24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Réponses à vos questions sur les allergies

La sortie du livre pour enfant « Mickey et le grand tchoum » (qui explique aux enfants les allergies) est l’occasion de répondre aux questions des parents : Les allergies sont-elles fréquentes ? Pourquoi un diagnostic précoce est-il important pour mon enfant ? Les infections auriculaires peuvent-elles être liées aux allergies ? Comment soigne-t-on les allergies ? La désensibilisation peut-elle prévenir l’évolution d’une allergie vers un asthme ?

Les allergies sont-elles fréquentes ?
Très ! Au moins 1 personne sur 6 en souffre. (1)

Pourquoi un diagnostic précoce est-il important pour mon enfant ?
Les allergies peuvent évoluer en asthme. Près de 40 % des nourrissons atteints de dermatite atopique sont susceptibles de devenir asthmatiques avant l’âge de 4 ans (2). Les enfants souffrant d’allergies alimentaires précoces et durables ont trois fois plus de risques de développer des rhinites allergiques et cinq fois plus de devenir asthmatiques.

Les infections auriculaires peuvent-elles être liées aux allergies ?
Oui. Pour près de 79 % des enfants souffrant de maladies d’oreilles récurrentes, le diagnostic de rhinite allergique est confirmé 2. La rhinite allergique accroît le risque de développer une forme d’asthme (3 4).

Comment soigne-t-on les allergies ?
Votre médecin établira pour votre enfant un traitement personnalisé, en s’appuyant sur les résultats du test 3gAllergy, son dossier médical, un examen physique et tous les autres examens qu’il jugera nécessaires. Une fois les allergies identifiées, plusieurs solutions sont possibles, parmi lesquelles :
• Eliminer les allergènes du cadre de vie ou du régime alimentaire de l’enfant.
• Traiter les symptômes par la prescription de médicaments adaptés. N’utilisez jamais de médicaments sans avis médical.
• Proposer une désensibilisation par voie injectable ou sublinguale, qui permet de réduire la sensibilité aux pollens, aux acariens, à certaines moisissures, aux poils de certains animaux et aux insectes.

La désensibilisation peut-elle prévenir l’évolution d’une allergie vers un asthme ?
Oui. La désensibilisation a permis de réduire de 50 % le nombre d’enfants devenus asthmatiques (5). Elle est également efficace dans le cas de patients souffrant déjà de cette pathologie. D’après l’American Academy of Otolaryngic Allergy, 24 études menées sur plus de 900 asthmatiques atteints d’allergies connues ont révélé que la désensibilisation avait permis de traiter efficacement l’asthme allergique dans une majorité (71 %) des cas. Concrètement, le traitement considérablement :
• réduit les symptômes
• réduit les inflammations pulmonaires
• réduit le besoin de médicaments
• amélioré les fonctions pulmonaires.

Source : Siemens – Références : (1). American Academy of Allergy, Asthma and Immunology (AAAAI). Rapport allergique : découvertes scientifiques sur le diagnostic et le traitement des troubles allergiques, 1996-2001. www.theallergyreport.com/reportindex.html (2). Facteurs allergiques associés au développement de l’asthme et influence de la cetirizine dans un essai comparatif en double-aveugle avec placebo, premiers résultats, étude « ETAC » (Early Treatment of the Atopic Child), Pediatr Allergy Immunol., août 1998 ; 9 (3) : 116-24. 3. M. Kulig, R. Bergmann, U. Klettke, V. Wahn, U. Tacke, U. Wahn. : Natural course of sensitization to food and inhalant allergens during the first 6 years of life.J. Allergy Clin. Immunol., juin 1999 ; 103 (6) : 1173-9. (4). K. Sasai, S. Furukawa, T. Muto, M. Baba, K. Yabuta, Y. Fukuwatari : Early detection of specific IgE antibody against house dust mite in children at risk of allergic disease, J Pediatr, juin 1996 ; 128(6): 834-40. (5). D.E. Johnstone, A. Dutton : The value of hyposensitization therapy for bronchial asthma in children – a 14-year study, Pediatrics, nov. 1968 ; 42(5):793-802

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 mars 2011