24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Un million de pacsés début 2010 selon l’INSEE

Au 1er janvier 2010, un million de personnes sont pacsées en France métropolitaine. Malgré une très forte progression depuis 10 ans, le nombre de personnes pacsées reste faible au regard de celui des personnes mariées ou en union libre. Ainsi, 3 % des 18-39 ans sont pacsés début 2009.

6 % des pacsés sont en couple avec une personne de même sexe début 2009 ; les deux tiers d’entre eux sont des hommes. La moitié des pacsés de 18 à 39 ans vivent sans enfant ; ce n’est le cas que de 15 % des personnes mariées. Les couples de nationalités différentes sont rares parmi les pacsés : 2 %, contre 10 % des couples mariés.
Les personnes pacsées appartiennent plus souvent aux catégories sociales supérieures : 26 % sont cadres, alors que 15 % des mariés du même âge le sont. Elles sont également plus diplômées. Les couples pacsés sont, plus souvent que les couples mariés, composés de personnes issues des mêmes catégories sociales.
Les pacsés sont répartis de manière uniforme sur l’ensemble du territoire ; toutefois c’est dans le Sud-Ouest que leur proportion est la plus forte et en Corse qu’elle est la plus faible.

Le nombre de pacsés passe la barre des un million début 2010
Depuis sa création fin 1999, le Pacte civil de solidarité (Pacs) est devenu une nouvelle forme de reconnaissance d’union, qui s’ajoute au concubinage et au mariage. Réformé en 2005 pour rapprocher le statut des pacsés de celui des mariés, notamment au niveau fiscal, il est de plus en plus prisé en France : en 2010, trois Pacs ont été conclus pour quatre mariages célébrés. Le nombre de Pacs conclus augmente plus vite que celui des dissolutions et le nombre de personnes encore pacsées est passé de 32 000 au 1er janvier 2004 à un million au 1er janvier 2010 en France métropolitaine. Le nombre de mariages recule en moyenne de 1 % par an depuis 2001, mais la progression des Pacs est telle qu’elle fait plus que compenser cette baisse : le Pacs pourrait offrir à certains couples qui ne souhaitent pas (au moins dans l’immédiat) ou ne peuvent pas se marier, la possibilité d’officialiser leur union.

Source : INSEE

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 février 2011