24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Qualité des eaux de baignade : le palmarès des plages européennes

Selon un rapport publié jeudi par la Commission européenne la très grande majorité des plages de l’Union européenne sont prêtes à accueillir les vacanciers cet été, mais plus de 500 sites devront être évités en France, en Italie et au Danemark.

Chaque année, des millions d’Européens passent le week-end à la plage la plus proche ou se rendent en vacances dans les nombreuses et magnifiques plages et zones de baignade qui parsèment le continent.

Pendant la saison balnéaire 2009, 14 États membres ont contrôlé et évalué la qualité de leurs eaux de baignade. Sur plus de 20 000 zones de baignade contrôlées dans toute l’Union européenne, les deux tiers concernent des eaux côtières et le reste, des fleuves et des lacs. Globalement, en 2009, 95,6 % des zones de baignade en eaux côtières européennes et 89,4 % de celles en eaux intérieures étaient conformes aux normes minimum de qualité de l’eau définies par la directive européenne sur la qualité des eaux de baignade.

Les eaux les plus « propres »
Les pays dont le pourcentage d’eaux de baignade conformes aux valeurs guides est le plus élevé sont la Grèce (99,8 %) (11), Chypre (99,1 %), la France (95,7 %), Malte (93,1 %), la Bulgarie (90,3 %) et le Portugal (90 %). Les pays dont plus de 80 % des eaux de baignade sont conformes aux valeurs guides sont la Finlande (88,5 %), l’Espagne (84 %), l’Italie (83,5 %), l’Irlande (82,4 %), l’Allemagne (81,2 %) et la Suède (80,6 %).

Ce sont l’Italie, avec près de 5.000 plages côtières et la France avec 2.005 plages, qui recensent le plus grand nombre de zones en « non conformité »: 129 (61 plages et 68 eaux intérieures) pour la France et 56 (51 plages et 5 eaux intérieures) pour l’Italie, mais ces chiffres représentent un pourcentage infime de leurs eaux de baignades.

La Commission rappelle que la pollution peut revêtir des formes diverses. La contamination fécale provenant des eaux usées nuit à l’attrait visuel de l’eau et la rend impropre aux activités de loisir, telles que la natation. Voici vingt à quarante ans, de grandes quantités d’eaux usées municipales et industrielles, partiellement ou non traitées, ont été déversées sans contrôle dans de nombreux cours d’eau européens. Heureusement, grâce aux politiques nationales et communautaires sur l’eau et aux mesures de réduction de la pollution et de traitement des eaux usées, les eaux de baignade européennes sont nettement plus propres à l’heure actuelle.

Consulter le rapport sur les plages de l’UE et celui sur les plages françaises

Source : Commission Européenne

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 juin 2010