24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Médecins généralistes: Sarkozy propose une rémunération à trois étages

 Nicolas Sarkozy a esquissé mercredi, lors d’une table ronde à Orbec dans le Calvados, les grandes lignes de la réforme de la médecine de proximité qu’il souhaite mener à son terme en 2011. Concernant la question sensible de la rémunération des généralistes, le chef de l’Etat a évoqué un futur système « à trois étages », dont le premier serait « le paiement à l’acte ».

Selon Nicolas Sarkozy, le deuxième étage,  pourrait  être constitué d’  « une part de rémunération forfaitaire qui finance certaines activités ou certaines contraintes » : permanences de garde dans les maisons médicales, fonction de service public pour ceux qui s’installent dans les « déserts médicaux » qui viendrait en plus des aides finançant les études des internes s’engageant à s’installer dans ces zones.

Le troisième étage serait toujours forfaitaire  avec un paiement à la performance « en fonction des objectifs de santé publique ». « Le médecin qui fait un travail de prévention n’est pas récompensé par rapport à son confrère qui ne s’en occupe pas », a expliqué le chef de l’Etat.
Les Echos rappellent que l’assurance-maladie propose depuis l’an dernier des primes aux résultats pour les généralistes qui signent des contrats d’Amélioration des pratiques individuelles (Capi). A ce jour plus de 15.000 Capi ont été signés et  fixent des objectifs de prescription de certains médicaments ou encore de prévention . « Lors de la prochaine négociation conventionnelle avec les médecins, en 2011, l’idée serait de rendre obligatoires ces contrats, en créant ainsi une part variable généralisée. Le barème des primes serait davantage fonction des résultats pour que l’addition ne soit pas trop salée », notent Les Echos
Par ailleurs, le chef de l’Etat a également évoqué la piste de son ministre Xavier Bertrand sur la question des regroupements de médecins, infirmiers et spécialistes (maisons ou pôles de santé), dans les zones rurales notamment. Enfin Nicolas Sarkozy a promis la création rapide d’un nouveau statut juridique pour les pôles de santé pour tenir compte « de la diversité des situations » et d’un « guichet unique » « avant le 1er juillet 2011, autour des Agences régionales de santé (ARS), afin de limiter le « parcours du combattant » qui accompagne très souvent leur création.

 Source : http://www.lesechos.fr – vignette : video de l’Elysée

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 décembre 2010