24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Virus Zika : l’OMS met en garde les pays européens

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé mercredi les pays européens à se coordonner afin de prévenir une éventuelle prolifération du moustique. « Avec l’arrivée du printemps et de l’été, le risque que le virus Zika se propage augmente », prévient l’OMS.

Alors que l’Organisation mondiale de la Santé vient de déclarer que l’épidémie de Zika constituait une urgence de santé publique de portée internationale, la directrice Europe de l’OMS, Zsuzsanna Jakab, a notamment appelé les pays du continent européen à agir de manière coordonnée pour « contrôler les moustiques, y compris en impliquant les populations pour éliminer les sites de reproduction et en planifiant d’épandre de l’insecticide et de tuer les larves ». « Comme il n’y a pas de vaccin ou de traitement de la maladie du virus Zika, nous devons protéger la Région européenne en arrêtant la maladie à sa source », explique-t-elle dans un communiqué.

 La Martinique et la Guyane  en phase épidémique
En France, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a tenu mercredi un point de situation sur la progression de la maladie à virus Zika en France. Elle a rappelé que la Martinique et la Guyane viennent de rentrer en phase épidémique. Des premiers cas ont par ailleurs été détectés en Guadeloupe et à Saint Martin. « Le niveau d’alerte est aujourd’hui élevé », a-t-elle précisé.

La ministre a fait un point sur la situation épidémiologique en France. L’épidémie est aujourd’hui installée en Martinique et en Guyane, avec respectivement 2287 et 245 cas évocateurs, dont près d’une centaine ont fait l’objet d’une confirmation biologique. 10 cas autochtones ont également été confirmés en Guadeloupe et 1 cas à Saint Martin.

Au total depuis le début de l’épidémie dans les départements français d’Amérique, 20 femmes enceintes ont été détectées positives au virus Zika. Ces femmes font l’objet d’un suivi renforcé, aucune malformation n’a été détectée à ce jour. 2 cas de syndrome de Guillain Barré ont par ailleurs été pris en charge, l’un d’entre eux est toujours en réanimation au CHU de Fort-de-France.

S’agissant de la Métropole, 9 cas importés de zika ont été pris en charge depuis le début de l’année. L’un d’entre eux, de retour en métropole après un séjour dans une zone touchée par le virus, présente une forme neurologique de l’infection.

La ministre a rappelé que « la saison hivernale actuelle n’est pas propice au développement des moustiques en métropole et qu’il n’y a donc pas aujourd’hui de risque épidémique dans l’hexagone ».

La ministre est également revenu les éléments nouveaux évoquant quelques cas de transmission sexuelle du Zika. Marisol Touraine a indiqué que les autorités britanniques et irlandaises ont recommandé hier le port du préservatif pour le partenaire masculin d’une femme enceinte ou ayant un projet de grossesse lorsqu’il est ou a été exposé au Zika. « Un avis du conseil national professionnel de la gynécologique obstétrique, dont je viens d’avoir connaissance et qui vient d’être rendu public, va dans le même sens et recommande – je cite – « l’emploi du préservatif pour les femmes enceintes ou en âge de procréer en zones d’endémie, ou dont le compagnon est suspect d’être infecté ». « J’ai donc saisi ce matin en urgence le Haut conseil de la santé publique pour qu’il me confirme, dans les tous prochains jours, ces recommandations pour la France », a-t-elle indiqué.

« Ce virus est transmis par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique du genre Aedes. C’est actuellement la seule transmission formellement attestée au niveau international », a enfin indiqué la ministre.

Source: OMS / Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 février 2016