Les séniors couvrent désormais une large population. Entre ceux encore en activité, ceux en recherche d’un emploi et les retraités désireux de maintenir une activité à temps partiel, les profils sont larges. Ce qui les unie est probablement l’envie de rester actifs et acteurs de la société. Le portage salarial s’avère alors comme une solution facile à mettre en place. Pas besoin de créer son entreprise, ni de passer par le statut d’auto-entrepreneur. Les sociétés de portage salarial se positionnent comme intermédiaire entre vous et l’entreprise pour laquelle vous travaillez, vous fournissant une fiche de paie semblable à celle d’un salarié traditionnel. Explications.

Qu’est-ce que le portage salarial exactement ?

Le portage salarial est une organisation triangulaire : vous êtes prestataire pour un client et une entreprise de portage salariale sert d’intermédiaire au moment de vous rémunérer. Ceux rémunérés par portage salarial sont appelés « portés« . D’un point de vue organisationnel, administratif et social, les avantages sont les suivants :

  • Vous conservez le statut de salarié ; vos honoraires sont payés en salaire.
  • Vous obtenez une fiche de paie avec tous les avantages sociaux classiques obligatoires y afférents.
  • Vous n’avez pas besoin de constituer une entreprise ou un statut d’auto-entrepreneur pour exercer en qualité de prestataire.
  • Vous bénéficiez de toute la souplesse d’un travailleur indépendant puisque vous n’êtes pas soumis à un contrat de travail.
  • Vous suivez « juste » ce que vous avez convenu avec votre client.
  • Vous êtes en quelque sorte votre propre patron mais sans les contraintes.

En quoi le portage salarial s’adresse parfaitement aux séniors ?

La formule s’adresse à tous mais encore plus particulièrement aux séniors. En effet, même si les séniors actifs travaillent encore à temps plein, les séniors à la retraite apprécient de pouvoir conserver une activité professionnelle partielle. Pour les séniors au chômage qui peinent à retrouver un emploi, trouver un emploi est de plus en plus compliqué. Remplir des missions rémunérées par le biais du portage salarial devient une excellente passerelle pour éviter le chômage de longue durée. Cette formule permet de se maintenir dans la vie active et continuer de renforcer un CV. C’est même dans certains cas une façon autre que le CDD ou la mission d’intérim de tester un emploi : salarié et entreprise peuvent se découvrir plus sereinement.

  • pour les séniors et les chômeurs de longue durée : le portage salarial est un moyen de continuer d’exercer dans un domaine d’expertise
  • pour les séniors en fin de carrière, le portage salarial permet de compléter et de valider des derniers trimestres manquants
  • pour les séniors à la retraite, le portage salarial apporte un complément de revenu sans tracasserie administrative

Autre atout majeur qui intéresse les séniors, ici, chacun est libre de travailler dans le secteur et le temps dont il a besoin. Plus besoin d’accepter un poste en dehors de son champ d’expertise pour maintenir ses indemnités chômages. Qu’il s’agisse de trouver une activité complémentaire afin de compléter une pension de retraite trop juste ou d’arrondir ses fins de mois pour profiter de plus de loisirs, ou qu’il s’agisse de continuer d’exercer dans le domaine professionnel qu’on maîtrise, cette solution souple s’adapte par nature aux différents profils et cas de figure.

En quoi le portage salarial permet aux séniors de s’épanouir ?

N’oublions pas que les plus de 50 ans disposent d’une expérience riche qu’ils aiment transmettre. Ceux qui exerçaient une activité professionnelle d’encadrement vivent brutalement leur licenciement ou parfois même leur passage à la retraite. Les textes de loi qui encadrent le portage salarial sont clairs : tout porté peut bénéficier du statut cadre d’entreprise. Depuis 2015, le texte légal précise que la rémunération minimale du porté correspond à 75 % du plafond de la sécurité sociale, soit 2 378 EUR.

Parallèlement, les passionnés ont du mal à décrocher. On retrouve presque logiquement des consultants informatiques ou des consultants en marketing et communication exercer en qualité de portés. Formation, conseil et audit sont aussi des secteurs qui permettent aux séniors de transmettre leur savoir aux nouvelles générations tout en continuant de toucher une rémunération. Certains même se spécialisent au moment de la retraite sur une seule facette de leur ancienne activité pour des missions de rédaction, de traduction ou de coaching.

D’autant que seniors et portage salarial continuent de rimer en matière d’avantages sociaux. Le statut de salarié étant maintenu, tout consultant rémunéré par le biais du portage salarial continuent de cotiser. Ses honoraires payés en salaire lui permettent de bénéficier des indemnités maladies, d’une couverture en cas d’accident du travail ou encore de la responsabilité civile.

Rendez-vous sur Hellocoton !