Priorité inscrite au Grenelle 2 de l’Environnement, la vigilance sur la qualité de l’air intérieur dans les écoles et les crèches fait l’objet d’une réglementation spécifique depuis décembre 2011. La surveillance de la qualité de l’air y sera désormais obligatoire. A savoir, une mauvaise qualité de l’air intérieur favorise certains symptômes et affections : maux de tête, fatigue, irritation des yeux, du nez et de la gorge, etc. ..

Le décret du 2 décembre 2011 rend obligatoire la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les établissements accueillant un jeune public (crèches, écoles maternelles et primaires, centres de loisirs…). Prévu par la loi Grenelle 2 datant de juillet 2010, ce décret fait partie des engagements pris par le Gouvernement pour diminuer les sources de pollution au sein des bâtiments publics, notamment ceux qui accueillent les enfants et les adolescents. Objectif : améliorer le bien-être des occupants et lutter contre les maladies respiratoires.

Création d’un dispositif de surveillance

La nouvelle réglementation définit un cadre précis, notamment les structures concernées :

– les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans (crèches, haltes-garderies…) ;
– les centres de loisirs ;
– les établissements d’enseignement du premier et du second degré (écoles maternelles, élémentaires, collèges, lycées généraux et professionnels…) ;
– les structures sanitaires et sociales prenant en charge les mineurs éloignés de leur famille.

Dans ces établissements, des organismes accrédités par le Cofrac mesureront trois substances :

– le formaldéhyde, irritant pour le nez et les voies respiratoires (issu du mobilier, des matériaux de construction) ;
– le benzène, substance issue de la combustion (notamment les gaz d’échappement) et cancérigène ;
– le dioxyde de carbone, signe d’un confinement et d’une accumulation de polluants dans les locaux.

En cas de dépassement, une expertise sera engagée afin d’identifier les causes de pollution. Le bon renouvellement de l’air sera également vérifié, via une évaluation des moyens d’aération et de ventilation.

Un enjeu de santé publique
Les enfants passent 90 % de leur temps dans des lieux clos (logements, écoles, crèches…). Or, une mauvaise qualité de l’air intérieur favorise certains symptômes et affections : maux de tête, fatigue, irritation des yeux, du nez et de la gorge, etc. Ainsi, les maladies allergiques et respiratoires sont en forte augmentation depuis plusieurs années. Par exemple, en France, chez les enfants de moins de quinze ans, 10 % des garçons et 6 % des filles ont déjà eu de l’asthme. Veiller à la qualité de l’air intérieur est donc un enjeu de santé publique.

Face à ce constat, une campagne pilote a été initiée sur la période 2009-2011 dans 209 écoles et 101 crèches. Il s’agissait, dans un premier temps, de déterminer les polluants que les enfants respirent au quotidien, puis de valider les protocoles de surveillance.

Notamment les substances mesurées, le nombre de prélèvements, la recherche des causes de pollution (matériaux de construction, peinture, appareils de chauffage…) et les mesures correctives proposées en fonction des cas (installer un système de filtration d’air, identifier les points d’humidité, étanchéifier le sol du bâtiment…).

Source : Premier Ministre – Gouvernement

A Lire également

Vaste campagne de diagnostic anti-pollution dans l... Le ministère de l'Ecologie va lancer une vaste campagne de diagnostic anti-pollution dans des centaines d'établissements accueillant des enfants ou de...
La Journée Mondiale de l’Asthme se déroule le 6 Ma... Organisée au niveau mondial par la Global Initiative for Asthma (GINA), la Journée Mondiale de l’Asthme est un évènement annuel de sensibilisation et ...
Méningite : un vaccin remboursé Le remboursement du vaccin anti-méningococcique C conjugué vient d’être annoncé par le Journal officiel. Cette décision est conforme à la recommandat...
Asthme chez l’enfant : faut-il se méfier des médec... Selon une étude menée par l’Université de Montréal, les enfants qui bénéficient de thérapies parallèles ou complémentaires sont deux fois plus suscept...
L’opération « Un fruit pour la récré » étend... Les Français, et particulièrement les enfants et les adolescents, ne consomment pas assez de fruits. L'opération "Un fruit pour la récré" vise à donne...
Téléthon 2014 : l’opération « 1 000 chercheu... Pour la deuxième année consécutive, l'AFM-Téléthon et l'Association des professeurs de biologie et de géologie (APBG) organisent du 3 au 28 novembre, ...
Crèches d’entreprise : le gouvernement veut ... Lors de sa visite d'une crèche inter-entreprises à Trappes dans les Yvelines, la secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano a annoncé, le 15 septemb...
Troubles du sommeil : les solutions homéopathiques... Pour mieux dormir, lutter contre l'insomnie et éviter les réveils nocturnes,  des solutions naturelles existent. Aperçu des différents traitements hom...
Alliez Guarana et Gomphrena pour affronter le chan... Le "Guayazen" (riche en Guarana et Gomphrena), c'est la nouvelle solution naturelle pour se détendre développée par Guayapi, spécialiste des complémen...
Monoxyde de carbone : 5000 intoxications chaque an... En France, chaque année, environ 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone : 1000 d’entre elles doivent être hospitalisé...
Allergies: une appli pour suivre les alertes Polle... Alertes Pollens est une application qui permet aux patients allergiques aux pollens de suivre en temps réel les bulletins polliniques. Cette appli...
Pollution de l’air intérieur à l’école... Selon une étude menée par des chercheurs de l'Inserm sur la qualité de l'air à l'intérieur de 108 écoles primaires réparties dans 6 villes françaises,...
Les migraines n’abiment pas le cerveau Si les maux de tête importants et à répétition sont associés à une présence plus forte de petites lésions cérébrales détectables par imagerie du cerve...
Migraine : des progrès sensibles « Pas ce  soir, chéri, j’ai ma migraine »… Cette vieille réplique du théâtre de boulevard aura-t-elle un jour vécu? La grande nouveauté est l'appariti...
Allergies : gare aux pollens ! Allergiques, restez chez vous ! Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), observe que le radoucissement des températures, va "provoque...
Allergies : « la vigilance des allergiques aux po... "La floraison des graminées n'est pas encore terminée", prévient le RNSA dans son dernier bulletin. Si le pic de la saison s'achève dans le sud de la ...