24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Entre 9 et 11 ans, près d’1 enfant sur 10 a déjà fumé

La Fédération Française de Cardiologie révèle les résultats de son enquête barométrique menée depuis 4 ans sur les jeunes de 9 à 11 ans : ils sont 9% à avoir essayé la cigarette, un chiffre en nette augmentation par rapport à 2007 (4%) mais tous ont déjà des opinions et des représentations sur le tabagisme qui sont autant d’enseignements sur le discours à tenir pour leur éviter de tomber dans le piège du tabac.

9% des enfants (soit presqu’1 sur 10!) avouent avoir déjà essayé de fumer (ils étaient 4% en 2007) : la cigarette, complément d’objet direct des enfants tristes et solitaires Ils sont largement majoritaires, parmi cette tranche d’âge, à associer solitude et tristesse à l’image d’un autre enfant qui fume et tout aussi unanimes sur le caractère dangereux de la cigarette dont les effets néfastes sur le coeur et les poumons sont bien intégrés.

90% ont conscience de la dépendance créée par le tabac
: la dépendance est un risque identifié par une très grande majorité. Le fumeur est pour eux assez mystérieux puisqu’un tiers des répondants n’a pas d’idée précise sur la motivation qui pousse à fumer. Pourquoi les gens fument-ils ? parce qu’ils en ont pris l’habitude et qu’ils ne peuvent plus s’arrêter, déclarent 90% des jeunes. Leur opinion sur la cigarette est majoritairement négative : « c’est nul, ça sent mauvais, ça fait tousser, ça donne mauvaise haleine » . 91% d’entre eux craignent la dépendance et 99% soulignent le caractère dangereux de la cigarette.


57% pensent pouvoir arrêter de fumer après une première tentative
: le piège de la première cigarette est pourtant bien réel Pour la 1ère fois, l’enquête barométrique creuse l’écart entre les enfants qui pensent que l’on peut essayer une 1ère cigarette et s’arrêter (57% contre 53% en 2010 et 48% en 2007) et ceux qui pensent que c’est plus difficile (43% contre 45 % en 2010 et 50 % en 2007).


54% sont exposés au tabac dans leurs foyers
: le rôle de l’entourage est primordial En premier lieu (54%), c’est dans leur foyer que les enfants sont exposés à la cigarette et le fait d’avoir un fumeur au sein du foyer augmente le risque de tenter une première expérience : 13% des enfants dans cette situation ont essayé la cigarette contre 5% des enfants dont l’entourage familial est non fumeur. Ils sont cependant 96% à exprimer un refus face à une éventuelle occasion de fumer, notamment ceux qui vivent chez les non fumeurs.- 53% d’entre eux pensent que les enfants qui fument souffrent de solitude

Source : Fédération Française de Cardiologie  – L’étude a été administrée par Kantar Health sur la base de 4190 enfants de CM1 et CM2 participant aux Parcours du Coeur Scolaires et ayant répondu à un questionnaire, qui pour la majorité, s’est fait sur papier. Les autres ont privilégié le questionnaire en ligne sur le site de la Fédération Française de Cardiologie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 mars 2011