24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

La beauté serait une drogue pour les femmes

Le site auFéminin a réalisé une grande enquête européenne intitulée « La beauté aujourd’hui, c’est quoi ? ». Près de 8 600 femmes de France, d’Italie, d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni ont participé. Ainsi, les femmes seraient accrocs au mascara. Leurs sources d’info principale : le web. Explications.

La beauté entre intimité et fantasmes
La beauté est avant tout une affaire individuelle, affirment à l’unisson la majorité des Européennes. Elles adorent donc les conseils personnalisés, les diagnostics, les leçons et les coachings perso… Car chaque beauté est unique et c’est avant tout une histoire d’intimité. Une tendance que Jean-François Amadieu, sociologue, tempère cependant : « Si les individus déclarent toujours faire des régimes alimentaires, du sport, de la chirurgie esthétique, se maquiller ou s’habiller à la mode pour eux-mêmes, pour être bien dans leur corps et devant leur glace (…) en réalité, ils restent plus que jamais influencés par les normes sociales, la mode, la publicité. Dans le sondage, notons que certaines femmes ne sortent jamais sans maquillage. Chacun sait que les efforts vestimentaires et le maquillage sont évidemment liés au fait d’être “sortie”, c’est-à-dire d’être devant les autres. Le fait que les individus (les femmes) souhaitent se sentir libres et autonomes et n’aiment pas avouer leur conformisme n’enlève rien au fait que les normes en matière d’apparence physique (IMC, poids, jambes…) sont mondialisées, connues de tous et contraignantes. ». La perception de la beauté apparaît ainsi comme un savant dosage entre le diktat de modèles médiatiques, de fantasmes, de perfection et l’acceptation de soi avec ses atouts et ses défauts.

La beauté : une drogue !
Un quart des Françaises, des Italiennes et des Allemandes se déclarent accros à la beauté : leurs salles de bains sont, pour elles, la caverne d’Ali Baba. Les Espagnoles (40 %) et les Anglaises (26 %), quant à elles, sont plus mesurées et se disent “raisonnables” en matière de soins du visage : pas de folies, un soin par mois leur suffit !

La source d’informations principale : Internet
La technologie balaie les habitudes à grande vitesse. Désormais, ce sont Internet et les sites féminins qui sont plébiscités par les internautes européennes comme source d’informations sur la beauté. Un record observé en France où 92 % des répondantes consultent les sites féminins pour en savoir plus sur les innovations beauté.

L’expert beauté : les autres femmes !
Incontestablement, les femmes font d’abord confiance aux produits testés, approuvés, recommandés. Ainsi 46 % des Françaises, 53 % des Allemandes et 56 % des Anglaises craquent pour une crème de jour si elle est recommandée par une amie qui l’a adoptée !

Le bio, oui ; mais encore ?
Les Européennes sont déjà plus d’un tiers à mixer les produits bio et les non bio mais une grande partie d’entre elles manquent, de toute évidence, d’informations sur les bienfaits des produits bio : elles ont besoin d’être convaincues ! (55 % des Espagnoles, 46 % des Anglaises, 42 % des Françaises). Le constat aujourd’hui : la profusion de labels, marques, appellations bio/écolo/durable perd les consommatrices ! Les Françaises souhaitent trouver plus de tutoriels (43 %), de fiches produits précises (42 %), et surtout plus de bancs d’essai (60 %). Car mieux que de longs discours, le meilleur moyen de savoir si c’est bon pour soi reste encore d’essayer!

L’achat futé : le produit de soin
Les soins, qu’ils soient pour le visage, le corps ou les cheveux, sont plébiscités dans les 5 pays interrogés où les femmes confient être très appliquées dans leur programme de soins (43 % des Françaises), voire carrément accros (26 % des Françaises). Seules les Espagnoles et les Anglaises confessent n’utiliser qu’un soin par mois (respectivement 40 % et 26%). Le critère de choix no 1 : la qualité… et qualité ne veut pas forcément dire prix fort : 43 % des Françaises, 64 % des Anglaises et 60 % des Allemandes préfèrent les marques achetées en grande distribution (L’Oréal, Garnier, Dove…) !

L’amant de la femme infidèle : le parfum
Contrairement à l’idée reçue selon laquelle on porterait un seul et unique parfum, les Européennes à plus de 50 % alternent entre 3 parfums. La femme aime le changement ! Le choix est d’abord une question de senteur pour près de 90 % des Européennes ! Viennent ensuite le flacon, les égéries, l’univers de la marque…

Le meilleur ami de la femme : le mascara
Sans hésitation, le mascara est le produit de maquillage indispensable de toutes les femmes. Normal : il transforme d’un seul coup le regard ! Les femmes sont ainsi 36 % en France, 43 % en Italie, 39 % en Allemagne et 43 % en Angleterre à déclarer ne jamais sortir sans mascara. Ce meilleur ami de la femme contemporaine est d’ailleurs le tout premier achat beauté des Françaises (44 %). Petit bijou de technologie qui allonge, épaissit, colore, et “waterproof”, on comprend mieux pourquoi il s’en vend plus de 1 milliard d’unités par an dans le monde!

Source : Auféminin.com – *Enquête réalisée du 3 au 17 mai 2010, simultanément en France, UK, Espagne, Allemagne, Italie (1664 répondants en France, 2211 en Italie, 796 en Allemagne, 3657 en Espagne, 240 au UK).

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 septembre 2010