Nicolas Sarkozy a esquissé mercredi, lors d’une table ronde à Orbec dans le Calvados, les grandes lignes de la réforme de la médecine de proximité qu’il souhaite mener à son terme en 2011. Concernant la question sensible de la rémunération des généralistes, le chef de l’Etat a évoqué un futur système « à trois étages », dont le premier serait « le paiement à l’acte ».

Selon Nicolas Sarkozy, le deuxième étage,  pourrait  être constitué d’  « une part de rémunération forfaitaire qui finance certaines activités ou certaines contraintes » : permanences de garde dans les maisons médicales, fonction de service public pour ceux qui s’installent dans les « déserts médicaux » qui viendrait en plus des aides finançant les études des internes s’engageant à s’installer dans ces zones.

Le troisième étage serait toujours forfaitaire  avec un paiement à la performance « en fonction des objectifs de santé publique ». « Le médecin qui fait un travail de prévention n’est pas récompensé par rapport à son confrère qui ne s’en occupe pas », a expliqué le chef de l’Etat.
Les Echos rappellent que l’assurance-maladie propose depuis l’an dernier des primes aux résultats pour les généralistes qui signent des contrats d’Amélioration des pratiques individuelles (Capi). A ce jour plus de 15.000 Capi ont été signés et  fixent des objectifs de prescription de certains médicaments ou encore de prévention . « Lors de la prochaine négociation conventionnelle avec les médecins, en 2011, l’idée serait de rendre obligatoires ces contrats, en créant ainsi une part variable généralisée. Le barème des primes serait davantage fonction des résultats pour que l’addition ne soit pas trop salée », notent Les Echos
Par ailleurs, le chef de l’Etat a également évoqué la piste de son ministre Xavier Bertrand sur la question des regroupements de médecins, infirmiers et spécialistes (maisons ou pôles de santé), dans les zones rurales notamment. Enfin Nicolas Sarkozy a promis la création rapide d’un nouveau statut juridique pour les pôles de santé pour tenir compte « de la diversité des situations » et d’un « guichet unique » « avant le 1er juillet 2011, autour des Agences régionales de santé (ARS), afin de limiter le « parcours du combattant » qui accompagne très souvent leur création.

 Source : http://www.lesechos.fr – vignette : video de l’Elysée

A Lire également

Les médecins généralistes voient de plus en plus d... Un an après le lancement du plan Cancer, la Ligue contre le Cancer a mené une enquête auprès de 565 médecins généralistes afin de « connaître leurs co...
Des médecins réclament une revalorisation des visi... Le syndicat de médecins généralistes, MG France, a indiqué vendredi qu'il souhaitait une revalorisation du tarif de la visite à domicile de 33 à 56 eu...
Gastro : l’épidémie recule toujours Selon le bulletin hebdomadaire du réseau Sentinelles-Inserm, 3,2 millions de personnes ont été touchées par l'épidémie de gastro-entérite en 14 semain...
Médicaments : une appli pour faciliter la communic... Connexin est un service en ligne gratuit de veille et d’alerte lancé par Roche Pharma France et Advanced Schema. Son objectif : optimiser le partage d...
Médecins généralistes: cabinets fermés aujourd’hui... Quatre syndicats de médecins généralistes (MG-France, UC, SNJMG, et UG) appellent les praticiens à fermer leurs cabinets jeudi, pour la deuxième fois ...
Les pharmaciens d’officine vont être rémunérés pou... Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, les trois syndicats représentatifs des pharmaciens (FSPF, USPO, UNPF) ont signé à l’unanimité avec l’Assuran...
Grippe A : une facture de 670 millions d’euros  Le gouvernement a fait les comptes de la campagne de vaccination : la grippe A a coûté près de 670 millions d'euros. Selon les ministères de la S...
Médecins généralistes : le tarif de la consultatio... En ce début d’année, la consultation chez le médecin généraliste augmente de 4,5 % et passe donc de 22 à 23 euros. Si vous consultez un généraliste...
Le nombre de médecins généralistes toujours à la b... Au 1er janvier 2014, le Conseil National de l’Ordre des Médecins (Cnom) a recensé en France 276 354 médecins (+1,6 % par rapport à 2013) dont 198760 e...
Professionnels de santé: les Français ont toujours... Selon les résultats du baromètre Groupe Pasteur Mutualité (*), les Français gardent une forte confiance envers les professionnels de santé et cela mal...
Grève des médecins : 3/4 des Français y sont favor... Selon une enquête BVA-MNH (*), la majorité des Français se prononce en faveur de la grève des médecins malgré la perspective de la grève du 15 mars. ...
Alzheimer : la maladie vue par les médecins généra... A l’occasion de la journée mondiale Alzheimer, l’Inpes est revenu sur la sixième édition du Baromètre santé médecins généralistes parue en juin 2011. ...
Médicaments génériques : 62% des médecins générali... Selon une enquête BVA* réalisée pour le Gemme, association qui réunit 11 industriels du médicament générique, 62% des médecins généralistes se disent ...
Le nombre de médecins généralistes poursuit sa bai... Alors que la France n’a jamais compté autant de médecins, (215 539 médecins étaient en activité en 2014), le nombre de médecins généralistes continue ...
Troubles bipolaires : un diagnostic précoce pour r... La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de favoriser le diagnostic précoce de ce trouble, éviter les complications mais également développer les é...
Autisme : un diagnostic parfois difficile à poser Selon un sondage OpinionWay réalisé pour Autisme France et Autistes Sans Frontières, le corps médical sous-estimerait  le nombre d’enfants touchés. ...