24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les femmes françaises moins sportives que les hommes !

En 2016, les Françaises pratiqueraient toujours moins de sport que les hommes ! Selon le Baromètre Sport Santé 2016 de la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV), elles consacreraient chaque semaine environ 1 heure de moins que les hommes au sport.

Parmi les Français qui affirment avoir une activité physique régulière (63%), les femmes déclarent pratiquer 3H de sport par semaine, tandis que les hommes déclarent pratiquer 3H54 de sport par semaine. Les hommes de 15-24 ans en font 4H12 par semaine contre 3h30 pour les femmes du même âge. Chez les 25-34 ans, on retrouve l’écart le plus important : les hommes consacrent 3h18 au sport contre 2h30 pour les femmes. La pratique sportive revient pratiquement à égalité après 60 ans : 2h24 pour les femmes contre 2h36 pour les hommes.

Les Françaises se sentent moins en forme que les Français

Autre fait préoccupant, les femmes se déclarent toujours moins en forme que les hommes. Comme en 2014 et 2015, en 2016, les femmes s’attribuent une note plus faible que les hommes concernant leur état de forme (à la fois physique et mental) : 6,1/10 versus 7/10 pour les hommes. De plus, cette note a légèrement diminué en un an (6,3/10 en 2015).

« Notre Fédération, non compétitive, compte 510 000 licenciés et accueille majoritairement des femmes (92%). Cependant, nous sommes conscients que trop de Françaises manquent encore de temps aujourd’hui pour pratiquer une activité physique et sportive », commente Françoise Sauvageot, Présidente de la FFEPGV . « En 2013, seules 49%** des femmes déclaraient disposer de suffisamment de temps pour faire du sport. A la fois investies dans leurs vies professionnelle, personnelle et familiale, elles peinent à trouver des moments pour elles, des moments pour faire du sport, pour se sentir bien. A la FFEPGV, notre vocation est de permettre l’accès au sport pour le plus grand nombre, et ces femmes en font partie ! Notre fort maillage territorial (6300 clubs à travers l’hexagone) et nos prix (de 80 à 120 euros par an en moyenne selon les clubs) permettent d’apporter une première réponse aux freins liés à l’accessibilité et à la proximité du lieu de pratique ».

*Enquête menée par Ipsos sur Internet du 11 au 16 décembre 2015 auprès d’un échantillon de 1.000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, âgé de 15 ans et plus.

**Enquête menée par Ipsos sur Internet du 11 au 18 décembre 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 mars 2016