24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

La vitamine D pourrait prévenir le risque de cancer du sein

Selon une vaste étude menée par des chercheurs de l’Institut de cancérologie Gustave Roussy, les femmes affichant un taux sanguin élevé en vitamine D auraient 25 % de chances en moins de développer un cancer du sein.

« Compte tenu de la carence en vitamine D dans la population, une dose suffisante et quotidienne de vitamine D (comprimés, ampoules…) serait bénéfique », a déclaré à l’AFP Françoise Clavel-Chapelon responsable de l’étude publiée dans la revue spécialisée « Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention« . En effet, l’étude pointe que trois quarts des femmes n’atteignent pas le taux sanguin adéquat en vitamine D soit environ 30 nanogrammes/ml de vitamine D3.
Pour maintenir un taux adéquat, une prise quotidienne de 2000 unités (UI) de vitamine D serait nécessaire, soit 10 fois ce que recommande actuellement l’Afssa, explique la chercheuse. Elle estime ainsi que « les autorités sanitaires devraient revoir et mettre à jour leurs recommandations ». Enfin, l’impact de la prise de vitamine D en comprimés (médicament) devrait faire l’objet d’études, ajoute-t-elle.
Pour autant, si la vitamine D est bénéfique, l’étude ne montre aucune influence de la consommation alimentaire de calcium sur le risque de cancer du sein.

Source : AFP / Institut Gustave Roussy

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 septembre 2010