24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Pénuries de vaccins : Marisol Touraine réunit les laboratoires

Les représentants des industriels du vaccin ont rencontré jeudi la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits de la femme. Marisol Touraine a ainsi annoncé avoir obtenu des engagements dans la lutte contre les pénuries de vaccins.

Alors certains vaccins sont concernés depuis plusieurs mois par des ruptures d’approvisionnement, le ministère de la Santé a annoncé dans un communiqué que les industriels se sont engagés lors de cette réunion à « communiquer régulièrement l’état des stocks de vaccins comprenant des valences obligatoires, en temps réel en cas de difficulté d’approvisionnement, et en faire un bilan régulier dans le cadre du comité d’interface présidé par le Directeur général de la santé ».

Les entreprises vont de plus  « mettre en œuvre et communiquer aux autorités sanitaires, au plus tard d’ici le 31 décembre 2016, des plans de gestion des pénuries pour l’ensemble des vaccins du calendrier vaccinal, comme le prévoit la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé. »

Enfin, les industriels vont « continuer d’investir en Europe pour réduire les délais de production et augmenter les capacités de production des vaccins du calendrier vaccinal » et à « améliorer les procédures pour éviter la déperdition et augmenter la quantité de vaccins certifiés conformes à l’issue des tests de sécurité et de qualité ».

Par ailleurs, la ministre de la Santé a exprimé « la volonté que puissent être mis à disposition des Français qui le souhaitent des vaccins trivalents ».

Le ministère souligne enfin dans son communiqué que « outre l’obligation faite aux industriels de mettre en place des plans de gestion des pénuries pour les vaccins inscrits au calendrier vaccinal, la loi de modernisation de notre système de santé interdit l’export des vaccins en rupture ou en risque de rupture ». L’importation de vaccins sera en outre facilitée, via l’harmonisation des conditionnements, afin de pallier un éventuel manque de vaccins en France.

Les industriels du vaccin ont pour leur part demandé aux pouvoirs publics « de communiquer plus en amont sur les modifications envisagées du calendrier vaccinal aux entreprises concernées afin qu’elles puissent ajuster leurs plans de production » et « d’initier une démarche d’harmonisation des calendriers vaccinaux et des conditionnements au sein de l’Union européenne ».

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 janvier 2016