan d’actions.

Prescrits trop fréquemment et pour une durée souvent trop longue, ces molécules agissent sur le système nerveux central et possèdent des propriétés anxiolytiques, hypnotiques, myorelaxantes et anticonvulsivantes. En 2012, 22 benzodiazépines ou apparentées étaient commercialisées en France. “Entre 2012 et 2013, trois benzodiazépines ont fait l’objet de mesures particulières : le clonazépam, pour lequel des conditions d’accès restreintes ont été mises en place en France, le flunitrazépam qui a été retiré du marché français pour des raisons commerciales, le tétrazépam dont la réévaluation du rapport bénéfice/risque initié par la France a abouti à son retrait du marché en Europe en juillet”, rappelle l’Ansm.

“De nouvelles données présentées dans ce rapport confirment la reprise de la consommation globale de benzodiazépines initiée depuis 2010. Cette reprise est sous tendue par la progression de la consommation d’anxiolytiques et d’hypnotiques, malgré la baisse importante de la consommation du tétrazépam qui est retiré du marché depuis et du clonazépam (-70 % entre 2011 et 2012)”, indique l’agence.

Un tiers des femmes de plus de 65 ans consomment un anxiolytique

Ainsi, 131 millions de boîtes de médicaments contenant des benzodiazépines ou apparentées ont été vendues en France en 2012 (dont 53,2 % d’anxiolytiques et 40,5 % d’hypnotiques). Ceci représente près de 4 % de la consommation totale de médicaments en 2012. 22,2 % des utilisateurs consomment 2 benzodiazépines simultanément ou non.

Les consommateurs de benzodiazépines âgés en moyenne de 56 ans sont principalement des femmes pour près des 2/3 d’entre eux. Un tiers des femmes de plus de 65 ans consomment une benzodiazépine anxiolytique et près d’une sur cinq (18 %) une benzodiazépine hypnotique.

L’alprazolam devient en 2012 la molécule la plus consommée suivie par le zolpidem et le bromazépam. Les principaux prescripteurs de benzodiazépines anxiolytiques et hypnotiques sont des médecins libéraux (90 %) parmi lesquels les médecins généralistes prescrivent près de 90 % des benzodiazépines anxiolytiques et hypnotiques.

Les temps d’exposition aux benzodiazépines sont parfois très supérieurs aux recommandations de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) avec une utilisation annuelle de 4 à 5 mois pour les molécules hypnotiques et anxiolytiques. A noter qu’une proportion importante de patients les utilise en continu sur plusieurs années.

“La consommation des benzodiazépines expose à certains risques bien connus en particulier neuro psychiatriques, ainsi que des risques d’abus et de pharmacodépendance notamment un phénomène de tolérance et de sevrage à l’arrêt. Les benzodiazépines accroissent également de manière significative le risque d’accidents de la route”, rappelle l’ANSM dans son état des lieux. Chez le sujet âgé, la consommation de benzodiazépines peut favoriser les chutes et perturber la mémoire. Enfin, certaines études récentes font état du lien potentiel entre ces substances et la survenue d’une démence.

Mis en place d’un nouveau plan d’actions

Afin de limiter la consommation et les risques des benzodiazépines, les autorités sanitaires françaises ont mis en place depuis 20 ans un certain nombre d’actions sur le plan réglementaire mais aussi en termes d’information et de communication. Devant le constat d’une consommation toujours très importante de benzodiazépines, d’une large prescription en particulier pour des durées trop longues et de la présence de risques liés à leur utilisation, les autorités sanitaires dont l’ANSM souhaitent mettre en place un nouveau plan d’actions. A cette fin, les professionnels de santé, médecins prescripteurs et pharmaciens, seront consultés et impliqués directement dans la mise en place de mesures qui devraient survenir dans le courant de l’année 2014.

Source:  ANSM

A Lire également

4 Français sur 10 ne pratiquent aucun sport en 201... Selon le Baromètre 2015 de la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV), quatre Français sur dix (38% ) continue...
Médicaments : 45 produits seraient en rupture de s... Une enquête menée par le quotidien Le Parisien révèle que le Levothyrox ne serait pas le seul médicament à subir des ruptures de stock. Une liste de  ...
Budget vacances : 1000 € tout compris pour 6 Franç... Selon une récente enquête*, les Français opteraient pour des vacances « pratico-pas-chères »: 4 Français sur 10 partiront 1 semaine ou moins, 6 França...
Grippe H1N1 : près de deux-tiers des Français n’on...  65% des français déclarent ne pas avoir l’intention de se faire vacciner contre la grippe A (H1N1). Et un Français sur deux estime que le vaccin pré...
Lytos et Lithos : un risque de confusion entre le ... L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'envi...
Cancer : la maladie qui fait le plus peur aux Fran... À l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, la Fondation ARC révèle les résultats d’un sondage Ipsos* qui montrent que le cancer est la mala...
Médicament: 94% des Français font confiance à leur... Une enquête IFOP sur les comportements des Français en matière de « consommation » santé réalisée pour le groupe PHR, révèle que 94% des Français font...
Environnement et médicament : un mariage à risques... On distingue trois sources principales d’émissions de médicaments dans l’environnement : 1- l’excrétion des patients qui les prennent (source de ...
Santé : 30% des Français sont en surpoids Selon les résultats de l'étude MGEN « Habitudes de vie et surpoids », 3 Français sur 4 s'estiment en bonne santé. Pourtant 1 sur 2 est en surpoids et ...
Grippe H1N1 : seuls 17% des Français envisagent de... Selon un sondage IFOP / Dimanche Ouest-France réalisé les 22 et 23 octobre derniers, 82% des Français ne souhaiteraient pas se faire vacciner. Seuls 7...
Paracétamol : son générique bientôt automatique en... L'agence nationale du médicament (ANSM) serait en train d'étudier une éventuelle substitution systématique du paracétamol par son médicament générique...
La lovastatine : une piste contre la peste Une étude expérimentale révèle que la lovastatine, médicament prescrit comme traitement de l'hypercholestérolémie, protége les animaux des effets mort...
Médicament: Avandia® retiré du marché à partir du ... L’Afssaps signale que les spécialités contenant de la rosiglitazone (Avandia®, Avandamet®) seront retirées du marché à compter du 3 novembre 2010. Ce ...
DMLA : le médicament Avastin sera remboursé à part... Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé jeudi la publication au Journal officiel de l’arrêté autorisant la prise en charge de l’Avastin d...
« l’alcool est dangereux pour la santé » selon 92%... L’Alliance Prévention Alcool (*), un collectif composé de 13 associations et de plusieurs personnalités qualifiées, a sondé l’opinion des Français sur...
Trop de médicaments prescrits aux personnes âgées ... L’UFC-Que Choisir publie dans son numéro de février les résultats d'une analyse de près de 350 ordonnances de personnes âgées. L’association dénonce l...