24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Pilules de 3e et 4e génération: des experts internationaux critiquent l’attitude de la France

Pilules de 3e et 4e génération: des experts internationaux critiquent l'attitude de la FranceDans une tribune parue dans le Journal of Family planning and reproductive health care, plusieurs gynécologues, obstétriciens et spécialistes de la reproduction européens et américains critiquent l’alerte lancée par la France et les recommandations de l’ANSM concernant les contraceptifs de dernière génération.

Ces scientifiques estiment en effet que « le sur-risque de décès d’une femme prenant une pilule moderne est de un sur 100 000, ce qui est inférieur au risque associé à des activités courantes comme le cyclisme ».

En France, l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM)  a mis en garde les femmes face aux risques liés aux pilules de dernières générations. Dans la foulée, les ventes de ces contraceptifs ont chuté de 23% et celles des pilules de première et deuxième génération ont augmenté dans le même temps de 16%.

Si l’ANSM met en garde contre un risque accru de thrombose veineuse ou d’AVC lié à la prise de pilule de troisième ou quatrième génération par rapport aux pilules de première et deuxième génération chez certaines femmes, les auteurs de la tribune estiment que « actuellement, les données manquent ou bien sont controversées. Des études prospectives, bien contrôlées et additionnelles sont nécessaires. »

Source : Le Parisien

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 avril 2013