24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Nouvelle saisie de milliers de médicaments potentiellement dangereux

Une opération internationale, coordonnée par Interpol, vient d’aboutir à la saisie par les douanes de près de 594 000 médicaments de contrebande et de contrefaçon, dont plus de 486 400 à Roissy. S’agissant des comprimés, les agents des douanes ont saisi plus de 454 200 médicaments sans autorisation de mise sur le marché (AMM), 93 000 contrefaçons et 46 700 comprimés de la famille des produits dopants. 

L’opération « PANGEA VII »  s’est déroulée du 13 au 20 mai 2014 et a donné lieu à un grand nombre d’arrestations dans le monde entier. Elle, s’est focalisée sur les fournisseurs d’accès à internet, les systèmes de paiement en ligne ainsi que sur les services de messagerie qui constituent les trois principaux vecteurs utilisés par les sites web commercialisant des médicaments illicites et dangereux. Cette action a associé les services de police, de gendarmerie, de douane et les autorités de régulation et de contrôle compétentes en matière de médicaments et de santé publique, avec le concours d’une partie des acteurs privés de l’internet.

L’agence française du médicament (ANSM) rappelle à cette occasion que « seul le circuit des pharmacies d’officine et des sites autorisés pour la vente en ligne de médicaments, régulièrement contrôlé par les autorités sanitaires, apporte des garanties sur la qualité et la sécurité des médicaments achetés ».

Selon l’OMS, environ 50% des médicaments vendus sur internet en dehors des circuits légaux seraient des contrefaçons. Outre les médicaments, un grand nombre de produits falsifiés circule sur le web : médicaments génériques non autorisés en Europe, compléments alimentaires répondant à la définition du médicament de par leur composition ou leur indication (tels certains produits du dysfonctionnement érectile ou à visée amaigrissante), ou médicaments à base de plantes médicinales.

Source : ANSM

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 mai 2014