Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm, les enfants issus de familles, qui ont un accès limité et irrégulier à une nourriture saine et équilibrée, ont un risque élevé d’avoir des troubles durables du comportement tels que l’hyperactivité et l’inattention.

L’insécurité alimentaire est définie comme un accès restreint, inadéquat ou incertain à des aliments sains et nutritifs. Elle est principalement due à des difficultés financières et touche jusqu’à 10% des personnes en population générale. Des recherches antérieures ont montré que les enfants qui grandissent dans des familles en situation d’insécurité alimentaire ont un niveau élevé de problèmes psychologiques et comportementaux ; cependant les études réalisées à ce jour n’avaient ni distinguées différents types de difficultés comportementales ni étudiées les relations à long terme.

Cette étude menée par des chercheurs de l’Inserm est basée sur les données d’une cohorte de naissance représentative de la population du Québec. 2120 enfants nés en 1997-1998 ont été régulièrement suivis jusqu’à l’âge de 8 ans. Les chercheurs ont examiné le lien entre l’insécurité alimentaire lorsque les enfants avaient entre 18 mois et 4 ans et demi et leur comportement entre 4 ans et demi et 8 ans.

Sur l’ensemble des enfants suivis, 5.9% étaient en situation d’insécurité alimentaire dans la petite enfance. Par rapport aux enfants qui n’avaient pas connu l’insécurité alimentaire, ce groupe a une probabilité 3 fois plus élevée d’avoir des symptômes durables d’hyperactivité et ou d’inattention au cours de l’enfance.

Cette association subsiste même lorsqu’on tient compte du niveau de revenus des familles et d’autres caractéristiques pouvant être liées à l’insécurité alimentaire et au comportement des enfants : famille monoparentale, antécédents parentaux de psychopathologie, comportements négatifs des parents envers l’enfant. L’association est donc indépendante de ces autres facteurs.

L’insécurité alimentaire est un marqueur de difficultés sociales et économiques particulièrement importantes, dont l’impact sur la santé des adultes et des enfants est connu. « L’incapacité des parents à s’occuper de façon régulière et satisfaisante de l’alimentation de la famille, pourrait fragiliser le lien parents-enfant dans la petite enfance, avec des effets sur le développement des enfants à long terme. » estiment les chercheurs.

Enfin, l’insécurité alimentaire entraîne des modifications du régime alimentaire dans les familles et pousse en général à consommer moins d’aliments frais et plus d’aliments riches en graisses et en sucres. Chez certains enfants les carences nutritionnelles (particulièrement en fer) ainsi que l’excès de sucre pourraient se manifester par un comportement hyperactif et inattentif. Pour les chercheurs, « la diminution de l’insécurité alimentaire dans les familles pourrait contribuer à réduire la fréquence de difficultés de comportement chez les jeunes enfants. »

Source : Inserm

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...
« P’tit chef bio » : pour que les enfants cuisinen... Plus qu’un simple livres de recettes, « P’tit chef bio » est un album pour les enfants curieux de cuisiner avec des ingrédients naturels et de qualité...
Rentrée scolaire 2015 : des coûts stables par rapp... Le ministère de l’Éducation nationale a estimé l'augmentation du coût de la rentrée scolaire 2015 à 0,1 % par rapport à la rentrée 2014. Soit une haus...
Un sac à dos pédagogique pour le retour à l’... A l’occasion de Septembre en Or, mois de mobilisation contre le cancer de l’enfant, Les Amis de Mikhy et Gustave Roussy, en partenariat avec Les petit...
L’étude Elfe va étudier le devenir de 20.000... Depuis le 1er avril, la première étude française consacrée au devenir de 20 000 enfants sur 20 ans a débuté sa  première phase afin de lui permettre d...
Les Psy-Trucs pour les enfants de 0 à 6 ans ! « Les psy-trucs pour les enfants de 0 à 6 ans » de Suzanne Vallières sort aux éditions J’ai Lu. Cette psychologue répond aux questions des parents en ...
Manger des cacahuètes pendant la grossesse ne prov... Selon une étude américaine parue dans la revue JAMA Pediatrics, manger des cacahuètes pendant la grossesse n’entraînerait pas d’allergies alimentaires...
Examen radiologique : une appli ludique pour rassu... Cette nouvelle application gratuite, qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’à leurs parents, aborde de façon ludique l’examen radiologique pour le dé...
Attention aux collyres chez les enfants Dans un point d’information, l'Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) appelle à la vigilance lors de l’instillatio...
Les animaux de compagnie aident au développement d... Selon une nouvelle étude publiée dans l'International Journal of Environmental Research and Public Health, les animaux de compagnie améliorent les cap...
Le miel déconseillé pour les nourrissons de moins ... Alertée par l'InVS d'une hausse du nombre de cas de botulisme infantile depuis 2004, l'Afssa  rappelle, conformément aux recommandations de l'OMS, qu'...
Se baigner sans danger : les bons réflexes L’Inpes diffuse une brochure pour informer parents et enfants des gestes à adopter pour se baigner et pratiquer une activité nautique en toute sécurit...
50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient j... En France, 50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient jamais brossé les dents. Pourtant, se brosser les dents matin et soir aide à réduire le ri...
Les enfants d’aujourd’hui courent moin... Selon une étude, qui vient d'être présentée lors du congrès de l'American Heart Association à Dallas, les enfants nés au XXIe siècle seraient en moins...
Une WebTv dédiée… au pipi au lit ! « J’ai 8 ans, pourquoi je fais encore pipi au lit ? Pourquoi ça m’arrive à moi et pas aux autres enfants ? »... La web Tv « Tout savoir sur le pipi au...
L’asthme fait aussi sa rentrée Selon l’Institut de veille sanitaire, au cours de la semaine du 7 au 13 septembre 2015, le nombre de visites à SOS Médecins pour asthme chez les enfan...