Une étude de l’Inserm montre une association entre la fréquentation de certains hypermarchés et enseignes “hard discount” et l’excès de poids des clients. Si aucun lien de cause à effet ne peut être établi à ce stade, ces résultats suggèrent toutefois que ces supermarchés pourraient constituer de nouveaux lieux d’intervention pour mener des actions de prévention nutritionnelle.

Une équipe de l’Inserm s’est intéressée aux lieux habituels d’achats des produits alimentaires. Pour cela, elle a interrogé 7131 personnes habitant dans dix quartiers parisiens et 111 villes de banlieue sur leurs habitudes d’achats.

Les auteurs ont demandé à ces personnes où elles faisaient le plus souvent leurs courses et ont listé précisément tous les magasins de quartier et les supermarchés fréquentés par les participants, soit 1097 au total. Ils ont ensuite examiné le lien entre ces supermarchés, l’indice de masse corporelle et le périmètre abdominal des personnes les utilisant.

« Dans ce travail, nous avons tenu compte de nombreuses variables afin de chercher à isoler les liens entre profil métabolique et lieu d’achats », explique Basile Chaix. Les auteurs ont ainsi intégré à leur modèle des facteurs socioéconomiques individuels comme le niveau d’instruction ou de revenus, mais également du quartier de résidence en s’appuyant par exemple sur le niveau d’instruction des populations ou les prix de l’immobilier. Enfin, ils ont inclus plusieurs caractéristiques concernant les magasins (enseigne, type, taille, etc.).

Les hypermarchés et les hard discount montrés du doigt
Les résultats montrent que les personnes fréquentant un même magasin ont un profil métabolique proche. En outre, certaines enseignes sont associées à un indice de masse corporelle et un périmètre abdominal plus importants. C’est le cas de certains hypermarchés mais surtout des magasins hard discount, notamment chez les personnes à faible niveau d’instruction. Pour Basile Chaix, ces associations renvoient à deux hypothèses explicatives concurrentes ou complémentaires. « On peut se demander si certaines enseignes constituent un environnement alimentaire défavorable ou si les associations observées sont liées à un défaut d’ajustement de notre modèle qui ne tient pas compte des préférences alimentaires, précise-t-il. Il faut donc aller plus loin dans les investigations ».

L’étude réalisée ne permet donc pas d’établir un lien de cause à effet entre les enseignes de supermarché et le profil nutritionnel de leurs clients. Néanmoins, « que ce lien soit causal ou non, cette étude montre que les supermarchés constituent un lieu potentiellement pertinent pour développer des interventions (diffusion de messages nutritionnels ou autres actions de santé publique) et permet d’identifier ceux dans lesquels de telles interventions sont plus particulièrement utiles pour s’attaquer à l’épidémie d’obésité et à sa distribution inégalitaire », conclut Basile Chaix.

Source : Inserm

Chaix et coll. Associations of supermarket characteristics with weight status and body fat : a multilevel analysis of individuals within supermarkets (RECORD Study). PLoS ONE 7(4): e32908. doi:10.1371/journal.pone.0032908

 

A Lire également

Le lycopène pourrait jouer un rôle dans la prévent... Le lycopène est une substance présente dans de nombreux fruits dont la tomate. Il possède des propriétés anti-inflammatoires. Des chercheurs de l'INRA...
29% des enfants de 0 à 3 ans mangent devant un écr... Selon une étude TNS Sofres pour le Syndicat français des aliments de l'enfance (SFAE), 15% des bébés de quinze jours à trois mois mangent déjà devant ...
Une prime sur salaire pour perdre du poids Aux USA, le taux d'absentéisme des salariés obèses est tel que certains employeurs offrent une prime à ceux qui prennent soin de leur ligne. C'est le ...
Les hommes sont trop gros, les femmes se rêvent to... Obésité et maigreur : Les premiers résultats de l’étude NutriNet-Santé affichent une prévalence du surpoids de 32 % chez les femmes et de 46 % chez le...
La Journée Européenne de l’Obésité se déroule les ... A l’occasion de la 3ème Journée Européenne de l’Obésité qui se déroulera les 8 et 9 juin prochains, en lien avec le Ministère de la Santé, le CNAO et ...
Perdre du poids pour réduire l’incontinence La semaine de la continence 2016 se déroule du 21 au 27 mars 2016. A cette occasion, l’Association Française d’Urologie met l’accent sur les liens ent...
Légumes : comment les faire aimer aux enfants ? Selon des chercheurs de l'université de Leed, plus les enfants découvrent les légumes tôt dans leur vie, plus ils les apprécieront une fois plus âgés....
Obésité infantile : mieux contrôler le marketing p... 15 à 25% des enfants français seraient en surpoids ou obèses. Mieux contrôler le marketing des aliments et des boissons dirigé vers les enfants est un...
Lutte contre l’obésité : le CSA appelle les radios... Le Conseil supérieur de l’audiovisuel s’associe aux troisièmes Journées européennes de l’obésité organisées par le Collectif national des associations...
Bientôt de nouvelles recommandations sur le sucre  L’OMS organise du 5 au 31 mars 2014 une consultation publique sur un projet de recommandations relatives à la consommation de sucre. Objectif : doter...
L’ANSM saisit Bruxelles sur le médicament coupe-fa... L'Agence française du médicament (ANSM) a annoncé la saisie du Comité permanent des médicaments à usage humain de la Commission européenne concernant ...
Un lien entre obésité et déclin cognitif ? Chez les adultes souffrant d’obésité, en particulier lorsqu’elle est associée à d’autres anomalies dites "métaboliques", le déclin des facultés cognit...
« Mon assiette, ma santé, ma planète » Synopsis : « Nous n’allons pas bien. Obésité, diabète, cancer et infarctus explosent et sont freinés à grand renfort de médicaments, au prix d’un imme...
L’OMS publie des recommandations pour lutter contr... Dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire, le surpoids et l’obésité restent négligés, bien qu’ils représentent une grave menace pour la s...
Obésité: 20 millions de Français en surpoids! 20 millions de Français en "surpoids" ou obèses! En douze ans, la population a grossi en moyenne de 3,1 kg et son ventre s'est arrondi de 4,7 cm en mo...
Obésité et surpoids : la cure thermale plus effica... L’AFRETh (Association Française pour la recherche Thermale) a rendu publique les résultats de l’étude Maâthermes. Il s’agit de la première étude scien...