Selon un sondage réalisé par Opinion Way pour la Ligue contre le cancer(1), les Français sous-estiment les risques liés à l’alcool : seulement 23% des Français savent qu’il est le deuxième facteur de risque de cancer après le tabac.

De même, plus de la moitié des Français (54%) n’ont pas le sentiment de prendre des risques en consommant de l’alcool. Et les consommateurs de plus de 10 unités d’alcool par semaine ont moins le sentiment que les autres de prendre des risques (40%).

Si les Français savent que le risque de cancer augmente en consommant de l’alcool tous les jours (82%), ils sont mal informés sur les cancers liés à l’alcool. Plus d’1 Français sur 2 (53%) ne sait pas qu’une consommation d’alcool, même modérée, peut être une cause du cancer du sein  et plus d’un tiers des Français (39%) affirme que l’alcool est un facteur de risque confirmé uniquement pour le cancer du foie. Ainsi, seulement 46% des Français sont conscients que l’alcool peut engendrer un cancer du sein.

Les Français favorables à plus de mesures de prévention

Selon l’enquête, les Français jugent à une large majorité que l’industrie de l’alcool est importante pour l’économie du pays (89%). “Malgré cela, 77% pensent que les décideurs publics sont influencés par les producteurs d’alcool et 66% pensent que les producteurs empêchent la mise en place d’une politique de santé efficace.”indique la Ligue.

85% des personnes interrogées pensent que les risques liés à une consommation excessive sont sous-estimés et 68% des répondants considèrent qu’il y a trop de tolérance sur la consommation excessive d’alcool. Enfin, 58% considèrent que les pouvoirs publics n’en font pas assez pour prévenir les risques liés à la consommation d’alcool.

Les résultats du sondage montrent que les Français attendent plus de mesures pour lutter contre la consommation excessive d’alcool : 8 Français sur 10 aimeraient la mise en place d’un étiquetage spécifique sur les boissons alcoolisées mentionnant les risques liés à la consommation d’alcool (81%) et plus de 9 Français sur 10 souhaitent une meilleure prévention des risques de l’alcool chez les jeunes.

Enfin, 7 Français sur 10 sont favorables à une interdiction totale de la publicité sur les produits alcoolisés, y compris sur internet. Ils sont 58% à souhaiter une taxation sur les produits contenant de l’alcool pour compenser les dépenses de santé liées à la consommation d’alcool et 54% des Français sont favorables à une augmentation du prix des produits contenant de l’alcool.

Les jeunes 18-24 ans, moins conscients du risque lié à l’alcool

Les plus jeunes (18-24 ans) ne sont que 18% à identifier l’alcool comme le 2ème facteur de risque de cancer, et placent à tort la pollution en 2ème position.  Leurs connaissances semblent par ailleurs plus approximatives notamment sur la mortalité par cancer liée à l’alcool et sur les cancers qu’il induit.

Ils sont en revanche plus critiques vis-à-vis de la stratégie de l’Etat, qu’ils jugent influencée par l’industrie de l’alcool. Paradoxalement, ils sont plus nombreux que les autres à penser que les pouvoirs publics mènent une politique de santé efficace pour prévenir les risques liés à la consommation d’alcool.

Les 18-24 ans sont nettement plus favorables à certaines mesures comme la taxation sur les produits contenant de l’alcool (72% vs 58%) et à l’augmentation du prix des produits en contenant (62% vs 54%). A l’inverse, ils sont moins demandeurs du renforcement de la prévention chez les jeunes, sans doute conscients des efforts faits vers cette classe d’âge.

Les revendications de la Ligue contre le cancer

A l’instar de ce qu’elle a fait pour la lutte contre le tabac, la Ligue contre le cancer demande ainsi “un vrai plan de prévention et de prise en compte de l’alcool dans la lutte contre le cancer et dans la prévention des maladies chroniques, comme cela a été le cas avec le PNRT (plan national de réduction du tabagisme)”. Elle s’emparera de ce thème à l’occasion des 1ers Etats généraux de la prévention des cancers qui auront lieu le 21 novembre 2018 à Paris.

La Ligue contre le cancer demande au Gouvernement, sans plus attendre : “l’interdiction totale de la publicité des produits alcoolisés, internet compris”, “un étiquetage spécifique sur les risques liés à la consommation d’alcool sur tous les produits alcoolisés” ainsi qu’une” taxation au gramme d’alcool sur les produits en contenant”.

* Sondage mené par Opinion Way auprès d’un échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 23 au 24 mai 2018.

Source : Ligue contre le cancer

A Lire également

Cancer: des études sur l’aspirine suscitent ... Trois nouvelles études, publiées sur le site de la revue médicale The Lancet,  montrent que la prise quotidienne de 75mg d'aspirine réduirait la morta...
Alcool : une nouvelle campagne qui encourage à dir... Repas en famille, apéritif, fête... Refuser un verre n’est pas toujours facile. L'Inpes vient de lancer une  nouvelle campagne qui valorise les moyens...
Des troubles du comportement chez les enfants expo... Selon une étude française publiée dans la revue Plos One, l'exposition au tabac avant et après la naissance augmenterait le risque de troubles du comp...
Comment mieux supporter les traitements du cancer Comment mieux supporter des traitements anti-cancer de plus en plus lourds et intrusifs ? Grâce aux approches complémentaires, selon le Dr Valérie Fou...
Tabac : la dépendance renforcée chez les porteurs ... Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et de l’UPMC, viennent de prouver chez la souris que le besoin de nicotine, principale substance addicti...
Cancer de la plèvre : diagnostic et soins Le cancer de la plèvre, ou mésothéliome pleural, est une affection rare (environ 825 nouveaux cas par an en France) et agressive qui survient chez d...
Cancer du sein, cancer colorectal, mélanome : où e... Ces trois cancers sont exemplaires de la difficulté et des obstacles que rencontre la recherche. Lorsque le cancer est localement avancé ou que des mé...
Issy-les-Moulineaux voit la vie en rose en octobre La mairie d'Issy-les-Moulineaux s'illumine aux couleurs d'Octobre Rose pour soutenir la lutte contre le cancer. En clôture, une animation festive et m...
Amiens : la Ligue contre le Cancer informe au CHU Dans le cadre de « Mars bleu » et de la semaine nationale de lutte contre le cancer, la Ligue contre le Cancer tiendra un stand d’information à l'hôpi...
Boire un peu trop d’alcool tous les jours… c’est m... La ministre en charge de la santé et l’Inpes lancent une nouvelle campagne de communication pour sensibiliser les hommes de 40 ans et plus à leur cons...
Un automobiliste sur deux avoue avoir conduit sous... Selon une enquête auprès des adhérents de l'Automobile Club Association (ACA) et de l'Argus, 48,72% des personnes interrogées avouent avoir pris le ri...
« Mon assiette, ma santé, ma planète » Synopsis : « Nous n’allons pas bien. Obésité, diabète, cancer et infarctus explosent et sont freinés à grand renfort de médicaments, au prix d’un imme...
“Soirée d’Amélie” Mauresmo contr... Assistez à la grande Soirée d'Amélie Mauresmo et la Ligue contre le Cancer à l'occasion du 22 ème Open GDF-Suez ! Les plus célèbres joueurs de tennis ...
Un petit anglais de trois ans déjà alcoolique ! Tristes statistiques du National Health Service (NHS)… Entre 2008 et 2010, treize enfants de moins de 13 ans ont ainsi été soignés pour alcoolisme en ...
Cancer : le nombre de malades traités par chimioth... L’INCa a publié vendredi son rapport qui recense et analyse les évolutions récentes de la pratique de la chimiothérapie des cancers dans les établisse...
Cancer : les inégalités persistent deux ans après ... Les résultats de l’enquête «Cancer : la vie deux ans après le diagnostic», présentés par l’Institut national du cancer (INCa) et l’Inserm, soulignent ...