Le travail statique de bureau, qui force des milliers de salariés à rester en position assise du matin au soir, pourrait expliquer la croissance des cas d’obésité depuis 30 ans. Cette sédentarité obligée annulerait même les bienfaits des saines habitudes de vie quand on regarde les statistiques globales de la population.

C’est la conclusion de Carl-Étienne Juneau chercheur du Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal dans un article à paraitre dans la revue « Preventive Medicine » . «Les gens mangent mieux et bougent plus que durant les années 70. Pourtant, l’obésité croît. Mon hypothèse de travail, c’était que notre vie professionnelle pouvait avoir un lien avec ce phénomène apparemment contradictoire», explique-t-il.

 Meilleure alimentation, plus d’exercices et pourtant toujours plus gros
Au terme d’une analyse approfondie de plusieurs enquêtes sur la santé des Canadiens – des bases de données comptant de 17 000 à 132 000 sujets –, le chercheur conclut que la faible dépense énergétique pendant les heures de bureau serait responsable de l’incidence, croissante, de l’obésité et du surpoids, qui a bondi de 10 % chez les Canadiens entre 1978 et 2004, selon une étude citée par l’auteur. On ne mange pas davantage que dans les années 70, on peut même dire que l’on mange mieux. En plus on bouge davantage… Alors, pourquoi sommes-nous plus gros?

Un paradoxe qui peut s’expliquer par le fait que le temps de loisir n’occupe que 21 % de notre semaine. Or, si l’on est inactif le reste du temps, les gains qui découlent de l’activité physique s’évanouissent-ils au bureau? «Nous croyons qu’une meilleure description des bienfaits de l’activité physique devrait insister sur la combinaison loisir-transport-travail», écrit l’auteur, qui signe l’article avec Louise Potvin, professeure au Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal.

En d’autres termes, peut-être vaudrait-il mieux faire de l’exercice à petite ou moyenne dose plusieurs fois par jour que de concentrer ses efforts dans des plages horaires précises… Comme aller marcher au moment de la pause déjeuner et prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur chaque fois que l’occasion se présente.

Source : Univeristé de Montréal

A Lire également

Santé : 30% des Français sont en surpoids Selon les résultats de l'étude MGEN « Habitudes de vie et surpoids », 3 Français sur 4 s'estiment en bonne santé. Pourtant 1 sur 2 est en surpoids et ...
Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...
Obésité : le message « mangez au moins cinq fruits... Nous connaissons tous les messages de prévention du type "Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour" diffusés au pied des publ...
Suivre un régime pendant une grossesse favoriserai... Une étude internationale vient de révéler que les femmes enceintes qui suivent un régime pendant leur grossesse font davantage courir de risques à leu...
Diabète : les médicaments contenant de la pioglita... L’Afssaps a décidé ce jeudi de suspendre l’utilisation en France des médicaments contenant de la pioglitazone (Actos® et Competact®), sur avis de la C...
Obésité et surpoids : la cure thermale plus effica... L’AFRETh (Association Française pour la recherche Thermale) a rendu publique les résultats de l’étude Maâthermes. Il s’agit de la première étude scien...
Les sodas pourraient nuire à la fertilité Une étude américaine menée par des chercheurs de l'Université de l'Utah et de l'Institut de Californie suggère qu'une importante consommation de sodas...
Obésité : la faute à notre « second cerveau » ?... Des scientifiques de l’Inserm viennent de mettre en évidence qu’un régime riche en graisse et en sucre empêche la destruction des neurones du système ...
Obésité chez l’enfant : 6 centres spécialisé... Aujourd’hui encore, la prise en charge de l’obésité sévère – en particulier celle des enfants et des adolescents – se heurte à de nombreux obstacles. ...
Maladies graves : le nombre des « affections longu... 8,3 millions de personnes bénéficient du régime des affections de longue durée -ALD- (cancer, diabète, etc.) soit 280.000 de plus en un an. Préoccupé ...
Journée européenne de l’obésité le 23 mai 2015... La sixième édition de la Journée européenne de l’obésité se déroule le samedi 23 mai 2015. Son objectif : rappeler les conséquence de cette maladie, q...
Obésité : Air France entre deux sièges Craignant le tollé qui n’aurait pas manqué après l’annonce du « deuxième siège » payant pour les obèses, Air France a démenti  vouloir obliger les pas...
Le diabète chez les enfants et les adolescents   Si la fréquence du diabète est en augmentation partout dans le monde, des études révèlent que les enfants courent de plus en plus de risque ...
Diabète : l’Afssaps retire des pharmacies trois mé... L’Afssaps vient de suspendre l’autorisation de mise sur le marché de trois médicaments contenant du benfluorex. En effet, de nouvelles données soulign...
Les hommes sont trop gros, les femmes se rêvent to... Obésité et maigreur : Les premiers résultats de l’étude NutriNet-Santé affichent une prévalence du surpoids de 32 % chez les femmes et de 46 % chez le...
Perte de poids : les pouvoirs de l’eau confi... Une grande étude scientifique* menée auprès de 120 000 personnes sur plus de 20 ans confirme les préconisations des nutritionnistes et professionnels ...